Lecture, écriture, moment geek, summer vibes… – Bilan Juillet/Août 2018

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

De retour, en mode œil de panda…

J’espère que vous avez passé, et passez encore de belles vacances… les miennes commencent tout juste! Et oui, à l’heure où ce bilan est mis en ligne, j’en ai pour deux semaines rien que pour moi, entre repos et recherche d’appartement (je croise les doigts). Bref, à l’heure où certains d’entre vous, frais et dispos, s’apprêtent à reprendre le boulot, je suis sur les rotules et j’abandonne mes collèges à leur triste sort – 😄 #RireSadique de la meuf qui a besoin de repos bien mérité, #DémerdezVousSansMoi.

Bref, ça doit faire au moins six mois que j’ai besoin de vacances, que j’ai l’impression de me traîner en mode zombie, mes deux petits week-ends prolongés n’y ont rien fait, donc voilà… VACANCES. J’OUBLIE TOUT (enfin presque tout), et je vais en profiter pour bloguer un peu, les p’tits loups. En revanche, comme je suis un peu en mode tranquillou-flemmardou, je parlerai vite fait des livres lus, car je ne me vois pas faire de chronique de suite, j’attends de lire quelque chose d’un peu plus transcendant pour vous gratifier de moments dignes de mes bilans et chroniques du début d’année. Je vais parler cinéma, mais aussi écriture, style (j’ai eu très envie de ça récemment) Mais pour le moment, allons-y, parce que je vous parle de deux mois et c’est un peu long… 🎉 Continuer la lecture de Lecture, écriture, moment geek, summer vibes… – Bilan Juillet/Août 2018

Publicités

Toucher le fond et remonter – Metro 2035 (Dmitry Glukhovsky)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

J’espère que vous allez bien, tous et que ces premières semaines de mai en gruyère vous auront permis de vous détendre! De mon côté, ça roule, je suis épuisée, j’ai des tas de choses à faire (mon MOOC, mes illustrations, entre autres) et je songe sérieusement à prendre des jours pour me reposer. Et lire, et écrire, et bloguer tranquillement. Et peut-être juste glander, ou re-mater Lawrence d’Arabie. Juste parce que j’aurais le temps…

Donc voilà, je reviens avec une nouvelle chronique dédiée au riche univers de Metro 2033 signé Dmitry Glukhovsky. Après Metro 2034 en automne dernier, je me suis attelée ce printemps à la lecture du dernier volet, à savoir Metro 2035… Et on part retrouver Artyom dans les tréfonds du métro moscovite! Continuer la lecture de Toucher le fond et remonter – Metro 2035 (Dmitry Glukhovsky)

Remise à plat avec la Force – The Last Jedi (novellisation par Jason Fry)

« The brighter the light, the darker the shadow. »

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

La couv’… qui reproduit mon affiche favorité du film!

Attention, attention… Fangirling: Episode III – Le Retour de la Geek. Et oui, Blanche Montclair la vieille geek a encore frappé. Ah nan! vous entends-je vous exclamer. La revoilà avec son foutu Star Wars! 😉 Et ouais, on ne change pas une équipe qui gagne, mes p’tit Jawas!

Retenez, chers lecteurs, mes adorables petits lecteurs, qu’aujourd’hui est un grand jour! Pourquoi?… Roulement de tambour. Eh bien tout d’abord parce qu’il s’agit ici de ma première lecture commune sur la blogosphère, initiée par Charmant Petit Monstre, que je remercie pour ce moment de lecture sous le signe du fangirling (mon Dieu, qu’est-ce qu’elle m’a faite marrer!). Et d’autre part parce qu’il s’agit de la novellisation officielle du dernier Star Wars, The Last Jedi. Car si je me suis un peu énervée sur le film après sa sortie, il a réveillé la Bête en moi, la fan de Star Wars et de storytelling qui se pose bien des questions sur le devenir des nouveaux personnages. Et aussi parce qu’avouons-le, je suis une grande sentimentale qui ne peut rester très longtemps fâchée avec Star Wars, et qui a nuancé son jugement quant à la chose.

