Une voie particulière – Le Japon: Des samouraïs à Fukushima (coll.)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

Je reviens ce week-end avec une brève chronique qui, je pense, en ravira plus d’un d’entre vous sur la blogosphère. Comme vous l’avez vu récemment avec mon post dédié à ma petite « phase japonaise » de cet été, c’est un lieu qui m’attire (surtout depuis qu’enfant, j’ai fait connaissance avec une étudiante japonaise que mes grand-parents ont accueilli chez eux), de par sa culture, sa cuisine… En fait c’est plus le côté histoire, kimono, sushi et architecture en bois que le manga, le kitsch et la robotique qui m’y attirent! 😉

Bref, j’ai décidé de vous présenter aujourd’hui un petit livre très intéressant dédiée au Japon, à son histoire et à ses particularités, tant en termes de culture, de société que de politique: Le Japon: des Samouraïs à Fukushima. À dire vrai, il n’est pas question de Fukushima dans le livre, mais comme il est à la base sorti à peu près en même temps que la catastrophe de 2011, je pense que le titre a dû en être changé par effet de mode. Je vous emmène donc à travers les pages d’un petit livre qui a beaucoup, beaucoup éveillé mon intérêt…

Continuer la lecture de Une voie particulière – Le Japon: Des samouraïs à Fukushima (coll.)

Publicités

Mystère et machines sur fond de Seconde Guerre mondiale – Les trois fantômes de Tesla, t. 1: Le mystère Chtokavien (Marazano, Gilhem)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

616n5mwcoxlSurprise, les p’tits loups! 🎉

Je n’ai pas pu me résoudre à attendre pour revenir aux chroniques livre avec une fort agréable lecture, à savoir une BD que l’on m’a offerte à Noël! Et puis après tout, nous sommes aussi sur un blog littéraire, que diable! Ce serait un comble que vous loupiez ma première lecture après Noël! J’ai donc le plaisir de vous présenter le premier tome des Trois Fantômes de Tesla, signé Marazano et Guilhem, Le mystère Chtokavien.

Je pense que mon frère a été inspiré par mon goût prononcé pour l’histoire et l’uchronie en m’offrant cette bande dessinée, qui m’a séduite au premier regard, notamment grâce à sa magnifique couverture, qui reprend une mise en page de livres « à l’ancienne », avec ses rehauts métalliques et la texture de la partie en aplat de couleurs. Bref, rien que l’extérieur de l’ouvrage donne envie. 🙂 Mais parlons maintenant de l’intérieur…

Continuer la lecture de Mystère et machines sur fond de Seconde Guerre mondiale – Les trois fantômes de Tesla, t. 1: Le mystère Chtokavien (Marazano, Gilhem)

Un classique de l’uchronie – Le Maître du Haut Château (Philip K. Dick)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

515Yrn4zciLJe reviens, une fois n’est pas coutume, avec une seconde chronique livre pour cette semaine. À croire que Les Mondes de Blanche vont finir par devenir un vrai blog littéraire! 😉 Car, ironie du sort, alors que j’avais finalement programmé la chronique sur La Nouvelle Conquête spatiale ce mercreci, il se trouve que ce même jour, j’ai terminé Le Maître du Haut Château dans le train. Premier grand chef d’œuvre de l’auteur américain Philip K. Dick, c’est aussi mon premier livre du larron. 🙂

À dire vrai, je connaissais le titre depuis longtemps, et il m’intriguait assez. De toutes les façons, dès que j’entends parler de château, moi… 😉 Bref, j’ignorais toujours de quoi il s’agissait quand mon frère m’a fait visionner il y a quelques mois le pilote de la série The Man In the Hight Castle – bien que (spoiler alert), j’ai eu l’imagination assez tordue pour deviner ce que voyait la fille sur la fameuse bande… 😉 Bref, comme le thème m’accrochait assez, j’ai décidé de jeter un œil au livre qui depuis l’automne dernier dormait dans ma PAL. Histoire de passer le temps  entre deux volumes du Cycle de Pendragon, je me suis alors plongée dans Le Maître du Haut Château., une uchronie qui nous emmène dans des Etats-Unis scindés en deux, entre les occupants allemands et japonais vainqueurs de la Seconde Guerre mondiale….

Continuer la lecture de Un classique de l’uchronie – Le Maître du Haut Château (Philip K. Dick)

Histoires de Wagner et Rencontres surnaturelles – Le Sang des Wolf – Chapitre X – Avril 2014

Nous arrivons à un chapitre-clé du roman, celui qui fait tout basculer pour notre héroïne Zoé. J’ai donc apporté un soin particulier aux illustrations, abondantes, pour retranscrire l’ambiance mystérieuse des séquences qui se suivent – à la morgue, dans la forêt et à Augarten Park en plein coeur de Vienne. Donc, je vous conseille de scroller votre page jusqu’au bout, que vous voyiez que je n’ai pas régressé en dessin… 🙂

Dans la première partie du chapitre, nous assistons à un échange entre Wagner, notre métalleux sexy à la longue chevelure de guerrier germanique, et l’inspecteur Terwull, au sujet des loups qu’on a vu rôder dans la forêt aux alentours de Vienne.

SWCH10001
Le Sang des Wolf – Notre ami Wagner, occupé avec l’une de ses anecdotes désopilantes
SWCH10002
Le Sang des Wolf – Wagner et Terwull en grande conversation sur l’avenir des loups et des hommes…

Dans la seconde partie du Chapitre X, l’histoire prend une tournure un peu plus extraordinaire. Tout d’abord avec cet échange en pleine nuit, au fond de la forêt, entre une mystérieuse femme au visage dissimulé sous une capuche, et un jeune homme à la chapka claire parlant de sa « marchandise » avec un suave accent trainant… et qui semble en savoir beaucoup sur les récents événements qui ont secoué Vienne.

SWCH10003
Le Sang des Wolf – La Mystérieuse Femme de la Forêt
SWCH10004
Le Sang des Wolf – Mystérieux jeune homme à la cigarette
SWCH10005
Le Sang des Wolf – Echange de propos sibyllins dans le froid

Enfin, nous assistons à la scène la plus extraordinaire depuis le début de l’histoire. Zoé erre seule dans Augarten Park à la tombée de la nuit. Pourquoi Augarten Park? Parce que deux spécimens de l’architecture nazie y sont encore présents, deux Flaktürme – ou tours de DCA, construites pour la défense anti-aérienne durant la Seconde Guerre mondiale. Elles n’ont pu être détruites, leurs fondations ayant été creusées si profondément que le terrain alentours risquait de s’écrouler en cas de destruction. De plus, le passé nazi de l’Autriche a un certain poids dans l’histoire du Sang des Wolf

SWCH10007
Le Sang des Wolf – Zoé s’acheminant vers la Tour de DCA dans Augarten Park désert

Imaginez donc notre héroïne, Zoé, marchant seule dans un parc déserté par la population viennoise terrorisée par l’approche des loups, jusqu’à ce que sur un terrain dégagé, elle tombe sur… une meute. Je vous laisse imaginer la suite. J’avoue avoir écrit cette scène avec en fond sonore « Vienna » du groupe Ultravox, qui me semblait correspondre à l’univers quasi onirique de cette scène.

SWCH10006
Le Sang des Wolf – Loups menaçants s’approchant de notre héroïne
SWCH10008
Le Sang des Wolf – Zoé faisant face à un loup… très intéressé par sa personne

Et ça y est, le mystère s’est épaissi. 🙂 Pour le plus grand plaisir – du moins j’ose l’espérer – de mes lecteurs.

Blanche Mt.-Cl.