Illustration à l’encre – Danseuse fantastique

Très chers lecteurs de ce blog,

Me voici de retour, après deux semaines chargées qui n’ont vu sur ce blog que la publication de chroniques lecture et cinéma, avec quelques dessins. En effet, c’est la seule façon que j’ai trouvé de me détendre pendant cette très stressante période de recherche de stage… Voici donc le résultat d’une petite demi-heure de fièvre créatrice!

Dancer001Vous n’êtes certainement pas passés à côté du fait qu’il s’agit encore d’une danseuse inspirée du Metropolis de Fritz Lang, comme celle que j’avais déjà faite, à demi-nue et seulement couverte de paillettes aux endroits stratégiques, et émergeant, tel un démon, de la fumée et de l’obscurité.

Encore une fois, je lui ai dessiné une coiffe emplumée comme celle de la fausse Maria du film, car à mon avis, c’est encore ce qui passe le mieux! On peut aisément imaginer un tel personnage dans une histoire de science fiction ou même de fantasy, dans un récit fantastique très sombre.

J’ai re-travaillé à l’encre de chine, utilisée comme un crayon pour donner de la texture par l’utilisation de hachuré, et parce que ses contrastes très forts permettent de donner de la puissance et une grande expressivité au dessin. Et comme j’ai le trait un peu nerveux, cela convient tout à fait!

J’espère très bientôt trouver un stage et pouvoir enfin me détendre, afin que ma créativité redevienne comme elle l’était il y a encore quelques temps!

Et cette danseuse vous plait-elle?

Blanche Mt.-Cl.

Croquis – Blanche-Neige Revisitée – Avril 2015

Très chers lecteurs,

Bien le bonsoir. J’espère que ceux qui apprécient mes dessins ne se sont pas trop ennuyés ces temps-ci, car je ne dessine pas autant que le le voudrais. Ceci dit, je reviens avec une autre ré-interprétation de conte de fée. Vous vous souvenez peut-être du Petit Chaperon Rouge… Cette fois-ci, je n’ai pas utilisé d’encre, mais j’ai osé un croquis en couleur à la craie à la cire… pour Blanche-Neige. J’ai consacré un post au conte et à ses adaptations dans la rubrique littérature du blog, si le coeur vous en dit, mais ce n’est pas le propos.

Contes001
Blanche-Neige prenant son bain

Voici donc ma Blanche-Neige à moi.

Elle est nue, consciente et pas effrayée pour un sou de sa féminité et de son corps, et prend tranquillement un bain, dans une rivière non-loin de chez les nains. Elle se sent en sécurité loin de chez sa belle-mère. Vous avez peut-être vu l’adaptation Blanche-Neige: Le plus horrible des contes, avec Sigourney Weather en méchante reine. Dans ce film, Liliana, notre Blanche-Neige, est au bord d’une rivière où elle lave son linge quand arrive une vieille femme laide mais affable, portant un panier de pommes, qui commence à parler avec elle. De tout et de rien, de la vie, des hommes, comme « deux dames sur la route ». 🙂 Comme vous pouvez le voir, c’est l’automne dans la forêt, les feuilles sont rouges et flottent à la surface de l’eau, laissant comme des copeaux rouges sur la peau blanche de la jeune femme, l’ornant comme des tatouages ou des bijoux. Au passage je m’excuse pour les proportions étranges de mon personnages. Je corrigerai ses défauts quand je re-travaillerai ce dessin plus tard.

Quant à sa très méchante belle-mère mono-maniaque, je n’ai pas voulu en faire une vieille souillon ou une sorcière à l’apparence hideuse, mais ai voulu la rendre attirante pour ma Blanche-Neige. Elle a de l’allure, elle apparait comme sortant des bois, sa robe se fondant dans le sol avec ses teintes végétales, et tient une très belle pomme rouge qu’elle va offrir à sa belle-fille. Seule mise en garde, ses yeux brûlant d’un étrange feu rouge…

J’espère en tout cas que cette petite mise en bouche quant à la représentation des contes traditionnels vous aura plu et que je pourrai bientôt vous présenter des oeuvres, dessins ou peintures, ou encore du digital art, un peu plus complexe et beau. En attendant, je vous souhaite de beaux rêves, sombres et envoûtants!

