Hommage à Tim Burton – Portrait de Tristana – Février 2015

Très chers lecteurs, bien le bonsoir. 🙂

TBurton004J’ai l’honneur de vous présenter la dernière production de ma série rendant hommage à Tim Burton et représentant les héros de mon roman Le Sang des Wolf

Il s’agit de l’une des héroïnes, une jeune et jolie blonde, autrichienne: Tristana, la meilleure amie de Zoé et la fille de l’inspecteur Terwull. Là encore, j’ai mélangé crayon de papier et crayons de couleurs dans les tons bleus pour recréer cette ambiance de mystère et de surnaturel, ainsi que cette sensation de froid.

Blanche Mt.-Cl.

Publicités

Hommage à Tim Burton – Lukas dans la Forêt – Février 2015

Me voici avec cette toute dernière production issue de ma série « Tim Burton »… Il s’agit du portrait du personnage le plus SEXY de mon roman. Le terrible, l’arrogant, le froid et ombrageux Lukas. Cousin de Jan. Il est extrêmement difficile de représenter un tel personnage en mode Burton, sachant que si ses créations, vaguement grotesques mais souvent adorables, ne sont pas des objets de fantasme. Regardez Sally, dans L‘Etrange Noël de Monsieur Jack, on y voit surtout une jolie et attendrissante poupée de chiffon.

TBurton003

Donc, que faire de l’attirant Lukas? Comment donner ma petite touche personnelle, conserver le sex appeal de Lukas en lui donnant des « proportions » burtoniennes? Lukas est censé être un grand blond musclé – dans l’histoire, il est mannequin et acteur, tout nimbé de lumière… mais avec une part très sombre et un regard étrange. C’est ce que j’ai voulu mettre en avant dans ce dessin à la Tim Burton, où on le voit de dos, se tournant vers l’observateur et dardant sur lui de grands yeux très expressifs sous ses cheveux qui lui tombent sur le front. J’aime beaucoup cet effet qui lui donne un air à la fois menaçant et mélancolique.

Je l’ai placé dans son « domaine », le Wienerwald – à savoir la forêt qui entoure la région de Vienne, en Autriche, où il va régulièrement se promener. Comme dans les deux dessins précédents, j’ai ajouté des rehauts bleus pour communiquer une sensation de froid et créer une ambiance surnaturelle…

Blanche Mt.-Cl.

Hommages à Doctor Who et Tim Burton – Jan – Février 2015

TBurton002Me voici de retour ce soir avec l’une de mes autres illustrations issues de ma séries consacrée à dessiner les personnages de mon roman à la manière de Tim Burton…

Vous avez sans doute déjà vu Zoé, la petite lolita gothique au décolleté généreux dont Jan, le charmant dandy représenté ici, est le meilleur ami. Je trouvais que son physique, grand et mince, son visage fin, ses cheveux en bataille et ses grands yeux, avait un très bon « potentiel burtonien ».

Ce personnage, sous ses faux airs de dandy amateur de vestes cintrées et de costard-cravates, est pourtant un jeune homme féru de science-fiction, un amateur de comics et de séries fantastiques comme La Quatrième Dimension (on l’apprend dès le premier chapitre du roman…) ou Docteur Who. J’ai voulu y rendre un petit hommage en dessinant le TARDIS sur la couverture du livre feuilleté par Jan… avant de me rendre compte qu’avec son petit costume et ses cheveux en l’air, il avait un petit air avec le Docteur, tel qu’il l’était dans les saisons 2 à 4 (aaaaah David Tennant était si adorable dans ce rôle!).

Si le dessin est principalement en noir et blanc, j’ai ajouté quelques rehauts au crayon bleu, pour suggérer l’hiver, le froid, la neige, ainsi que dans des marrons chauds pour faire ressortir la « crinière » du garçon. En arrière-plan, le surnaturel s’est invité sous la forme d’un loup… 😉

J’espère que vous aurez aimé ce dessin! Le prochain suit dans quelques minutes!

Blanche Mt.-Cl.

A la manière de Tim Burton – Zoé – Février 2015

Très chers lecteurs de ce blog,

TBurton001Je ne suis en général pas fan de ces articles qui fleurissent sur le net avec les princesses Disney « à la manière de », mais maintenant que je suis occupée, je comprends l’intérêt d’entretenir mon dessin sans chercher des idées pendant trois plombes.

