Han et Lando, The Great Return – Baroud d’honneur (Daniel José Older)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

J’espère que vous allez bien cet automne, que ceux qui traversent des moments difficiles en ce moment vont bientôt en sortir et reprendre du poil de la bête. Que la Force soit avec vous! Et puisqu’on parle de Force… Héhé… Comme vendredi c’était mon anniversaire, j’ai décidé de me faire plaisir (novembre n’a pas que des défauts, vous voyez, j’y suis née!). Congé l’après-midi pour enfin mater Kyl… Euh, les derniers Star Wars 😉 parce que malgré leurs défauts, je suis une grande sentimentale et je voulais passer un bon moment geek en solo, et mieux apprécier l’histoire après lecture des novellisations.

Encore une fois, donc, mes chroniques de geek vous nous ramener dans une galaxie lointaine, très lointaine… pour démarrer la semaine avec légèreté et énergie. Et pour retrouver l’un des personnages emblématiques de la saga: Han Solo (je vous renvoie à l’article dédiée il y a quelques temps à la trilogie consacré eaudit larron). En janvier dernier, j’avais commencé en vous parlant de Liens du Sang, une novellisation dédiée au personnage de Leia, se passant quelques années avant Le Réveil de la Force. Après l’épouse, je reviens sur l’époux, qui malgré sa vie rangée, a encore soif d’aventures. Et son ami Lando va lui en apporter, ainsi qu’une bonne dose d’ennuis! C’est parti pour Baroud d’honneur! Continuer la lecture de Han et Lando, The Great Return – Baroud d’honneur (Daniel José Older)

Publicités

Remise à plat avec la Force – The Last Jedi (novellisation par Jason Fry)

« The brighter the light, the darker the shadow. »

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

La couv’… qui reproduit mon affiche favorité du film!

Attention, attention… Fangirling: Episode III – Le Retour de la Geek. Et oui, Blanche Montclair la vieille geek a encore frappé. Ah nan! vous entends-je vous exclamer. La revoilà avec son foutu Star Wars! 😉 Et ouais, on ne change pas une équipe qui gagne, mes p’tit Jawas!

Retenez, chers lecteurs, mes adorables petits lecteurs, qu’aujourd’hui est un grand jour! Pourquoi?… Roulement de tambour. Eh bien tout d’abord parce qu’il s’agit ici de ma première lecture commune sur la blogosphère, initiée par Charmant Petit Monstre, que je remercie pour ce moment de lecture sous le signe du fangirling (mon Dieu, qu’est-ce qu’elle m’a faite marrer!). Et d’autre part parce qu’il s’agit de la novellisation officielle du dernier Star Wars, The Last Jedi. Car si je me suis un peu énervée sur le film après sa sortie, il a réveillé la Bête en moi, la fan de Star Wars et de storytelling qui se pose bien des questions sur le devenir des nouveaux personnages. Et aussi parce qu’avouons-le, je suis une grande sentimentale qui ne peut rester très longtemps fâchée avec Star Wars, et qui a nuancé son jugement quant à la chose.

Et c’est lors de ce fameux article dédié à mon shopping geek de janvier, que la rédactrice du blog Les Lectures du Monstre, aussi atteinte que moi (enfin je crois), m’a proposé cette lecture commune. Vous avez sans doute eu un aperçu de ses commentaires dans mes articles dédiés à la Force!  Je ne pouvais qu’accepter… ☺ Je l’en remercie, quand bien même je me sens un peu cruche, déjà que je n’ai pas besoin de ça pour planer à des années-lumières dans d’autres galaxies! À l’heure où l’on commence à parler de la novellisation des Derniers Jedi, qui a provoqué tant de réactions tranchées, sur les sites geek, j’ai décidé d’en parler, non de manière dépassionnée (moi, dépassionnée, la bonne blague!), mais à tête reposée et en mode cool. Je vous ramène donc, encore une fois, dans une galaxie lointaine, très lointaine, pour une chronique un peu plus approfondie et non-entâchée par mon désarroi de décembre… Préparez-vous car tout ce que je n’ai pas pu dire sera ici, ce sera fait avec sincérité et bizarrement, de l’enthousiasme… mais aussi des GIFs!

Et maintenant, unleash the Geek! Vitesse lumière vers une exégèse starwarsienne débridée! Continuer la lecture de Remise à plat avec la Force – The Last Jedi (novellisation par Jason Fry)

Novélisation réussie d’un jeu culte – BioShock: Rapture (John Shirley)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

1507-1-2Je reviens cette semaine avec une chronique livre un peu particulière. Quand j’y pense, chaque chronique me paraît particulière! Mais celle-ci l’est car elle s’attaque à l’objet de mon dernier « craquage livresque » à l’Espace Culturel du coin, parce qu’il s’agit d’une sortie assez récente et parce qu’elle a pour objet un livre tiré de l’univers d’un jeu vidéo, BioShock. C’est un peu une chronique comme j’aurais voulu en écrire depuis longtemps! 🙂 Je vous préviens de suite: il n’y a pas besoin d’avoir joué pour comprendre ce qui s’y passe.

Car même si je fus une grande gameuse par le passé, je n’ai jamais eu l’occasion d’emprunter BioShock à mon frère, la date de sa sortie coïncidant avec une période où je n’avais plus le temps de me consacrer à mon loisir favori avec la lecture et l’écriture. 🙂 Mais n’ayant entendu que du bien de ce jeu, sur lequel je m’étais renseignée, j’ai été méchamment titillée par la très belle couverture et le pitch de cette novellisation: BioShock: Rapture, paru récemment chez Bragelonne.

Je présenterai d’abord brièvement le jeu et son univers, puis le livre à proprement parler, avant de revenir sur ce qui m’a plu dans l’histoire. Suivez-moi à présent au fond de l’Atlantique nord pour une expérience aussi fascinante que dangereuse…

N.B.: Cet article sera illustré avec des images extraites du jeu.

Continuer la lecture de Novélisation réussie d’un jeu culte – BioShock: Rapture (John Shirley)