Et c’est lors de ce fameux article dédié à mon shopping geek de janvier, que la rédactrice du blog Les Lectures du Monstre, aussi atteinte que moi (enfin je crois), m’a proposé cette lecture commune. Vous avez sans doute eu un aperçu de ses commentaires dans mes articles dédiés à la Force!  Je ne pouvais qu’accepter… ☺ Je l’en remercie, quand bien même je me sens un peu cruche, déjà que je n’ai pas besoin de ça pour planer à des années-lumières dans d’autres galaxies! À l’heure où l’on commence à parler de la novellisation des Derniers Jedi, qui a provoqué tant de réactions tranchées, sur les sites geek, j’ai décidé d’en parler, non de manière dépassionnée (moi, dépassionnée, la bonne blague!), mais à tête reposée et en mode cool. Je vous ramène donc, encore une fois, dans une galaxie lointaine, très lointaine, pour une chronique un peu plus approfondie et non-entâchée par mon désarroi de décembre… Préparez-vous car tout ce que je n’ai pas pu dire sera ici, ce sera fait avec sincérité et bizarrement, de l’enthousiasme… mais aussi des GIFs!

Et maintenant, unleash the Geek! Vitesse lumière vers une exégèse starwarsienne débridée! Continuer la lecture de Remise à plat avec la Force – The Last Jedi (novellisation par Jason Fry)

Règle N°1: On ne parle jamais du… – Fight Club (Chuck Palahniuk)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

Je vous salue bien bas aujourd’hui!

J’espère que vous allez bien et que vous avez passé une excellente semaine. Je m’excuse de m’être un peu plantée sur les chroniques cette semaine, et d’avoir pris du retard en général sur le programme du blog, mais là je suis un peu crevée! En effet, j’ai eu quelques ennuis de trains ces jours derniers et j’ai eu un programme chargé au boulot… donc, grosse, grosse fatigue! 😣

Je reviens avec vous avec un roman cultissime, moi qui avais besoin de légèreté après Silence qui m’avait un peu remuée, à savoir le légendaire livre de Chuck Palahniuk Fight Club. Je vous emmène donc, le temps d’une très brève chronique, à la rencontre de Tyler Durden… Continuer la lecture de Règle N°1: On ne parle jamais du… – Fight Club (Chuck Palahniuk)

Lecture, service presse, dessin… – Bilan de Janvier 2018

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

Blanche version bésicles, ça vous plait, les p’tits loups?

Je vous salue bien bas en cette fin de mois de janvier! J’espère que pour vous, cette année 2018 a bien commencé, qu’elle a vu de nouvelles lectures palpitantes et de jolies découvertes, qu’elle verra vos projets aboutir… et surtout qu’elle vous trouve en pleine forme! Ce mois-ci a été un peu étrange pour moi à bien des égards, tout comme les deux d’avant, et nous parlerons surtout de lecture avant toute chose.

Enfin bref, je viens surtout pour vous faire une petite synthèse de ce mois-ci, avec beaucoup de livres… car il y a quelques jolies choses en perspective!

Continuer la lecture de Lecture, service presse, dessin… – Bilan de Janvier 2018

Légendes du dessous – Métro 2034 (Dmitri Glukhovski)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

Roulements de tambours.

Et voilà, voilà… Il me le tardait, mais alors, il me tardait tellement de vous présenter ce livre-là! 🙂

Bref, je reviens en ce jour avec… Avec… Ta-ta-ta-ta-taaaaaa… Un livre, mais un livre! Oh yeah! Enfin je vais parler d’un livre qui me réjouit vraiment, sans une seule note d’ombre! Car voilà, depuis la fin du Cycle de Pendragon, je n’avais rien lu qui m’ait particulièrement emballée ou transportée. Cela fait maintenant quelques temps que je l’ai achevé mais je le gardais un peu en réserve par pur plaisir: Métro 2034, la suite de l’énormissime Métro 2033 (n’hésitez pas à vous jeter sur la chronique que j’en ai rédigée!) qui m’avait mis une claque monumentale l’an dernier. Et comme je n’y tiens plus avec mon faux suspense, je vous emmène à nouveau dans un monde dévasté par le souffle atomique, où les rescapés survivent tant bien que mal dans le métro de Moscou…

Continuer la lecture de Légendes du dessous – Métro 2034 (Dmitri Glukhovski)

Maîtres de l’espace – Françatome (Johan Heliot)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

J’espère que vous avez passé un excellent long week-end…

Je reviens aujourd’hui avec un auteur que j’ai déjà traité il y a bien longtemps: Johan Heliot, auteur de la Trilogie de la Lune, une référence du Steampunk français, qui m’avait accompagnée dans mon aventure anglaise il y a cinq ans.

Si j’ai d’abord été interpelée par le dessin gentiment rétro de la couverture de Françatome, je me suis surtout laissé tenter par le résumé. Car il est question d’un sujet cher à mon cœur: la Course à l’Espace… qui dans cet ouvrage, a été gagnée haut la main par la France! Mais à quel prix!

Continuer la lecture de Maîtres de l’espace – Françatome (Johan Heliot)