Le Chasseur de primes et l’Enfant – The Mandalorian (Saison 1, 2019)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

J’espère que vous allez bien! À celles et ceux d’entre vous qui reprenez le boulot, je vous souhaite une bonne reprise… et aux autres de bonnes vacances.

Toujours avec un peu de retard, je vous présente une série vue pendant la saison des Fêtes. En effet, moi qui espérais me calmer un peu avec l’univers Star Wars après la fin de la saga Skywalker, voilà que la Bête est toujours lâchée, comme vous l’avez vu sur les RS. Pour preuve, je n’ai pas pu m’empêcher de suivre la toute dernière sortie de Disney et Lucas Film… j’ai nommé The Mandalorian.

Et c’est reparti pour une galaxie lointaine, très lointaine, au côté d’un chasseur de prime chargé d’un paquet un peu particulier…

Continuer la lecture de Le Chasseur de primes et l’Enfant – The Mandalorian (Saison 1, 2019)

En attendant la victoire… – Star Wars: Resistance Reborn (Rebecca Roanhorse)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

Ça faisait un bail, n’est-ce pas?

J’espère que vous allez tous bien et que vous vous régalez de bonnes lectures et de visionnages agréables. De mon côté, je ne suis toujours pas remise du dernier Star Wars et de ce qu’on nous y a vite fait  expédié… Comme je l’avais promis, le printemps s’annonce galactique, puisque sont déjà précommandés le BluRay dudit film, sa novellisation et surtout, la future intégrale du comic The Rise of Kylo Ren pour passer un peu plus de temps avec mon chouchou.

Mais en attendant, je me suis satisfaite d’une petite novellisation des familles sise dans l’univers de ma saga favorite, à savoir, celle sortie peu de temps avant le film… Star Wars: Resistance Reborn. Car oui, la Résistance semblait en bien piètre état à la fin de l’Épisode VIII, et il fallait expliquer Diable elle renaissait de ses cendres… Continuer la lecture de En attendant la victoire… – Star Wars: Resistance Reborn (Rebecca Roanhorse)

Planet Opera à l’ancienne – Une Princesse de Mars (Edgar Rice Burroughs)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

J’espère que vous allez bien, que ceux qui sont bientôt en vacances ne sont que joie et que ceux qui s’apprêtent à retourner bosser sont bien reposés… Pour moi le retour de quelques jours de vacances est un peu morne: il fait gris dehors, je n’ai pas d’extérieur dont je peux profiter… Afin d’égayer un peu cette dernière journée de juillet, j’ai décidé de vous parler, ou plutôt de vous re-parler d’un roman lu il y a longtemps, un vieil ouvrage de SF paru pour la première fois en 1913… En effet, pourquoi ne pas vous reparler d’Une Princesse de Mars d’Edgar Rice Burroughs, maintenant qu’il y a plus de monde sur ce blog? Et surtout, pour donner plus de couleurs à ce milieu d’été un peu morne après la canicule!

Je vais donc vous présenter ce roman dégoté et lu alors que je travaillais en Angleterre il y a quelques années, et c’était l’une de mes premières lectures en V.O. depuis l’université. Préparez-vous à suivre John Carter sur la planète Mars où, de prisonnier, il va devenir un héros… Pour vous parler de tout ça, je vais changer la structure habituelle de l’article, afin d’évoquer l’œuvre de Rice Burroughs ainsi que l’adaptation – que vous connaissez peut-être – tirée de son roman, et par la même occasion, je vous ferais part de ce qui me passe par la tête concernant l’adaptation de SF à l’ancienne. Continuer la lecture de Planet Opera à l’ancienne – Une Princesse de Mars (Edgar Rice Burroughs)

Comment « Yan » devint Solo – La Trilogie Yan Solo (Ann C. Crispin)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

Alors, je vous ai manqué? 😁 (Haha! La nana qui espère que parmi tous les merveilleux blogs littéraires, cinéma et culture qui fleurissent sur la blogosphère, son absence serait remarquée! 😉) Au fond, je sais que je vous ai manqué, même si vous n’osez pas le dire. Si, si, je sais que vous n’aimez pas montrer vos sentiments, mes p’tits cœurs. 😉 Et vous de votre côté, ça biche?… Je vous le souhaite en tout cas. Voilà donc le quart d’heure d’émotion fini, et pour la première fois depuis bien longtemps, je m’exprime un dimanche. Je vais pouvoir, depuis le temps que ça m’asticote, entrer dans le vif du sujet.

