Entre « Moi, Renart » et « BoJack Horseman » – Loup métrosexuel et louve « fashion » – Mai 2015

Bien chers lecteurs de ce blog,

Voici les derniers résultats de mes expérimentations « lupines ». Nul besoin de sortir de Saint-Cyr pour voir à quel point les loups sont présents sur ce blog… et ils m’occupent beaucoup en ce moment – pour preuve, mon post précédent. J’ai donc continué sur ma lancée avec ces nouveaux loups. (Ne serais-je pas, par hasard, en train d’essayer de créer une mascotte pour le site?)

En fait, depuis que je fais du graphisme, de plus en plus d’idées saugrenues me passent par la tête – déjà que je n’avais pas besoin de ça! Mais j’essaie d’explorer à fond chaque possibilité, et je m’amuse avec les logiciels de création graphique – tout comme j’use le papier à vitesse grand V à force de croquis à l’encre. J’adore l’encre et la puissance qu’elle confère au trait de mes dessins.

EtudeLoup014
Une petite louve gentiment ‘hipster » (Encre et feutre)

Donc, donc, donc… Voici la première louve de ma série, une sorte de louve « hipster » avec ses lunettes – et avec sa barbiche, elle est dans le ton (désolée pour le cliché, je n’ai pas résisté!). Elle est un peu cartoonesque, à dire vrai. Je l’imagine volontiers bosser dans une agence de design à Paris! Le fait est que depuis l’an dernier, quand je travaillais et devais « présenter », je suis passé d’un look encore vaguement étudiant – jean, baskets – aux « déguisements de fille ». Je n’aime pas dire ça, étant donné que je n’aime pas non-plus tous ces clichés con-con avec ces attitudes futiles que l’on nous prête, à nous les femmes. Ceci dit, depuis que j’ai réalisé que j’étais super en robe et talons hauts, j’ai du mal à m’en passer. Je suis presque devenue une fashion victim, et j’ai hâte d’avoir un nouvel entretien et de trouver un stage, rien que pour le plaisir d’ouvrir ma penderie et de me préparer le matin…

Mais je m’égare. Je me suis donc inspirée de mon expérience personnelle pour créer ces loups, et également, dans un instant de nostalgie, de deux séries animées tout simplement FANTASTIQUES.

EtudeLoup011
Un loup métrosexuel (Encre)

Vous souvenez-vous des mercredis après-midis devant M6 Kid, et donc des diffusion de… Moi, Renart? Vous savez, ce dessin animé qui mettait en scène des animaux anthropomorphes, avec un charmant renard détective, qui en pinçait pour une renarde reporter à l’abondante chevelure blonde… Le générique était tout simplement inoubliable! Une série récente, un peu plus « adulte », m’y a fait penser: BoJack Horseman. Horseman est un cheval anthropomorphe, dans un monde où animaux et humains se côtoient, sortent et couchent ensemble. Il est une star quelque peu has-been d’une sitcom des années 1990. Bref, j’ai trouvé ça brillant par son côté absurde (le présentateur des émissions de potins à la télé est une baleine en costard-cravate! Le fou-rire quand je l’ai vu!).

EtudeLoup013
Louve « fashion victim » (Encre)

Ces deux univers visuels m’ont donc beaucoup inspirée pour créer ces deux petites bébêtes… Le loup est élégant et racé – je ne pouvais pas créer un loup moche non-plus, je les aime trop, ces animaux-là! Ce serait une taupe ou un chimpanzé, encore… Je plaisante! Mais le loup porte un costume cintré très tendance, un peu à la Benedict Cumberbatch dans Sherlock et nous transperce de son regard énigmatique, esquissant une sorte de sourire. J’en suis folle! 🙂

Quant à la louve, elle semble beaucoup plus douce, ses yeux un peu agrandis, avec le tapis clair bien en évidence pour mieux les mettre en avant. Bref, elle est elle aussi assez hypnotique dans son genre. Je l’imagine bien graphiste ou créative, comme j’aimerais le devenir! Croisons les doigts pour que la force du Loup m’accompagne!

J’espère que vous aurez aimé ces petites bêtes, et que je vous gratifierai bientôt de nouvelles créations graphiques et autres!

Bonne fin de journée à tous!

Blanche Mt.-Cl.

Exercice de Dessin Vectoriel – Prêtre Egyptien – Février 2014

Cher lecteurs de ce blog, bien le bonsoir!

