Petite histoire d’une accro (contrariée) à l’écriture

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

Capture d’écran 2016-06-29 à 22.44.17Un petit article hors-chronique, particulier et un peu personnel, pour terminer en beauté ce mois de juin. Comme vous le savez car je vous pompe souvent l’air avec ça 😉 j’écris. J’ai même achevé un roman il y a longtemps déjà. Non-(encore-)publié, j’ai choisi de mettre en ligne sur un blog dédié et sur WattPad, avec une nouvelle prequel inspirée de son univers, pour les amateurs de fantastique/policier/young adult. 😉

Mais ce sur quoi j’avais envie de revenir avec vous, après moulte réflexion, c’est sur mon parcours d’écriture, sur mon rapport à ces mondes merveilleux qu’elle permet d’explorer. C’est assez difficile d’en parler sans virer totalement enthousiaste, ou sans avoir l’air de se la raconter (c’est le cas de le dire) un brin! Car oui, j’approche de mes trente printemps, et bien que je ne fasse pas partie de ces petits génies publiés ou auto-publiés à quatorze ans, j’écris depuis plus de vingt ans! Ça commence à faire une paye, quand j’y pense! Mais si raconter des histoires m’est venu assez naturellement,  la suite s’est avérée plus compliquée que prévue! 🙂

Continuer la lecture de Petite histoire d’une accro (contrariée) à l’écriture

Petite trouvaille dans mes archives personnelles – Nouvelle « L’Enigme du Bracelet »

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

Me voici de retour avec une trouvaille amusante, issue de ce que j’aime à appeler mes « archives privées ». Il s’agit de mes anciennes « oeuvres » écrites lors de mes années de collège, au cours desquelles j’ai participé à la rédaction de recueils collectifs avec d’autres élèves (je ne les ai pas présentées car sur la couverture figurent le nom de mes camarades de l’époque, que je ne vois plus et dont je ne sais pas s’ils seraient d’accord pour voir leur nom sur mon blog). Tous ces petits livres étaient mis en page, imprimés et reliés par l’atelier d’arts plastiques de l’école.

J’ai retrouvé dans mon bazar (c’est un bazar car depuis mon déménagement, j’ai une chambre sous les combles et je ne peux pas mettre d’étagères, donc mes livres s’entassent dans une bonnetière), la première épreuve, sans illustration d’une petite nouvelle d’une cinquantaine de pages, rédigée quand j’avais treize ans. Avec le recul, je trouve que c’est une daube, mais à l’époque, j’étais si enthousiaste que je me suis dépêché, après ma rentrée en troisième, de l’amener à mon prof de français préféré pour savoir ce qu’il en pensait et si je pouvais en faire un petit livre avec le prof d’arts plastiques. Après plusieurs relectures et élaboration des illustrations par mes soins, il en est bel et bien sorti un charmant petit bouquin vers la fin de la troisième. J’avais donc envie de partager cette petite trouvaille avec vous.

Comme vous pouvez le voir, il y a de petites anomalies sur les photos. J’ai volontairement « gommé » mon nom – mon vrai nom – sur la couverture et le frontispice.

À cette époque, je n’avais que très peu lu de fantastique et de science-fiction, et encore moins de fantasy, et je ne jurais que par l’historique. Ainsi je m’essayais souvent, dans mes heures de loisir, à la rédaction d’historiettes se passant dans l’Antiquité, souvent à Rome ou en Egypte. Celle-ci, L’Enigme du Bracelet, relate l’histoire de Néférou, un jeune Egyptien d’origine grecque, dont la famille était au service de la reine Cléopâtre avant l’annexion de l’Egypte par l’empire romain. Un an après la mort de la reine, alors qu’il se recueille dans les sous-sols d’Alexandrie sur son mausolée, le jeune homme est assommé et le tombeau pillé. On retrouve alors sur les lieux un bracelet appartenant à Sekhi, issue d’une famille d’aristocrates égyptiens, et fiancée à Néférou… D’abord dans le doute et sous le choc, Néférou décide de faire innocenter la jeune fille.

Bref, entre « policier » (c’est vite dit) et romance antique, je m’étais bien amusée. Je trouve aujourd’hui l’histoire très simpliste (voire « simplette »), avec des ressorts dramatiques un peu faciles et des personnages peu creusés, mais avec l’avantage de l’exotisme. Et puis il fallait bien commencer quelque part! De toutes les façons, moins d’un an plus tard, je m’intéressais aux personnages torturés et je redécouvrais un genre que j’avais trop négligé: la science-fiction.

Voilà, j’espère que cette petite parenthèse vous aura au moins distraits! A bientôt pour de nouvelles chroniques et créations!

Blanche Mt.-Cl.

Roman « Le Sang des Wolf » – Reprise des posts sur le site

Très chers lecteurs et nouveaux arrivants sur le site,

Cette semaine, les affaires ont repris sur le site de mon roman, lesangdeswolf.com

En effet, si j’ai fini de publier Le Sang des Wolf dans son intégralité une première fois sur ce blog en décembre dernier, je recommence à publier les chapitres pour lui assurer une certaine visibilité et pour trouver de nouveaux lecteurs. Ainsi, la table des matières sera régulièrement mise à jour. Les publications de chapitre auront lieu le lundi, le mercredi et le vendredi. Pour des chapitres un peu plus longs, je publierai en plusieurs parties, exceptionnellement je publierai les différentes parties en enfilade, d’un jour à l’autre, et chaque week-end, je reviendrai sur les publications de la semaine, pour ceux qui auraient manqué les derniers articles. Pour les plus impatients qui voudraient savoir la suite à tout prix, je vous invite à vous reporter à la table des matières et à vous reporter au lien du chapitre qui vous intéresse…

AfficheSWRedEcrite

Voici donc les publications de la semaine:

  • PRÉLUDE : WOLFSBLUT – A lire nécessairement si vous voulez comprendre les quelques passages en flashback du roman, car il plante le décor et vous met dans l’ambiance! 🙂 Il vous entraîne à Vienne, par une froide nuit d’hiver, dans un vieux cimetière en ruines…
  • ACTE I – Chapitre I – Il s’agit d’une exposition de la situation, au cours de laquelle vous rencontrerez les principaux personnages de l »histoire dont Zoé, notre héroïne un peu « cute » et naïve, son ami Jan, le beau geek au joli minois, Lukas, l’insupportable cousin de Jan au physique de mannequin, Tristana, la jolie Autrichienne blagueuse et collègue de Zoé, l’inspecteur Georg Terwull, en charge d’une enquête, sa patronne la commissaire Ulrike Huber, et la joyeuse bande qui gravite autour de Zoé.
  • ACTE I – Chapitre II – Une première scène sombre qui vous ramène dans le cimetière de Währing… et vous confronte aux loups.

Je vous souhaite donc une bonne et agréable lecture et vous invite à me faire part de vos commentaires et encouragement!

Bon week-end à tous et à bientôt pour de nouvelles créations et des avis lecture!

Blanche Mt.-Cl.