Tag – Trente jours, trente livres (I)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

J’espère que vous avez apprécié le dernier bilan bi-mensuel et l’annonce de la FAQ Sang des Wolf pour l’anniversaire du roman… Comme vous l’avez compris, avec l’activité des derniers temps, le blog a quelque peu souffert, et l’essentiel des publications s’est faite sur Instagram. J’y ai d’ailleurs trouvé un challenge intéressant, où il est question, chaque jour, de présenter un ouvrage. Je l’ai fait sur Insta en stories, mais je me suis dit qu’il était intéressant de vous en faire un petit compte-rendu.

Avec trente bouquins, cependant, et me refusant à faire une simple liste, j’ai décidé de scinder la chose en trois articles, histoire de consacrer un paragraphe à chacun des ouvrages, pendant trois jours à l’heure du goûter. Je commence donc aujourd’hui avec les dix premiers! C’est parti!

Continuer la lecture de Tag – Trente jours, trente livres (I)

Publicités

Steampunk martien – Le Château des Etoiles, t. 4 : Un Français sur Mars (Alex Alice)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

J’espère que vous allez tous bien! Me voici de retour, en temps et en heure pour une nouvelle chronique, et je dois vous avouer que ça ne va pas être à nouveau le cas avant quelques semaines qui vont être un peu chargées. Comme d’habitude en somme, mais cette fois-ci j’ai de très bonnes raisons que je vous exposerai dans le bilan de Septembre.

Bref, me revoili-voilà, si j’ose dire « à chaud » pour vous présenter une nouvelle chronique BD dédiée à une sortie récente, puisque cet opus vient de sortir, pas plus tard que la semaine dernière: le tome 4 du Château des Etoiles d’Alex Alice, à savoir Un Français sur Mars. Précommandé depuis quelques temps, et lu ce week-end pour le plaisir de continuer ce mois de septembre très BD sur le blog. 😉 Nous voici donc repartis pour le XIXe siècle, alors que les puissances européennes se disputent le territoire de Mars… Continuer la lecture de Steampunk martien – Le Château des Etoiles, t. 4 : Un Français sur Mars (Alex Alice)

Lettres martiennes – En Terre étrangère (Robert Heinlein)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

Je reviens aujourd’hui avec une nouvelle chronique livresque, de la vraie science fiction cette fois-ci, dédiée à un ouvrage que j’ai mis plus de temps que prévu à lire – tout d’abord à cause de mes préoccupations, et aussi parce que cet ouvrage me laisse une fort étrange impression.

En effet, je vais aujourd’hui vous parler d’un classique de Robert Heinlein, sorti dans les années 1960 et ré-édité récemment en livre de poche: En Terre étrangère. En effet, il m’avait attirée de par sa couverture un peu flashy, et de par son résumé qui sentait bon le flower power, étant donné qu’il est devenu un ouvrage culte sur les campus des années 1960.

Je vous invite donc à découvrir un monde futur, au côté d’un humain né sur Mars et revenu sur Terre, un lieu des plus étranges pour ce jeune homme innocent…

Continuer la lecture de Lettres martiennes – En Terre étrangère (Robert Heinlein)

Prussiens sur Mars – Le Château des Étoiles, t.3: Les Chevaliers de Mars (Alex Alice)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

J’espère que le week-end fut bon!

Je me propose, pour la chronique livre de cette semaine, de faire une incursion dans le monde de la BD, avec le troisième tome d’une série que j’affectionne beaucoup: Le Château des Étoiles, d’Alex Alice, qui nous emmène dans un XIXe siècle fantasmé où les puissants de ce monde essaient de s’emparer du savoir de Marie Dulac, exploratrice de l’Ether, qui avait mené son ballon à la limite de l’Espace…

Nous suivons dans le tome 3, Les Chevaliers de Mars, la suite des aventures de l’époux de Marie, Archibald, et de leur jeune fils Séraphin, à la conquête de l’Espace…

Continuer la lecture de Prussiens sur Mars – Le Château des Étoiles, t.3: Les Chevaliers de Mars (Alex Alice)

À la conquête d’un monde nouveau – Mars la Rouge (Kim Stanley Robinson)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

Cela faisait longtemps que je n’étais pas venue avec une chronique digne de ce nom… Et je pense que ce sera chose faite avec l’opus que je vous présente ici: Mars la Rouge de Kim Stanley Robinson, premier tome d’une trilogie qui narre l’arrivée des premiers colons, puis la terraformation de Mars.

Pour anecdote, j’avais déjà entendu parler de ces livres, et surtout vu leurs couvertures qui m’avaient tapé dans l’œil alors que j’étais une pré-ado dans la seconde moitié des années 1990! 😉 Et alors ces titres si énigmatiques… Mars la Rouge, Mars la Verte, Mars la Bleue… De quoi éveiller ma curiosité et d’étranges rêves de conquête spatiale. Je ne les ai lu que cette année, car mes parents faisant partie d’un club littéraire et ayant l’obligation de commander un ouvrage, ils m’ont demandé si un livre pouvait m’intéresser puisqu’ils ne trouvaient pas leur bonheur. C’est ainsi que m’a été offerte la Trilogie martienne.