EgyptienComme vous le savez si vous avez visité la page de présentation de ce blog, je suis en pleine reconversion professionnelle et me suis décidée pour le graphisme, que j’étudie à distance. Ce n’est pas de la tarte, car j’ai la méchante et désagréable impression que techniquement, je ne m’en sors pas très bien comparée aux autres étudiants de ma formation… Il faut dire qu’à ma décharge, quand j’ai commencé, je ne touchais pas une bille là-dedans. En effet, j’avais un peu tâté de Photoshop quand j’étais rédactrice en Angleterre et je m’en sortais à peu près avec des détourages simples et quelques calques, mais je ne savais absolument pas comment me servir d’InDesign, et encore moins d’Illustrator. J’ai donc acheté quelques « livres-ateliers » – que je présenterais bientôt sur ce site – pour faire quelques exercices sur ces deux logiciels.

Si grâce à des devoirs consacrés à la maquette, j’ai pu vite progresser sur InDesign, j’ai un peu plus peiné sur Illustrator, et ce malgré des exercices intéressants auxquels je m’étais livrée. Je suis bien capable de vectoriser un dessin fait de ma main sur Illustrator, comme c’est le cas dans mon affiche consacrée à L’Illusioniste, mais pour ce qui était de l’utilisation des vecteurs et des courbes, je suis encore peu sûre de moi. Et mon problème, c’est que quand je ne suis pas sûre de savoir faire quelque chose parfaitement… je traine les pieds pour me lancer. Mais j’ai finalement eu un « électrochoc » à cause d’un devoir à faire uniquement à l’aide du dessin vectoriel. J’ai des tas d’idée, mais il faut bien que je sois capable de les mettre en oeuvre. J’ai donc décidé de m’entraîner, histoire de me faire la main: j’ai donc trouvé un modèle pour le reproduire ou du moins, faire quelque chose de proche.

Jeune, j’aimais beaucoup l’Egypte Ancienne, et niveau dessin vectoriel, c’est une solution idéale car les lignes sont très simples et facile à suivre. J’ai donc opté pour ce prêtre égyptien vêtu de sa tenue cérémonielle, la peau de léopard stylisée. J’ai utilisé cette tenue comme prétexte pour utiliser, outre la plume, différentes fonctions telles le réglage de la transparence – le lin des vêtements égyptiens était très fin – ou la création de dégradés, les effets d’ombre porté et les textures comme le fond qui évoque le papyrus.

Le résultat n’est pas très beau, il est même assez kitsch, comme ces espèces de fascicules sur l’Egypte des Pharaons adressés aux enfants ou des dessins d’albums à colorier. Enfin, c’est un début et j’espère être bientôt apte à mettre page mes idées d’une belle façons, et qui sait, à produire des oeuvres d’art! 😉

Bonne soirée!

Blanche Mt.-Cl.

Les Héros fêtent Noël! – Le Sang des Wolf – Chapitre XXXIII – Novembre 2014

Et oui… Le Sang des Wolf se passe en fin d’année et nos héros fêtent Noël dans Vienne somptueusement décorée. Dans cette première partie du Chapitre XXXIII, Zoé essaie son tout nouveau cadeau, un corset.

DSC_0004
Le Sang des Wolf – Zoé frime avec de nouveaux atours…

Quant à Wagner et Terwull, ils passent Noël avec un nouveau cadavre sur les bras… et un petit câlin de sa fille n’est pas de trop pour réconforter l’inspecteur.

DSC_0005
Le Sang des Wolf – Wagner déprimé
DSC_0006
Le Sang des Wolf – Tristana tentant de réconforter son père

Blanche Mt.-Cl.

Belle Aviatrice Belle Epoque – Dessin – Novembre 2014

Voici qu’en Novembre dernier, j’ai été gagnée par un regain de créativité!

Je parle d’une aviatrice, mais en fait, vu mon amour pour les dirigeables, il s’agirait plutôt d’une aérostière. 🙂 Vous avez très certainement vu le dessin consacré aux pilotes à la Belle Epoque que j’ai posté peu après le lancement de ce blog. Ce dessin est déjà ancien, mais mon goût pour les choses de l’aéronautique ne m’a pas quittée depuis. J’aime beaucoup le « style » aviateur, et il y a plus d’un an et demi, mon grand-père qui était dans l’Armée de l’Air, m’a donné un énorme livre, une histoire de l’aéronautique qui lui appartenait lorsqu’il était jeune. Je me suis donc régalée! 🙂

Aérostière001
Aviatrice coquette

Et même au niveau vestimentaire, j’aime le style aviateur, et j’ai fait de mon aérostière une sorte de gravure de mode un peu stylisée, coquette, avec une fleur au casque.