Blanche Mt.-Cl.

Dessin – Romance et Erotisme – Joyeuse Saint Valentin 2015!

Très chers lecteurs de ce blog, bien le bonsoir!

Je tiens à vous souhaiter à tous une très belle Saint Valentin. J’espère que vous avez pu passer de doux moments avec votre dulciné/e, et que, si vous n’avez pas encore trouvé votre perle rare, ce sera bientôt le cas. Après tout, c’est toujours agréable d’avoir quelqu’un à aimer, et d’être aimé/e en retour. Pour ma part, si je ne nie pas la dimension éminemment commerciale de cette célébration, il n’en reste pas moins que c’est aussi une occasion de rappeler à la personne que l’on aime ce qu’elle signifie pour nous, quand bien même c’est une affaire de tous les jours. Nul besoin de dépenser des sommes astronomiques en restaurant et en cadeaux, il suffit de créer l’occasion de partager quelque chose ensemble, de prévoir du temps pour soi et pour l’autre.

LukasZoéLiebe001
Le Sang des Wolf – Lukas et Zoé partageant un tendre moment

 

Aussi pour cette Saint Valentin, je vous offre ce dessin, relatif à mon roman en ligne Le Sang des Wolf et à la romance tant attendue de mes lecteurs entre ces deux personnages. C’est comme un petit spoiler du deuxième volume en cours d’écriture, puisque cette scène n’a pas lieu dans le premier opus! 🙂 On y voit les deux héros dans un moment très intime – vous pouvez même voir les cicatrices et le regard particulier du jeune homme. Bien évidemment, ce dessin a une portée érotique et physique… Et je vais sortir quelque chose de TERRIBLEMENT galvaudé, mais y a-t-il sur Terre quelque chose de comparable à la chaleur du corps de l’être aimé près de soi? 😉

En termes de technique, j’ai encore une fois opté pour le crayon, et ai ré-utilisé l’association de couleur de ma série rendant hommage à Tim Burton (elle n’est d’ailleurs pas finie…), puisqu’elle fonctionne et se prête bien à l’atmosphère vaguement sombre de l’histoire.

J’espère en tout cas que vous aurez aimé le dessin et que ces deux héros vous feront un peu rêver – à défaut de vous convaincre de lire mon histoire! 😉

En vous souhaitant une bonne nuit et de beaux rêves!

Blanche Mt.-Cl.

Fiction Rétro-Futuriste en Egypte – Homme au masque – 2008

img010
Fiction égyptienne – Ramsès, l’alchimiste

Ce dessin est sans conteste l’un de mes préférés en rapport avec cette fiction que sans doute je ne ferai jamais publier sauf si je la remaniais en profondeur. Il s’agit d’un personnage que l’on voit apparaitre sans perruque dans le post précédent et dans celui-ci, et la jeune femme en arrière-plan n’est autre que celle qui est pendue à son cou.

Sur ce dessin détaillé, ce Ramsès (c’est son nom dans l’histoire) se trouve sur son domaine, où il prend un bain de soleil – en tenue très légère, comme vous pouvez le voir. Il est censé être grand, mince et musclé, mais d’un caractère ombrageux, solitaire et terriblement orgueilleux, bien que très intelligent.

En revanche, il porte toujours ce masque sous lequel il dissimule depuis plusieurs années une partie de son visage, défigurée par un terrible accident qui a failli lui coûter la vie et qui a laissé les quelques stigmates que l’on voit sur son torse.

J’avoue avoir pris énormément de plaisir à dessiner ce personnage… et j’espère que vous en prendrez autant à le regarder!

Blanche Mt.-Cl.