Le Quichotte du XXIe siècle – L’Homme qui tua Don Quichotte (Terry Gilliam, 2018)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

J’espère que vous allez bien, que vous avez pu ou pouvez profiter de quelques jours de vacances, et de bons visionnages, qu’il s’agisse de sorties récentes ou plus anciennes.

Comme certains d’entre vous vous en souvenez peut-être, je suis devenue une grande, GRANDE fan des deux tomes de la monumentale œuvre de Miguel de Cervantès… j’ai nommé Don Quichotte. Roman lu sous un prétexte assez fallacieux, car il s’agissait d’être préparée au film de Terry Gilliam, avec un casting qui m’alléchait : L’Homme qui tua Don Quichotte.

Voili-voilà, je me suis prise au jeu des aventures de l’ingénieux hidalgo de la Manche, au point d’appréhender le film de Gilliam, jusqu’à la fin du dernier Star Wars où, en manque d’Adam Driver, j’ai finalement décidé de mettre la main sur L’Homme qui tua Don Quichotte. Vous m’avez lu dire depuis des mois que je souhaitais voir le film, c’est chose faite. Attendez-vous maintenant à un rapport circonstancié quant à cette incursion de Terry Gilliam dans l’univers de Don Quichotte. Continuer la lecture de Le Quichotte du XXIe siècle – L’Homme qui tua Don Quichotte (Terry Gilliam, 2018)

Le squelette qui croyait au Père Noël – L’Étrange Noël de Monsieur Jack (Tim Burton, 1994)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

La semaine thématique Les Enfants d’Halloween va se clore aujourd’hui, et je souhaitais la terminer en beauté avec une œuvre cultissime qui part d’Halloween pour nous emmener doucement vers Noël. Je suis très heureuse de vous l’offrir aujourd’hui.

Jack Skellington découvrant la pureté de la neige – Source: Imdb.com

Je conclus donc cette thématique d’abord imprévue avec un film que certains d’entre vous attendiez peut-être de voir enfin passer sur ce blog. J’ai nommé, un véritable chef d’œuvre, un monument de l’animation: L’Étrange Noël de Monsieur Jack. Je l’ai vu pour la première fois lors de sa sortie en vidéo en France, et il est devenu depuis l’un de mes films cultes, faisant partie de ceux que je regarde à peu près à chaque fin d’année. C’est avec un grand plaisir que je vais maintenant vous le présenter. 🙂 Je vais donc pousser la porte et vous emmener, comme le dit l’introduction du film, « dans un univers dont les enfants rêvaient »…

Continuer la lecture de Le squelette qui croyait au Père Noël – L’Étrange Noël de Monsieur Jack (Tim Burton, 1994)

Il était une fois… la cruauté – Tale of Tales (Matteo Garrone, 2015)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

Affiche du film – Source: AlloCiné

Cela fait un petit moment que je ne vous ai pas gratifiés d’une chronique cinéma… Aussi c’est avec un certain plaisir je reviens en ce jour vous parler de cinéma. Et par la même occasion, je fais à nouveau une incursion dans le monde des contes avec un opus assez luxueux qu’étrange. J’ai nommé Tale of Tales, sorti en 2015 et dirigé par Matteo Garrone. Pour vous faire une idée du visuel du film, je vous conseille de vous reporter à l’affiche ci-contre, qui vous donnera une idée de ce que vous allez voir à l’écran…

Mais oubliez romantisme, princes charmants, gentilles fées, preux chevaliers et grandeur d’âme car toutes ces histoires ont un point commun: elles sont empreintes de la cruauté la plus noir. Laissez-moins maintenant vous amener en un monde aussi beau que sombre…

Continuer la lecture de Il était une fois… la cruauté – Tale of Tales (Matteo Garrone, 2015)

Un appel du fond des âges – Le Mythe de Cthulhu (H.P. Lovecraft)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

Tout d’abord, même si je n’ai guère pris le temps d’écrire un petit billet de soutien à nos amis belges, je sais qu’il est certains abonnés de ce blog à Bruxelles, et je tiens à leur dire que je suis de tout cœur avec eux, que j’espère qu’eux et leurs proches n’ont rien et se portent bien.

J’ai bien conscience que les attentats du 13 Novembre à Paris ont eu des répercussions à Bruxelles et que l’ambiance devait y être étrange depuis un moment déjà. Pour avoir vécu l’ambiance post-attentat dans le XIe, je sais que les jours qui vont suivre vont être assez difficiles, émotionnellement éprouvants, pour nos amis bruxellois. J’aimerais vous dire que nous sommes tous avec vous, mais je parle avant tout en mon nom en vous disant que ce qui vous arrive me touche beaucoup, et que ça me met vraiment trop en pétard pour l’évoquer calmement.

61VbNIwx-ULAussi j’espère que cette chronique, malgré la noirceur de son sujet, vous distraira de ces actualités mornes et révoltantes. Me voici donc de retour avec un petit article dédié à l’œuvre d’un auteur dont le nom vous rappellera certainement quelque chose si vous êtes férus de mondes de l’imaginaire: Howard Phillips Lovecraft (1890-1937), qui nous gratifia il y a déjà longtemps de L’Appel de Cthulhu. Cthulhu, un mot que je trouve plutôt rigolo à prononcer, dont j’ai pour la première fois entendu parler dans… South Park.

L’ouvrage que je vous présenterai ici est un petit recueil de récit intitulé Le Mythe de Cthulhu, sans doute un condensé ou un abrégé d’éditions beaucoup plus complètes consacrées à l’auteur. Il comprend six récits empreints de mystère – L’Appel de Cyhulhu, Par-delà le mur du sommeil, La Tourbière hantée, La Peur qui rôde, La Couleur tombée du Ciel, Celui qui chuchotait dans les Ténèbres – que je vous présenterai ici, avant de donner succinctement mon avis sur la chose…

Continuer la lecture de Un appel du fond des âges – Le Mythe de Cthulhu (H.P. Lovecraft)

Artbook pour amateur de fantastique sombre et sexy – Olivier Ledroit

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

91Y3Aby9n2L
Couverture de l’album

Tout d’abord, je vous remercie encore pour votre fidélité, car les mille vues ont encore été atteintes ce mois-ci… et bien plus vite qu’en décembre, sans doute grâce aux nouveaux abonnés de ces derniers jours.

Je reviens avec cette chronique un peu exceptionnelle, et très brève, consacrée à un très bel album que mon frère m’a offert à Noël. Connaissant mon intérêt pour l’illustration et le dessin, ainsi que pour les univers sombres, voire très sombres de Requiem: Chevalier Vampire, il m’a ainsi gratifiée d’Olivier Ledroit, une très belle anthologie de ses illustrations, préfacée par… Alejandro Jodorowsky en personne – vous savez, le cinéaste perché qui a failli tourner une adaptation de Dune avec la collaboration de nombreux dessinateurs et bédéastes.

Je vous emmène donc dans l’univers de l’un de mes dessinateurs favoris…

Continuer la lecture de Artbook pour amateur de fantastique sombre et sexy – Olivier Ledroit