Livre d’images sombres – Crimson Peak (Guillermo del Toro, 2015)

Très chers Lecteurs des Mondes de Blanche,

Je reviens en ce début de semaine avec une nouvelle chronique film. Veuillez m’excuser si, après Les Quatre Filles du Docteur March, on est beaucoup moins dans l’esprit des Fêtes, gentil et festif, que sur les autres blogs. (Même si hein, vous avez vu, entre le logo et le fond, j’ai refait un petit look au blog!) Comme vous allez le voir avec le film présenté ici – et comme vous le verrez, malgré la diversification du blog, on continue quand même à parler SFFF!

Pour l’anecdote, j’ai eu l’occasion, et le plaisir, de le découvrir à la faveur d’une petite fuite chez mes parents pour me remonter le moral, un petit film dont je n’avais vu que les affiches dans le métro lors de sa sortie: à savoir Crimson Peak de Guillermo del Toro. Nous allons suivre Edith, une jeune héritière américaine et romancière aspirante, dans un coin reculé de l’Angleterre… Continuer la lecture de Livre d’images sombres – Crimson Peak (Guillermo del Toro, 2015)

Publicités

Le Fantôme de l’Opéra – Amour Perdu (Inachevé) – Fan Fiction – 2010

Et un autre petit dessin consacré au Fantôme de l’Opéra… inspiré du roman graphique que je souhaitais en tirer. Malheureusement, le dessin n’est pas terminé. Quand bien même, il rend plutôt pas mal.

Fantôme et Meg001
Le Fantôme de l’Opéra – Amours tragiques

Il s’agit du Fantôme, dans son repaire, veillant sur un amour perdu. Aller, la présentation du livre est pour bientôt.

Blanche Mt.-Cl.

Le Fantôme de l’Opéra – Le Fantôme et son véritable amour – 2008

Et encore un autre de mes fétiches… Le Fantôme de l’Opéra!

Fantôme et Giry003
Le Fantôme de l’Opéra – Romance 2008

On retrouve toujours cette inspiration gothique et baroque dans les vêtements et les ornements des personnages. J’ai rehaussé le tout avec de l’encre rouge et orange, et j’ai inscrit les paroles de deux chanson du groupe de metal germano-suisse Lacrimosa – qui a d’ailleurs brillamment repris la chanson-titre de la comédie musicale d’Andrew Llyoyd Webber. Il s’agit des chansons « Halt Mich » et « Kelch der Liebe », qui à mon humble avis, concordent avec cette ambiance passionnée propre à l’histoire.

Si je traduis:

  • « Kelch der Liebe »

Und Wer fragt nach Mir

Wer will Mich hören?

Qui demande après moi

Et qui veut m’entendre?

  • « Halt Mich »

Halt Mich fest

Accroche-toi à moi

C’était la leçon d’allemand du jour… 🙂

Blanche Mt.-Cl.

Le Fantôme de l’Opéra – Souterrain du Fantôme – Fan Fiction – 2007

Archive019
Etude – Squelette

C’est durant cette époque compliquée où mes études m’ennuyaient terriblement et où, désemparée, je trainais mes guêtres à travers le Quartier Latin, que j’ai produit certains de mes dessins préférés. C’était peut-être l’un de mes seuls plaisirs… 🙂

Tant et si bien que je m’étais offert un livre d’anatomie artistique pour m’entrainer à dessiner le corps et les positions humaines pendant mon temps libre et mon temps passé à l’université. C’est simple, je dessinais tout le temps. 🙂 C’est là que j’ai dessiné mes tous premiers squelettes potables.

J’ai vite fait le lien avec Le Fantôme de l’Opéra, auquel j’avais déjà dédié de nombreux croquis et dessins, d’esprit très baroque, postés sur ce blog. J’ai donc cherché comment utiliser ces squelettes dans un dessin plus élaboré. Cela n’a pas tardé… Et j’ai pondu le dessin que voici.

 

Continuer la lecture de Le Fantôme de l’Opéra – Souterrain du Fantôme – Fan Fiction – 2007

Le Fantôme de l’Opéra – 2011

Phantom001
Le Fantôme et son « véritable » amour

S’il est une histoire dont je suis une fan ULTIME, c’est bien celle du Fantôme de l’Opéra, roman de Gaston Leroux adapté et repris plusieurs fois au cinéma et à la télévision, et également comme comédie musicale. Tiens, tant que j’y pense, je devrais faire une petite présentation de ce livre sur le blog! 🙂

Bref.

Si j’ai bonne mémoire, voici encore une de mes productions faites en cours. D’où l’utilisation du stylo bleu… J’imagine que j’ai dû relâcher mon attention un moment et cesser de prendre des notes pour laisser vagabonder mon imagination… (S’il vous plait, ne croyez pas pour autant que je n’étais pas une étudiante sérieuse! 😉 ). Il va sans dire que l’influence gothique est palpable sur cette représentation du Fantôme, masqué, aux longs cheveux d’un blond très clair, et au manteau de cuir noir au col haut et aux nombreux ornements métalliques (chaînes, médaillons). A cette époque, je portais moi-même des tuniques sombres et déstructurées parcourues de chaînes… 😉 (Imaginez dans un cours de géopolitique, ça fait vraiment tache. Mais c’était vraiment tordant de voir la tête de mes enseignants quand ils me voyaient!) Quant à la fille, outre ses longs cheveux blonds de sirène, son principal ornement, je l’ai vêtue d’une robe sombre aux motifs très travaillés.

Pour ce qui est des proportions des deux personnages, elles sont un peu biscornues. J’ai dû dessiner penchée, je ne vous pas d’autre explication! 🙂

J’espère que cette interprétation du Fantôme de l’Opéra vous aura plu! 🙂

Blanche Mt.-Cl.