Aérostière002
Belle Aérostière Steampunk

De même, j’ai apporté un grand soin à la tenue complète en lui donnant une coloration légèrement steampunk avec le corset révélé par son blouson largement ouvert. Sa balafre lui donne également un petit air d’aventurière.

En fait, il s’agissait de me ré-habituer au dessin, et de simplifier les traits pour donner un aspect plus… « graphique » à mes créations.

Blanche Mt.-Cl.

Peinture – Chevalier et sa Dame – Avril 2014

IMG_3221
Chevalier et sa Dame

Enfin, voici le résultat final de mon étude quant au Chevalier et sa Dame.

Je vous avais prévenu, c’est assez différent de l’étude, et c’est beaucoup plus coloré que ce à quoi je m’attendais à la base… En fait, j’ai dû prendre en compte les goûts de mes amis, et leur intérieurs. Déjà, ils aiment la peinture et possèdent plusieurs toiles d’Anne-Marie Zylberman. Il fallait tout de même éviter que la toile fasse tache au milieu de cette collection, et en même temps, il m’a fallu sortir de ma zone de confort. En effet, j’aime rester dans la même gamme de couleurs et utiliser des couleurs voisines (ah bon Dieu, ça y est, je vais finir par parler comme une graphiste…), et là, voici mes personnages propulsés dans un univers multicolore…

La position a changé par rapport aux études préliminaires, je pense m’être pas mal inspirée de Klimt et de son baiser, quand bien même ces deux-là ne s’embrassent pas et semblent juste profiter d’un moment rien qu’à eux, enlacés et les yeux fermés, au milieu d’une pluie de fleurs aux couleurs chatoyantes. L’armure de l’homme est très ornementées, comme vous pouvez le voir au niveau du gorgerin qui ressemblerait presque à un collier pectoral aux reflets bleutés, tandis qu’il porte cet ornement en plumes blanches des cavaliers ailés que j’affectionne tant. J’ai ajouté quelques rehauts rouges sur la robe de la femme (fond bleu de prusse, que j’aime particulièrement avec des ornements bleu cobalt qui en jettent) pour qu’elle ne paraisse pas trop terne.

Là où je suis fière, c’est que la peinture a vraiment plu à ses destinataires qui l’exposent aujourd’hui dans leur salle à manger, auprès d’une toile assez monumentale de leur peintre fétiche Anne-Marie Zylberman. Et franchement, ça en jette! 😉

Blanche Mt.-Cl.

Etudes – Projet Elyseum – Jeune femme balafrée – 2010

Il fut un temps où je souhaitais écrire une histoire d’anticipation politique, sombre et violente, sur fond de dictature en France. Les personnages en étaient ambigus et assez monstrueux dans leur genre – sadiques, mégalomanes, renfermés, froids, toujours à se tirer dans les pattes.

Deux m’intéressaient particulièrement, car ils sortaient du lot. Je les désignais sous le nom de code Thêta et Mu, comme les lettres grecques et en référence aux initiales de leurs prénoms. La jeune femme était brune, avec une âme aussi sombre que ses cheveux, incroyablement belle mais le visage balafré.

Elyseum001
Projet Elyseum – Personnage Thêta en déplacement en Russie

Encore une fois, j’ai fait très attention à l’apparence de celle-ci. Outre son visage marqué, j’ai dessiné ses vêtements de style byzantin.

Sur ce deuxième feuillet, il s’agit d’une étude entre le personnage Thêta et le personnage Mu, un genre d’alter-ego masculin à l’apparence avantageuse et terriblement froid.

Elyseum_thêta-mu002
Projet Elyseum – Personnages Thêta et Mu

Il s’agissait de travailler sur les poses et les vêtements, et de faire ressortir leurs relations ambivalentes.

Blanche Mt.-Cl.

Lolita Gothique – 2009

Lily001
Lolita Gothique – Lily

Me voici de retour avec, pour une fois, un dessin en couleur.

Il s’agit d’une petite fantaisie tracée dans mon agenda pendant un cours particulièrement barbant en fac d’allemand. J’ai dessiné cette jeune fille aux vagues airs de petites poupée gothique au stylo feutre, en y ajoutant un arrière-plan aux motifs stylisés et graphiques, ainsi que le souhait: Have Dark Sweet Dreams (faites de beaux rêves sombres).

J’ai apporté un soin particulier à ses yeux – couleur ambre – et à son look en général, entre la robe à volants avec des jeux de transparence, et les mèches rouges de sa coiffure.

Elle ferait un ravissant personnage de BD…

Blanche Mt.-Cl.