S’assumer avec humour – Sagesse Geek: Les Enseignements Sacrés (Stephen H. Segal)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

J’espère que votre mois de mars débute sous de bons auspices et que vous savourez un bon week-end bien mérité après une semaine de dur labeur, ou avant la reprise du boulot et des cours demain matin. Vous êtes peut-être en train de vous poser devant un petit kawa ou un thé pour digérer votre repas dominical… tout en profitant des joies de la blogosphère.

De mon côté, je suis en pleine « anarchie littéraire », et après un mois de février sans accroc niveau lecture (à ce titre, je vous invite, si vous l’avez manqué, à consulter le bilan de Février 2018 pour y découvrir deux coups de cœur non-SFFF de la mort qui tue, dont le – très fort – premier roman d’une très bonne copine et le magnifique Silence! si vous y allez pas maintenant c’est pan-pan-cul-cul virtuel! 😉). En effet, je suis ce week-end en pleine cogitation quant à ce que je vais lire, et ce malgré la présence de très jolies nouveautés dans ma PAL qui datent seulement de vendredi soir. Faible je suis. Aussi, tandis que je me débats pour trouver quel livre va finir par m’enchanter prochainement, j’ai retrouvé dans mes archives ce petit ouvrage,  Sagesse Geek: Les Enseignements Sacrés. Ouvrage que j’avais chroniqué il y a fort longtemps (plus de deux ans et demi) alors que le blog était encore tout jeune. Je me suis bien amusée à parcourir à nouveau ces pages si drôles.

Comme vous êtes maintenant plus nombreux à me suivre, je me suis dit que je pourrais le présenter aux nouveaux venus qui ne le connaissent pas encore, le temps d’un bref article qui je l’espère, vous remplira de bonne humeur!☺ Continuer la lecture de S’assumer avec humour – Sagesse Geek: Les Enseignements Sacrés (Stephen H. Segal)

Dystopie des gonades – La Servante écarlate (Margaret Atwood)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

Je reviens aujourd’hui avec une nouvelle chronique livre… et fort étrangement avec un livre « à la mode » que je lis pour une fois en même temps que tout le monde.

En effet, à moins de vivre sur une autre planète ou de ne pas avoir Instagram, vous avez dû voir défiler moult photos et avis concernant La Servante écarlate, un roman dystopique signé Margaret Atwood et paru il y a une trentaine d’année.

Le roman est notamment revenu à la mode récemment, à la faveur de rééditions suite à la sortie de son adaptation télévisuelle, A Handmaid’s tale, série créée par Bruce Miller, avec Elizabeth Moss et Joseph Fiennes. Mon frère m’en avait parlé il y a quelques mois, et j’avais visionné trois ou quatre épisodes de la série… sans aller plus loin car j’ai décidé de profiter de sa réédition pour le lire. Je vous emmène donc dans la terrifiante République de Gilead…

Continuer la lecture de Dystopie des gonades – La Servante écarlate (Margaret Atwood)

Prenez garde aux arbres en fleurs! – BrainDead (Robert et Michelle King, 2016)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

Je reviens en ce jour avec une chronique… série. Et oui, les p’tits loups! Depuis ma chronique sur Les Portes du Temps que je me suis rematé il y a quelques temps, j’avais envie de parler séries à nouveau, notamment de mes dernières découvertes en la matière.

D’autant plus que Pâques est passé, le printemps est bel et bien là, avec ses arbres en fleur et les pétales roses ou blancs qui volent au vent (et les allergies qui vont avec). C’est à la vue de ces branches fleuries, en pleine campagne présidentielle, qu’une série m’est revenue en tête: BrainDead, que j’ai découverte il y a quelques temps lors de sa diffusion sur Série Club.

N.B.: J’évoquerai la politique en l’effleurant seulement, car c’est un sujet sur lequel je n’ai pas un point de vue dépassionné, parce qu’un jour il m’a beaucoup intéressée… avant de terriblement me décevoir. Il est vaguement traité ici, sur le ton de la rigolade.

Continuer la lecture de Prenez garde aux arbres en fleurs! – BrainDead (Robert et Michelle King, 2016)

Big Brother Loves You – 1984 (George Orwell)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

1984Me revoici en ce lundi de Pâques, un peu en retard par rapport à l’heure habituelle, car si je me suis un petit peu reposé sur mes lauriers, j’ai surtout eu une nouvelle assez contrariante hier, qui m’a vraiment fait beaucoup de peine (ne vous en faites pas, je n’ai perdu personne, mais avec mon émotivité actuelle, ç’a été un vrai coup de grâce). Mais qu’à cela ne tienne, vous aurez votre chronique aujourd’hui!

Vous connaissez sans doute Eric Arthur Blair, sous son nom de plume, qu’il emprunta à un fleuve anglais sur les berges duquel j’ai pu me promener quand je vivais à Ipswich: l’Orwell. Car oui, aujourd’hui, je vous présenterai un classique publié en 1949 qui figure parmi le top 100 des meilleurs ouvrages anglais de tous les temps: 1984 de George Orwell. Je l’ai lu il y a très longtemps, quand j’étais lycéenne, dans le cadre d’une fiche de lecture. Pour rédiger celle-ci, nous devions sélectionner un livre dans une liste proposée par notre professeur de lettres, et cet ouvrage en particulier me faisait de l’œil…

Je vous embarque donc avec moi dans un monde dystopique à souhait, où « Big Brother vous regarde… »

Continuer la lecture de Big Brother Loves You – 1984 (George Orwell)