Froufrous et poisons – Bleu Saphir et Vert Emeraude (Kerstin Gier)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

Encore une fois, je vous présente mes plus plates excuses pour mon manque d’entrain sur la blogosphère ces temps-ci, mais j’ai vraiment eu beaucoup, beaucoup de mal à me concentrer sur la lecture ces derniers temps – j’ai eu beaucoup, BEAUCOUP de mal à me remettre de mon book hangover post-Don Quichotte (ah mais quel livre! hâte de me mettre au tome II), à tel point que j’ai abandonné un livre dédié aux contes et légendes de la France médiévale parce que je le trouvais franchement mou du genou.

Alors j’ai entrepris une autre quête: le désengorgement de la PAL. Oui, oui, vous avez bien lu. J’ai souhaité faire un peu de ménage dans ma PAL, en optant pour une petite série en cours que je souhaitais finir en deux temps trois mouvements, à savoir, la Trilogie des Gemmes signée Kerstin Gier. Je vous invite donc à retrouver, le temps d’une chronique express, Gwendolyn et Gideon à Londres dans Bleu Saphir et Vert EmeraudeContinuer la lecture de Froufrous et poisons – Bleu Saphir et Vert Emeraude (Kerstin Gier)

Publicités

Secrets de famille et voyages dans le temps – Rouge Rubis (Kerstin Gier)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

J’espère que vous allez bien, et non, vous ne rêvez pas… il s’agit bien de la quatrième chronique livre de février – c’est qu’on deviendrait presque un vrai blog livresque, ici! – et cinquième lecture du mois – dont deux splendides non-chroniquées que vous verrez dans le futur bilan du mois. Et oui, c’est de la boulimie depuis quelques temps! 🙂 Je profite donc de ce week-end pour la partager avec vous!

Aussi, après Fight Club et Le Malleus, j’avais envie de quelque chose d’un peu léger. J’avais entendu parler de la Trilogie des Gemmes de Kerstin Gier par l’une de mes jeunes cousines (qui a seize ans maintenant) qui était fan. Aussi, par curiosité et malgré  mon grand âge, comme j’avais envie de légèreté et que la trilogie était sortie en livre de poche, j’ai décidé de m’offrir une petite escapade fantastique à Londres avec Rouge RubisContinuer la lecture de Secrets de famille et voyages dans le temps – Rouge Rubis (Kerstin Gier)

Le Délire geek ULTIME – Future Man (Seth Rogen, Evan Goldberg – 2017)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

J’espère que vous allez bien et que la dernière chronique, dédiée à Stranger Things, vous a plu. Encore une fois, je m’en veux un peu de ne pas vous offrir de commentaires quant à mes lectures: d’autant plus que j’aurais voulu faire un sujet sur les beaux livres à l’approche des fêtes, ça m’ennuie! Qu’à cela ne tienne, je poursuis avec des idées de séries à voir au coin du feu. Et s’il y en a une que je vous conseille en ce moment…

C’est bien Future Man, produite par Seth Rogen et Evan Goldberg, et sortie sur la plateforme Hulu en novembre dernier. Jouant avec les codes de l’univers des jeux vidéos et les références à des films et séries SF cultes, la série nous entraîne dans les aventures délirantes de Josh, un agent d’entretien qui ne pensait pas avoir à sauver le monde ailleurs que dans ses jeux vidéos!

Continuer la lecture de Le Délire geek ULTIME – Future Man (Seth Rogen, Evan Goldberg – 2017)

SEMAINE THÉMATIQUE: BARJAVEL – Les prémisses: Ravage/Le Voyageur imprudent (1943)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

img_20161127_205057
Les deux romans qui nous occupent aujourd’hui…

La semaine thématique dédiée à Barjavel est officiellement lancée!

Aujourd’hui, je vous invite à découvrir en parallèle, deux des œuvres de l’auteur, à savoir ses deux premiers romans: Ravage et Le Voyageur imprudent, tous deux parus en 1943, en pleine guerre mondiale. J’ai eu l’occasion de lire Ravage entre le lycée, qui avait vu ma découverte de l’auteur pendant des vacances d’été, et l’université. Sur les conseils d’un copain qui m’avait assurer que ce roman-ci était son favori de Barjavel. Quant au Voyageur Imprudent, je l’ai lu dans une compilation de romans barjavéliens, un été alors que j’étais étudiante.

J’ai choisi de les traiter ensemble car ils sont pour ainsi dire de proches parents: en effet, on retrouve des correspondances de l’un à l’autre, que j’expliquerai plus loin dans la présentation! 😉 Je vais donc commencer par vous amener donc dans une société déshumanisée avec Ravage

Continuer la lecture de SEMAINE THÉMATIQUE: BARJAVEL – Les prémisses: Ravage/Le Voyageur imprudent (1943)

Cinéma – Cinq comédies SFFF à visionner pendant les vacances

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

Tout d’abord, je tiens à m’excuser pour le peu de chroniques film dignes de ce nom ces derniers temps: m’ont manqué le temps, ainsi que les occasions de visionner des œuvres dans les genres représentés sur ce blog (sauf Sharknado, mais là j’avais VRAIMENT besoin de me détendre!). Croyez bien que ces présentations et analyses un peu plus poussées me manquent beaucoup, et que j’ai hâte de m’y relancer. Aussi j’ai décidé de vous gratifier à nouveau d’un petit top, ne serait-ce que pour soulager ceux qui ne sont pas intéressés par la mise en ligne du roman et qui vont péter un câble! 😉

19636870.jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxx
Nul doute que vous reconnaissez ce loustic…

Et puis zut, c’est l’été. Certains d’entre nous sont en vacances et ont juste envie de passer des moments fun et détente avec les potes ou la famille. Quant à moi, j’accuse une baisse de moral comme rarement ça m’arrive en été (énièmes vacances sans partir à rester enfermée, envie de dépaysement et de voyage, nostalgie autrichienne, météo de merde, fatigue, impression d’une baisse de qualité sur le blog, graphisme qui piétine, doutes d’auteurs…), et j’aurais bien besoin de m’amuser. 🙂 Aussi j’ai décidé qu’une bonne dose de rire serait la bienvenue et j’ai choisi de dédier ce petit top à des comédies S.F. Entre vieux coucous et films plus récents, entre œuvres cultes et opus moins connus, laissez-moi vous emmener dans le monde des situations loufoques, des blagues douteuses et des clins d’œil en tout genre… qui vous feront certainement vous coucher plus bête! 😉

Continuer la lecture de Cinéma – Cinq comédies SFFF à visionner pendant les vacances