Je me sers donc des personnages de mon roman Le Sang des Wolf pour me faire la main. Je pense également m’entraîner sur eux avec les logiciels de graphisme. Mais pour le moment, j’ai l’honneur de vous présenter mon personnage principal, Zoé, en mode Tim Burton – grosse tête, grands yeux.

En réalité, je ne trouve pas que l’univers Tim Burton, empreint de naïveté comme dans L’Etrange Noël de Monsieur Jack ou Les Noces Funèbres, ne colle pas vraiment à l’atmosphère parfois très sombre et violente de mon roman. Mais je trouvais que l’héroïne et certains autres personnages, on un fort « potentiel burtonien ». J’ai ajouté quelques rehauts au crayon de couleur bleu, histoire de suggérer le froid et la neige, puisque l’histoire se passe sur une plage temporelle de novembre à décembre en Autriche…

Mais j’ai beaucoup d’autres idées concernant l’air burtonien que je souhaite donner aux autres personnages… Ce sera difficile pour Lukas, mais je suis en bonne voie! 🙂 J’espère que vous aurez aimé ce portrait pour commencer!

Bonne soirée à vous, et faites de beaux rêves!

Blanche Mt.-Cl.

Conte de Noël Horrifique – Automne 2008

En 2008, je me suis donnée corps et âme dans le dessin, et je me suis beaucoup améliorée. J’avoue avoir un peu perdu par la suite, par manque de temps. Mais c’est cette année que j’ai produit quelques unes de mes plus belles réalisations. 🙂 Cette page complètement remplie en est un exemple.

img008J’avais dans l’idée de créer une sorte de conte de Noël un peu décalé, morbide et impertinent, mais aussi romantique et lumineux. J’avais déjà créé toute une galerie de personnage dans un Londres fantasmé, rétro-futuriste et vaguement steampunk. L’ambiance se voulait sombre et drôle, avec une absurdité inspirée de South Park (je déplore qu’on ne sache pas créer de critique sociale aussi drôle en France, où l’on tend plutôt à faire montre d’un cynisme grinçant empreint de pure méchanceté… quand cette série, bien que parfois acerbe, part dans de gros délires qui rendent le propos plus léger) et un graphisme inspiré de Tim Burton. L’héroïne, une jeune lolita gothique un peu étourdie, devait, avec ses frères (le jeune homme en redingote et le petit garçon sur sa gauche) et sa belle-soeur, se débattre avec des personnages farfelus et inquiétants – un archange aux ailes de libellule, des rats parlants, un père Noël pervers amateur de toutes jeunes filles ou encore un Jésus sympathique mais un peu halluciné.

Je souhaitais en faire un roman graphique ou une bande dessinée… et je viens tout juste de me dire qu’une fois mes outils informatiques mieux maitrisés, je devrais peut-être reprendre ces dessins et voir ce qu’il est possible d’en faire. Après tout, quand on a de bonnes idées, autant se les garder sous le coude! 🙂

Blanche Mt.-Cl.

Arbre de la Mort – 2011

Arbre_mort001
Arbre de la Mort – 2011

Bien le bonjour sur Z-86 Blanche Mt.-Cl. !

Me voici de retour après plusieurs jours d’interruption, avec un autre de mes dessins relativement récents, encore une fois dédié aux arbres.

Il s’agit de l’une de mes petites fantasies arboricoles créées en cours, plus précisément pendant une conférence de la journée dédiée aux thèses de mon ancienne université… Comme vous le verrez par la suite sur ce blog, j’ai beaucoup travaillé mon dessin à l’université où je me suis souvent, atrocement ennuyée.

Ce dessin m’a été plus ou moins été inspirée par l’univers de Tim Burton – quelque chose comme L’Etrange Noël de Monsieur Jack, où l’on peut voir des arbres aux formes torturées dans le cimetière où Jack et Sally vont souvent trainer leurs guêtres.

J’ai donc représenté, au stylo feutre, un arbre aux formes tourmentées et aux branches tordues, comme convulsées, à la lumière de la lune figurée ici comme un crâne humain. En sous-sol, on peut voir, emprisonnés entre ses racines, des morts – ici des squelettes – qui tentent vainement de se libérer de cette étreinte macabre.

Je vous souhaite de beaux rêves après cela! 🙂

Blanche Mt.-Cl.