Légendes fantômatiques – La Légende de Sleepy Hollow (Washington Irving)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

J’espère que tout roule pour vous ce week-end et que vous profitez d’un repos bien mérité!

Juin commence bien… Puisque je bouscule un peu mon programme de chroniques, comme ça m’arrive souvent ces derniers temps, pour vous faire un petit coucou sur la blogo… et pour vous parler d’un petit livre lu récemment. Il s’agit d’une lecture commune avec Isa du blog La Chambre rose et noire – je vous invite à aller lire son avis!

Il s’agit ni plus ni moins que de la célèbre nouvelle de Washington Irving, adaptée au cinéma par le non-moins célèbre Tim Burton: La Légende de Sleepy Hollow. Lecture qui nous emmène dans une bourgade des États-Unis de la fin du XVIIIe siècle… Continuer la lecture de Légendes fantômatiques – La Légende de Sleepy Hollow (Washington Irving)

Publicités

La solitude de l’être – Niourk (Stefan Wul)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

51mtbydx42lAvec la chronique de cette semaine, je reviens à la littérature SF jeunesse avec un livre que je n’ai pas seulement lu, mais aussi relu puisque je l’avais étudié en cinquième, sous la houlette d’un professeur de français exceptionnel qui aimait la littérature SFFF… J’ai nommé Niourk de Stefan Wul.

Et l’édition que j’ai pu me procurer a ceci de particulier qu’elle est accessible aux jeunes lecteurs dyslexiques. J’ai mis un petit moment à m’adapter à la typographie et à la mise en page, mais je dois avouer que je suis ravie de cette initiative. Car il est dommage que la dyslexie coupe des bonnes histoires!

Continuer la lecture de La solitude de l’être – Niourk (Stefan Wul)

Amours cannibales – Parade nuptiale (Donald Kingsbury)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

41m741rjf3lTout d’abord, je souhaite une bonne reprise à ceux d’entre vous qui sont retournés au boulot aujourd’hui. De mon côté, chômage et formation oblige, c’est maison (pas pour très longtemps, je l’espère)! J’ai décidé, pour vous sortir de la torpeur des Fêtes, de revenir avec une chronique dédiée à un ouvrage fort, fort intéressant.

Et pour cela, je commence en fanfare avec un ouvrage se science-fiction que m’avait prêté mon petit frère, que j’ai mis très longtemps à lire malgré mon intérêt pour l’histoire (et que je lui ai racheté pour lui rendre en bon état car à mon grand regret le livre avait pris un sacré pète dans mon sac à main). Un ouvrage dérangeant, pour nous réveiller et nous brusquer quelque peu en ce début d’année: Parade nuptiale, de Donald Kingsbury, initialement publié au début des années 1980.

Je vous emmène sur une planète hostile, avec plusieurs lunes, où l’humanité a évolué d’une façon bien singulière…

Continuer la lecture de Amours cannibales – Parade nuptiale (Donald Kingsbury)