Explorer Vénus avec les Soviets – La SF du bloc de l’Est au cinéma

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

Deux cosmonautes transportés par leur robot pour échapper à une coulée de lave dans La Planète des Tempêtes – Source: Cinémotions.com

Aujourd’hui la chronique que je vais vous présenter est un peu particulière. En effet, il s’agit d’une remise à jour d’un article que j’ai rédigé aux tous débuts du blog, à l’époque où celui-ci n’était pas trop suivi, mais que j’ai tenu à re-partager avec vous pour plusieurs raisons.

Tout d’abord, parce que je pense que les deux films dont il est question gagnent à être connus, et je souhaite profiter du nombre d’abonnés et du bon référencement du blog pour les faire connaître.

Et ensuite parce que quoi de mieux que les cent ans de la Révolution russe pour parler de la SF du bloc de l’Est? Car si l’on connaît les innovations que doit le cinéma à la propagande soviétique (malgré tout l’irrespect que je dois à ce régime) en termes de plans de caméra et de montage, et les chefs d’œuvre d’Eisenstein, on en sait en général beaucoup moins sur des genre cinématographiques tels que la science-fiction! Aussi j’ai souhaiter réparer cette méconnaissance maintenant que le blog a « quelques » abonnés de plus! Je vais donc vous parler de deux petits films que j’ai eu l’occasion de voir il y a quelques années sur Ciné FX (dieux que cette chaîne me manque!) dans un cycle dédié: L’Étoile du Silence et La Planète des tempêtes… Je vais vous présenter succintement chacun d’entre eux, avant de vous offrir une petite critique comparée de ceux-ci! Attention, nous entrons dans l’histoire des idées!

Continuer la lecture de Explorer Vénus avec les Soviets – La SF du bloc de l’Est au cinéma

Publicités

Maîtres de l’espace – Françatome (Johan Heliot)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

J’espère que vous avez passé un excellent long week-end…

Je reviens aujourd’hui avec un auteur que j’ai déjà traité il y a bien longtemps: Johan Heliot, auteur de la Trilogie de la Lune, une référence du Steampunk français, qui m’avait accompagnée dans mon aventure anglaise il y a cinq ans.

Si j’ai d’abord été interpelée par le dessin gentiment rétro de la couverture de Françatome, je me suis surtout laissé tenter par le résumé. Car il est question d’un sujet cher à mon cœur: la Course à l’Espace… qui dans cet ouvrage, a été gagnée haut la main par la France! Mais à quel prix!

Continuer la lecture de Maîtres de l’espace – Françatome (Johan Heliot)

Lectures de l’été – Cinq romans moins connus de Jules Verne

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

Très désireuse de parler littérature sur ce blog, malgré mes lenteurs de lecture (disons qu’en ce moment, je suis plus consommatrice de presse que de romans…), il m’est venu l’idée, grâce à votre intérêt porté à mes dernières chroniques dédiées à des adaptations de Jules Verne, de vous offrir un petit florilège dédié à cet auteur.

Fait exceptionnel, c’est de son vivant que Jules Verne connut un immense succès national et mondial… Pour mourir persuadé qu’il n’avait pas marqué la production littéraire français. Pourtant, ses romans d’aventure et d’initiation, empreints de sciences et de débrouillardise, ont bercé des générations de lecteurs et titillé la fibre « robinsonnesque » de bien des enfants – à la base des garçons puisqu’il s’agissait du public-cible d’Hetzel, l’éditeur de Jules Verne, mais je connais de nombreuses filles qui comme moi, aiment lire visionner des adaptations de l’auteur.

Aussi, un peu trop à l’ouest pour préparer une semaine thématique à la hauteur de ce que je désirerais faire pour un sujet aussi vaste que Jules Verne (mais j’y pense très sérieusement!), j’ai pensé que vous auriez peut-être envie de profiter de l’été pour (re)découvrir cet auteur, et cinq de ses romans un peu moins connus… Je n’ai bien sûr pas lu la totalité de l’œuvre de Jules Verne, car je découvre à chaque fois de nouveaux titres, mais j’espère que les cinq romans présentés ici piqueront votre curiosité… Je les ai classés de celui que j’ai le moins aimé à celui que j’ai préféré.