Et quel sujet! Parce que j’ai enfin achevé, il y a quelques jours, la lecture de La Trilogie Yan Solo d’Ann C. Crispin, composée de: Le Coup du Paradis, Le Gambit du Hutt et L’Aube de la Rebellion. Je vous invite, encore une fois, dans la lointaine, très lointaine galaxie de Star Wars, pour une bonne dose d’aventure avec notre contrebandier préféré! Continuer la lecture de Comment « Yan » devint Solo – La Trilogie Yan Solo (Ann C. Crispin)

Écriture – Les cinq types de roman que j’aimerais écrire

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

Alors, c’est la reprise pour certains d’entre vous?… Si vous n’avez pas encore lu mes messages de vœux ou mes premières chroniques, sachez que je vous souhaite une Bonne et Heureuse Année 2018, pleine de bonheur, de rêves accomplis et de projets qui portent leurs fruits!

Je reviens en ce début de semaine, avec un article un peu particulier, ni chronique, ni tag, car je n’ai pas tellement lu depuis Coraline, pour parler un peu d’écriture… et plus précisément, des choses que je souhaiterais écrire dans un avenir plus ou moins proche. C’est parti pour un petit voyage dans mon cerveau d’auteure un peu barrée et torturée…

Continuer la lecture de Écriture – Les cinq types de roman que j’aimerais écrire

Explorer Vénus avec les Soviets – La SF du bloc de l’Est au cinéma

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

Deux cosmonautes transportés par leur robot pour échapper à une coulée de lave dans La Planète des Tempêtes – Source: Cinémotions.com

Aujourd’hui la chronique que je vais vous présenter est un peu particulière. En effet, il s’agit d’une remise à jour d’un article que j’ai rédigé aux tous débuts du blog, à l’époque où celui-ci n’était pas trop suivi, mais que j’ai tenu à re-partager avec vous pour plusieurs raisons.

Tout d’abord, parce que je pense que les deux films dont il est question gagnent à être connus, et je souhaite profiter du nombre d’abonnés et du bon référencement du blog pour les faire connaître.

Et ensuite parce que quoi de mieux que les cent ans de la Révolution russe pour parler de la SF du bloc de l’Est? Car si l’on connaît les innovations que doit le cinéma à la propagande soviétique (malgré tout l’irrespect que je dois à ce régime) en termes de plans de caméra et de montage, et les chefs d’œuvre d’Eisenstein, on en sait en général beaucoup moins sur des genre cinématographiques tels que la science-fiction! Aussi j’ai souhaiter réparer cette méconnaissance maintenant que le blog a « quelques » abonnés de plus! Je vais donc vous parler de deux petits films que j’ai eu l’occasion de voir il y a quelques années sur Ciné FX (dieux que cette chaîne me manque!) dans un cycle dédié: L’Étoile du Silence et La Planète des tempêtes… Je vais vous présenter succintement chacun d’entre eux, avant de vous offrir une petite critique comparée de ceux-ci! Attention, nous entrons dans l’histoire des idées!

Continuer la lecture de Explorer Vénus avec les Soviets – La SF du bloc de l’Est au cinéma

Animation S.F. méconnue – Titan A.E. (Don Bluth, 2000)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

Titan_AE_One_Sheet
Affiche du film – Source: Wikipedia

Depuis maintenant un an que ce blog est lancé, vous devez savoir que j’aime beaucoup le cinéma en général, plus particulièrement les genres de l’imaginaire… qui nous ont valu quelques petites perles dans l’animation. Hormis dans l’animation japonaise, on parle malheureusement trop peu de la science-fiction. J’avais essayé de le faire avec Atlantide: L’Empire Perdu, et j’y reviens aujourd’hui avec une production signée Don Bluth et produite par la 20th Century Fox: Titan A.E., sorti en 2000.

Bien avant la sortie du film quand j’étais ado, j’avais été très intriguée par la bande-annonce au rythme enlevé sur fond de course-poursuite spatiale et de musique pop-rock. On semblait bien loin des histoires de princesse à l’eau de rose, sauf que, du fait de la réalisation et du studio, on y retrouvait les qualités graphiques d’Anastasia, avec un héros mignon tout plein, ce qui ne gâchait rien.

J’ai fini par le voir, non pas au cinéma, mais en VHS, quand une amie fan du film, de la musique et du derrière du héros me l’a prêté. Je m’en souviens, parce que c’était la fin de mon année de 3ème, et qu’elle me l’avait mise dans les mains alors que j’étais invité à une grosse fête chez elle… Et je lui avais rendu son film le lendemain, lors d’une autre soirée, après avoir visionné Titan A.E. deux fois, juste histoire d’être sûre.

Attachez donc vos ceintures pour un voyage des plus dépaysants à travers le cosmos…

Continuer la lecture de Animation S.F. méconnue – Titan A.E. (Don Bluth, 2000)