Je vous embarque donc dans le tome I, en route vers une planète vierge qui ne va pas le rester bien longtemps, et pour la plus extraordinaire des aventures humaines…

Continuer la lecture de À la conquête d’un monde nouveau – Mars la Rouge (Kim Stanley Robinson)

Explorer Mars – De la S.F. à la réalité

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

Tout d’abord, je tiens à m’excuser des perturbations récentes qui auront des répercussions encore quelques temps sur mes chroniques. À dire vrai, j’ai consacré un peu de temps à mes écrits, quelque chose que j’aimerais partager avec vous d’ici peu, et j’avoue avoir eu un peu de mal avec le recueil de nouvelles de Lovecraft que je suis en train de lire. Aussi, plutôt que de forcer les choses, je vais lire quelque chose de léger pour rédiger une chronique livre sympa la semaine prochaine (j’ai trouver un petit bouquin qui m’a l’air bien drôle!), et à la place d’une chronique bâclée, je vous propose aujourd’hui un article à thème. 🙂 Une sorte d’écrit de fond pour vous faire passer le week-end!

800px-Mars_Valles_Marineris_EDIT
Vue sur la planète Mars – Source: Wikipedia

Comme vous l’avez appris il y a quelques mois, lorsque j’ai posté ma description de la Lune de Sang, l’espace, c’est un peu mon dada! 🙂 Je suis même abonnée aux alertes de vol d’Arianespace et je reçois toutes les notifications de succès, de retard ou de décalage de décollage d’Ariane, Soyouz ou Vega. Je ne saurais vous dire si l’espace m’a fascinée avant la S.F., si la S.F. m’a intéressée avant, ou si les deux phénomènes se sont alimentés.

Certains d’entre vous, férus de S.F. ou simplement curieux de l’actualité spatiale, ont dû constater un fait: l’intérêt porté à Mars par les agences spatiales du monde entier, que des programmes d’exploration sont régulièrement lancés, tout comme des sondes et des rovers en direction de la planète rouge, qui nous envoient des photographies de désert à couper le souffle. Et si ce n’était que ça: Mars est également présente dans la culture populaire, notamment par le biais de la S.F. …

Mais quels sont aujourd’hui les enjeux d’une telle exploration? La réalité va-t-elle rattraper la S.F.? Et autre question, plus amusante: quels facteurs prendre en compte pour écrire un Mars opera crédible de nos jours? Cet article ne se veut bien sûr pas scientifique, mais je souhaite qu’il vous donne envie d’approfondir le sujet, qu’il s’agisse de connaissance pure, ou de S.F.!

Continuer la lecture de Explorer Mars – De la S.F. à la réalité

Aventures dans un monde nouveau – « Axis » de Robert Charles Wilson

Très chers lecteurs de ce blog

Nouveaux abonnés,

Bien le bonjour.

Tout d’abord, encore une fois, je m’excuse pour ce nouveau retard, car je suis un peu occupée en ce moment – comme vous le savez j’entame un stage de graphiste qui m’occupe et me passionne, mais j’espère trouver vite ma vitesse de croisière, m’occuper des blogs, des devoirs, et reprendre l’écriture du tome 2 de mon roman (et pourquoi pas trouver un éditeur?). Bref. Vous aurez vos deux chroniques par semaine, quel que soit le jour. Me voici donc de retour avec la suite de Spin de Robert Charles Wilson, Axis. Si vous vous souvenez du résumé du précédent tome, vous devez en déduire que l’humanité a survécu au « Spin »…

Attention, pour ceux qui n’auraient pas lu le premier volume, aux spoilers!

  • Une quête dans le désert

A la fin du phénomène Spin est apparu sur Terre une sorte d’Arc qui, depuis l’Océan indien, permet de passer instantanément sur une autre planète. Ce nouveau monde, où se sont installées différentes colonies humaines, a été baptisé Equatoria. Il s’agit d’un vaste continent unique, comme le fut la Pangée sur Terre, avec des vastes baies qui ont permis l’aménagement de ports et étendues désertiques d’où sont extraites du pétrole. Quelques êtres humains ont eu accès à la technologie et aux médecines martiennes (des hommes installés sur Mars dans le premier opus), ce qui prolonge leur vie en un Quatrième Âge, ce qui est censé les rendre non-violent et plus sage, mais la plupart de ces « Quatrièmes Âges » vouent un véritable culte aux Hypothétiques qui ont créé la membrane « Spin » et cherchent par tous les moyens d’en apprendre plus sur eux, tandis que le Gouvernement américain, par le bras du Département de Sécurité Génomique (DSG), les traque.