Continuer la lecture de Lectures de l’été – Cinq romans moins connus de Jules Verne

Presse – Jules Verne à l’honneur dans le magazine « Mythologie(s) »

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

Bien le bonsoir! Tout d’abord, je m’excuse encore une fois des cafouillages survenus sur le blog au niveau du rythme des publications.

Entre mes retards de lecture et mes retards de trains, je suis souvent rentrée lessivée ces derniers temps, et j’ai pris beaucoup de retard dans mes lectures. Ce rythme un peu haché devrait durer encore la semaine qui vient, mais j’espère, à partir de la dernière semaine de juillet, reprendre de bonnes habitudes sur le blog.

Je vous offre, en attendant mon prochain article, une courte chronique un peu particulière puisque, pour la première fois depuis le lancement de ce blog il y a deux ans et demi, il s’agit d’un magazine. En effet, alors que je projetais un article dédié à cinq romans de Jules Verne, une coïncidence amusante a voulu que sois par hasard tombée, chez un marchand de journaux à Saint-Lazare, sur le numéro hors-série de Mythologie(s) de juillet 2017 dédié à… Jules Verne! Petit tour d’horizon!

Continuer la lecture de Presse – Jules Verne à l’honneur dans le magazine « Mythologie(s) »

Bilan de Juin 2017 – Lecture, écriture, rythme de fou…

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

Mon moment plaisir de dimanche dernier…

Je reviens en ce premier week-end de juillet pluvieux, pour partager avec vous le petit bilan de mon mois de juin. Malgré des loupés dans le rythme des publications, ce mois a été très riche, même si je n’ai pas eu le temps ou l’énergie de lire autant que je le souhaitais, et très intéressant d’un point de vue personnel et professionnel, car j’ai trouvé un emploi. Un emploi que je trouve très intéressant, et ce d’autant plus que l’atmosphère au travail est plutôt agréable malgré des tas de choses à faire, et me laisse l’esprit libre pour pas mal de choses… 🙂

Je vais donc revenir sur ce mois de juin, évoquer avec vous mes lectures et les chroniques à venir, et même vous parler un peu d’écriture, bien que je n’aie pas vraiment avancé dans ce domaine! 🙂

Continuer la lecture de Bilan de Juin 2017 – Lecture, écriture, rythme de fou…

Steampunk à la prussienne – Smog of Germania (Marianne Stern)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

J’espère que vous avez passé un excellent week-end votre semaine débute! De mon côté, je reviens aujourd’hui avec une nouvelle chronique livresque. Comme d’habitude, je vous gratifie d’un ouvrage issu des littératures de l’imaginaire, avec Smog of Germania.

Ce petit bouquin, paru en poche il y a peu dans la Collection Hélios chez Mnémos, m’a fait de l’œil un moment avant que je ne me décide à me l’offrir, malgré ma PAL déjà très épaisse: il faut dire que situer une intrigue Steampunk dans l’Empire allemand du début du XXe siècle ne pouvait que me séduire… Je n’ai donc  pas résisté bien longtemps avant d’entamer cette lecture, très intriguée par ce qui m’attendait…

Continuer la lecture de Steampunk à la prussienne – Smog of Germania (Marianne Stern)

Lettres martiennes – En Terre étrangère (Robert Heinlein)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

Je reviens aujourd’hui avec une nouvelle chronique livresque, de la vraie science fiction cette fois-ci, dédiée à un ouvrage que j’ai mis plus de temps que prévu à lire – tout d’abord à cause de mes préoccupations, et aussi parce que cet ouvrage me laisse une fort étrange impression.

En effet, je vais aujourd’hui vous parler d’un classique de Robert Heinlein, sorti dans les années 1960 et ré-édité récemment en livre de poche: En Terre étrangère. En effet, il m’avait attirée de par sa couverture un peu flashy, et de par son résumé qui sentait bon le flower power, étant donné qu’il est devenu un ouvrage culte sur les campus des années 1960.

Je vous invite donc à découvrir un monde futur, au côté d’un humain né sur Mars et revenu sur Terre, un lieu des plus étranges pour ce jeune homme innocent…

Continuer la lecture de Lettres martiennes – En Terre étrangère (Robert Heinlein)