Rêveries sombres – Quelques classiques à lire pour Halloween

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

18674304.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxxC’est l’heure du goûter, et certains d’entre nous approchons d’un long, long week-end de Toussaint et d’Halloween (enfin!!!), et comme en cette semaine assez folle et crevante je n’ai guère eu le temps de pondre de nouvelles chroniques ou de travailler à mes projets personnels, je me permets de vous donner quelques tuyaux de lecture sympas pour aborder cette période de belle façon.

Je n’ai pas lu beaucoup d’horreur, et je serais bien incapable de vous dire si c’est un genre que j’affectionne car je ne le connais pas assez, mais voilà j’ai quand même dans ma réserve quelques récits fantastiques dont vous me direz des nouvelles – sans mauvais jeu de mot, car il y aura vraiment des nouvelles! 🙂 Bien évidemment, il sera fait référence à des ouvrages déjà chroniqués ici, des grands classique pour la plupart… et éventuellement d’un mini coup de pub pour mes propres  écrits (que voulez-vous, on fait ce qu’on peut! 😉 ).

Ça y est?… Vous êtes tranquillement calés dans vos Je vous invite donc à découvrir de palpitantes histoires à vous faire frissonner de plaisir, à défaut de vous faire peur…

Continuer la lecture de Rêveries sombres – Quelques classiques à lire pour Halloween

Intemporel – « Le Portrait de Dorian Gray » d’Oscar Wilde

Quand vous dites à vos collègues ou connaissances que vous aimez la science-fiction ou le fantastique, ils vous imaginent immédiatement en geek ou en nerd (personnellement, je n’ai rien contre ça, j’ai moi-même un côté geek que j’ai commence à assumer à l’âge adulte), mais ils ne pensent jamais à des classiques comme les oeuvres de Jules Verne, René Barjavel, Edgar Poe ou encore Oscar Wilde. Cet irresistible et talentueux dandy a écrit l’un de mes livres favoris, un monument de la littérature britannique, et à mon humble avis, l’une des meilleures histoires jamais écrites : Le Portrait de Dorian Gray. Ce livre fascinant a fait l’objet de plusieurs adaptations, dont deux sur lesquelles je vais me concentrer dans cet article : The Picture of Dorian Gray d’Albert Lewin (1945) et Dorian Gray d’Oliver Parker (2009).

Je préfère vous prévenir : cet article évoque des points-clés de l’intrigue, qu’il s’agisse du livre ou des adaptations mentionnées ici !

 

Continuer la lecture de Intemporel – « Le Portrait de Dorian Gray » d’Oscar Wilde