Le squelette qui croyait au Père Noël – L’Étrange Noël de Monsieur Jack (Tim Burton, 1994)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

La semaine thématique Les Enfants d’Halloween va se clore aujourd’hui, et je souhaitais la terminer en beauté avec une œuvre cultissime qui part d’Halloween pour nous emmener doucement vers Noël. Je suis très heureuse de vous l’offrir aujourd’hui.

Jack Skellington découvrant la pureté de la neige – Source: Imdb.com

Je conclus donc cette thématique d’abord imprévue avec un film que certains d’entre vous attendiez peut-être de voir enfin passer sur ce blog. J’ai nommé, un véritable chef d’œuvre, un monument de l’animation: L’Étrange Noël de Monsieur Jack. Je l’ai vu pour la première fois lors de sa sortie en vidéo en France, et il est devenu depuis l’un de mes films cultes, faisant partie de ceux que je regarde à peu près à chaque fin d’année. C’est avec un grand plaisir que je vais maintenant vous le présenter. 🙂 Je vais donc pousser la porte et vous emmener, comme le dit l’introduction du film, « dans un univers dont les enfants rêvaient »…

Continuer la lecture de Le squelette qui croyait au Père Noël – L’Étrange Noël de Monsieur Jack (Tim Burton, 1994)

Ne présentez jamais votre copine à votre maison – Hantée (Christina Lauren)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

81kzUF69FCLTout d’abord, je tiens à m’excuser pour l’absence de chronique cinéma cette semaine, mais ces derniers jours ont été assez épiques. 🙂 À ce niveau-là, je vous en dirai un peu plus dans les jours à venir. 😉 Je m’excuse également du retard avec lequel est paru l’article de « remplacement »: car exceptionnellement, c’est une seconde chronique livre que je vous propose cette semaine.

Avec Hantée de Christina Lauren, on entre dans un registre totalement différent de celui de ma dernière lecture, Metro 2033, chroniqué ce mercredi. Ici, il s’agit d’une romance young adult sur fond de fantastique, qui fait partie du mini book haul du week-end dernier. Et encore une fois, il s’agit pour moi d’une sortie relativement récente, et la chronique sera, je pense, assez brève.

Je vous emmène donc dans une petite ville où se dresse une étrange demeure, abritant des secrets tout aussi bizarres qu’elle…

Continuer la lecture de Ne présentez jamais votre copine à votre maison – Hantée (Christina Lauren)

Mon Top 5 des films à voir en période de Fêtes

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

Gremlins (1984) Directed by Joe Dante Shown: Gremlins
Une chorale de Noël un peu particulière… – Source: Bloody Disgusting

Je reviens ce mercredi, un peu en avance par rapport aux proverbiales chroniques film du jeudi, avec une petite sélection spéciale pour les Fêtes de fin d’année. Car qui dit Noël et Nouvel An dit programmes spécifiques à la télévision – les traditionnels comédies poussives et téléfilms « romantiques » de M6, The Holiday qui me dépriment plus qu’autre chose, les énièmes redifusions des Astérix et des Sissi… Si certains se plaisent à s’installer devant ces programmes avec du chocolat, je me contente de les mettre en fond sonore quand je fais autre chose.

En général,  je n’aime pas tellement regarder des films axés sur Noël comme Miracle sur la 34ème Rue, La Vie est Belle ou encore Le Pôle Express (animation) qui, j’ignore pourquoi, me rendent toujours un peu triste. À croire que c’est la période pour faire pleurer dans la chaumière alors qu’on aimerait pendant un court laps de temps oublier les difficultés de l’année pour se concentrer sur des choses plus fun… Donc de mon côté, Noël est l’époque des dessins animés et des blockbusters!

Il n’y aura pas de casting ou de fiche technique, mais je vous laisse tranquillement jeter un oeil à mon petit Top Five

Continuer la lecture de Mon Top 5 des films à voir en période de Fêtes

Portrait d’une brunette en mode Time Burton – Craie à la Cire – Mars 2015

Très chers lecteurs,

Autoportrait002Me voici de retour avec ce petit dessin, encore inspiré de Tim Burton. Je vous promets que je vous fournirai bientôt autre chose sur ce blog, mais pour le moment, mes réalisations graphiques me prennent énormément de temps. Cela dit, elles m’ont permis de redécouvrir certaines techniques de dessins basiques que j’utilisais étant enfant – le feutre, le crayon de couleur que j’avais laissé tomber, convaincue que je ne touchais pas une bille dans l’utilisation de la couleur, et les craies à la cire pour enfants. En fait, j’ai redécouvert il y a peu ces craies pour enfant qui sont moins salissantes que les pastels à l’huile, et qui offrent des couleurs vives.