41rpZ9GM8kL
Couverture – Source: Amazon.fr

L’histoire commence environ Quarante ans après la fin du Spin. Lise Adams, jeune divorcée d’avec un fonctionnaire du DSG, est revenue sur Equatoria, d’où sa mère et elle sont parties quinze ans auparavant, après la disparition du père de la jeune fille. En effet le docteur Adams, pourrait avoir été victime de ses propres recherches sur les Hypothétiques et sur les Quatrièmes Âges qui le fascinaient. Aidée par un ancien amant, le pilote Turk Findley, elle se lance sur la piste d’une mystérieuse femme qui semblait avoir connu son père, ainsi que sur celle du Docteur Avram Dvali, un savant Quatrième Âge proche de son père. Mais à ce moment-là, une étrange chute de cendres à l’odeur de souffre et aux formes mécaniques s’abat sur Port-Magellan et le reste d’Equatoria, plus intense dans le désert.

Ce que Lise ignore, c’est que cette femme mystérieuse que Turk a avancé en avion jusqu’à un bourg en bordure du désert d’Equatoria, Sulean Moï, a déjà retrouvé le docteur, qui dirige une mystérieuse communauté soudée autour du petit Isaac, fruit d’une expérience menée pour communiquer avec les Hypothétiques. Cet enfant imprévisible et vaguement asocial n’a qu’une obsession: rejoindre le désert qui l’attire irrémédiablement. Obsession qui se fait de plus en plus intense suite à la chute de cendre. Lui et ses mystérieux protecteurs vont bientôt, par l’intermédiaire de la Quatrième Âge dite ibu Diane, vont bientôt croiser la route de Lise et Turk poursuivis par les hommes de la DSG.

  • Une agréable surprise

Après mon avis quelque peu mitigé sur Spin qui m’avait laissée sur ma faim, j’appréhendais la lecture de ce second opus. En effet, mon frère m’avait dit ne pas avoir trop accroché, et la plupart des avis que j’avais lus sur Le Forum de la Littérature Fantastique me faisaient un peu peur. J’ai donc remis la lecture d’Axis – après un essai sur Jérusalem et Player One – à plus tard pour laisser mon cerveau digérer ce que j’avais appris dans le premier volume. Et contre toute attente, j’ai bien aimé Axis. Il ne m’a pas mis de grosse claque, puisque l’on sait déjà ce qui s’est passé avec le « Spin » et la surprise est un peu moins là. Mais le monde, ou plutôt l’univers que l’on découvre est fascinant.

Port-Magellan, ville cosmopolite avec ses habitants issus de cultures différents, où des bidonvilles côtoient des villas cossues, et le désert dont les paysages hypnotiques ne sont pas sans rappeler l’atmosphère de Dune de Frank Herbert, constituent un décor absolument idéal pour ce récit qui s’apparente autant à l’aventure qu’à la science-fiction. On assiste à la jonction de deux « quêtes », si j’ose dire – celle de Lise qui cherche des réponses quant à son père, celle d’Avram Dvali et même celle de Sulean Moï. J’ai même pris plaisir à retrouver Diane elle-même qui est à présent une très vieille femme, une sorte de sage capable de prendre autre chose que les décisions désastreuses qui ont manqué de la mener à sa perte dans Spin.

Au niveau de la narration, ma foi, on est loin de cette alternance de flashbacks et de « temps présent », et on suit un récit d’aventure de facture assez classique, mais efficace, avec différents sub-plots, comme la course-poursuite avec les hommes du DSG, les tentatives de l’ex-mari de Lise pour l’éloigner du danger, la « romance » avec Turk, la fascination de Lise pour Diane – dont on apprend qu’elle a fini par épouser Tyler sur le tard – et Sulean Moï. Quant à l’environnement lui-même, il est juste extraordinaire. On assiste à des bouleversement fascinants et flamboyants, spectaculaires – comme l’apparition de fleurs mécaniques émergeant de la cendre et qui semblent appeler le petit Isaac, ou d’une forêt synthétique au fin fond du désert. Si en soi le suspense n’est pas haletant, on se laisse volontiers aller à la rêverie en lisant ces pages…

Bref, je ne serai pas aussi catégorique et dure avec Axis, car je m’y suis laissée prendre plus facilement qu’au premier. En fait, il n’est pas comparable, car il plante un tout nouveau décor et ne s’articule pas de la même façon, quand bien même il est fait plusieurs fois référence aux protagonistes de Spin. Je vous conseillerais presque de le prendre plus comme un spin-off que comme une suite à proprement parler… et il est bien plus distrayant et « léger » que le premier volume. Ce n’est pas du tout péjoratif, car avec mon emploi du temps chargé, j’ai eu peu de temps pour lire et j’ai dû m’y coller en pointillés, et j’avais besoin de lire quelque chose qui m’accrochait bien et qui me tenait d’une fois sur l’autre. Axis ne me semble donc pas aussi raté qu’on me l’avait dit, et je souhaite rassurer les lecteurs de Spin. Axis s’en différencie certes, mais le plaisir de la lecture n’en est pas pour autant absent.

Et pour ceux qui l’ont lu, qu’en avez-vous pensé?

Titre: Axis
Auteur: Robert Charles Wilson
Editions: Folio
Collection: Folio SF
496 p.
Parution: Mars 2015 (pour l’édition de poche)
Prix: 8,50 €

Blanche Mt.-Cl.