J’ai donc dessiné ce portrait de jeune fille, avec une inspiration très « burtonnienne ». Elle a des cheveux châtain, de grands yeux mais niveau apparence, elle semble en bien meilleure santé que la plupart des personnages présents dans les films d’animation signés par Tim Burton. Non seulement la demoiselle exhibe un décolleté pour le moins opulent, mais elle affiche également une très bonne mine, avec ses lèvres rouges et ses joues roses, presque comme une poupée.

J’espère qu’elle vous aura plu, même si le thème « à la Tim Burton » paraît un peu « galvaudée » sur ce blog! J’espère de tout coeur poster quelque chose de nouveau dans les jours qui viennent! 🙂

Je vous souhaite à tous un bon dimanche, et si le coeur vous en dit, n’hésitez pas à parcourir ce blog à la recherche de mes réalisations plus anciennes, pour vous assurer qu’il n’y a pas que du Tim Burton dans mon répertoire!

Blanche Mt.-Cl.

Conte de Noël Horrifique – Automne 2008

En 2008, je me suis donnée corps et âme dans le dessin, et je me suis beaucoup améliorée. J’avoue avoir un peu perdu par la suite, par manque de temps. Mais c’est cette année que j’ai produit quelques unes de mes plus belles réalisations. 🙂 Cette page complètement remplie en est un exemple.

img008J’avais dans l’idée de créer une sorte de conte de Noël un peu décalé, morbide et impertinent, mais aussi romantique et lumineux. J’avais déjà créé toute une galerie de personnage dans un Londres fantasmé, rétro-futuriste et vaguement steampunk. L’ambiance se voulait sombre et drôle, avec une absurdité inspirée de South Park (je déplore qu’on ne sache pas créer de critique sociale aussi drôle en France, où l’on tend plutôt à faire montre d’un cynisme grinçant empreint de pure méchanceté… quand cette série, bien que parfois acerbe, part dans de gros délires qui rendent le propos plus léger) et un graphisme inspiré de Tim Burton. L’héroïne, une jeune lolita gothique un peu étourdie, devait, avec ses frères (le jeune homme en redingote et le petit garçon sur sa gauche) et sa belle-soeur, se débattre avec des personnages farfelus et inquiétants – un archange aux ailes de libellule, des rats parlants, un père Noël pervers amateur de toutes jeunes filles ou encore un Jésus sympathique mais un peu halluciné.

Je souhaitais en faire un roman graphique ou une bande dessinée… et je viens tout juste de me dire qu’une fois mes outils informatiques mieux maitrisés, je devrais peut-être reprendre ces dessins et voir ce qu’il est possible d’en faire. Après tout, quand on a de bonnes idées, autant se les garder sous le coude! 🙂

Blanche Mt.-Cl.

Arbre de la Mort – 2011

Arbre_mort001
Arbre de la Mort – 2011

Bien le bonjour sur Z-86 Blanche Mt.-Cl. !

Me voici de retour après plusieurs jours d’interruption, avec un autre de mes dessins relativement récents, encore une fois dédié aux arbres.

Il s’agit de l’une de mes petites fantasies arboricoles créées en cours, plus précisément pendant une conférence de la journée dédiée aux thèses de mon ancienne université… Comme vous le verrez par la suite sur ce blog, j’ai beaucoup travaillé mon dessin à l’université où je me suis souvent, atrocement ennuyée.

Ce dessin m’a été plus ou moins été inspirée par l’univers de Tim Burton – quelque chose comme L’Etrange Noël de Monsieur Jack, où l’on peut voir des arbres aux formes torturées dans le cimetière où Jack et Sally vont souvent trainer leurs guêtres.

J’ai donc représenté, au stylo feutre, un arbre aux formes tourmentées et aux branches tordues, comme convulsées, à la lumière de la lune figurée ici comme un crâne humain. En sous-sol, on peut voir, emprisonnés entre ses racines, des morts – ici des squelettes – qui tentent vainement de se libérer de cette étreinte macabre.

Je vous souhaite de beaux rêves après cela! 🙂

Blanche Mt.-Cl.