Le squelette qui croyait au Père Noël – L’Étrange Noël de Monsieur Jack (Tim Burton, 1994)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

La semaine thématique Les Enfants d’Halloween va se clore aujourd’hui, et je souhaitais la terminer en beauté avec une œuvre cultissime qui part d’Halloween pour nous emmener doucement vers Noël. Je suis très heureuse de vous l’offrir aujourd’hui.

Jack Skellington découvrant la pureté de la neige – Source: Imdb.com

Je conclus donc cette thématique d’abord imprévue avec un film que certains d’entre vous attendiez peut-être de voir enfin passer sur ce blog. J’ai nommé, un véritable chef d’œuvre, un monument de l’animation: L’Étrange Noël de Monsieur Jack. Je l’ai vu pour la première fois lors de sa sortie en vidéo en France, et il est devenu depuis l’un de mes films cultes, faisant partie de ceux que je regarde à peu près à chaque fin d’année. C’est avec un grand plaisir que je vais maintenant vous le présenter. 🙂 Je vais donc pousser la porte et vous emmener, comme le dit l’introduction du film, « dans un univers dont les enfants rêvaient »…

Continuer la lecture de Le squelette qui croyait au Père Noël – L’Étrange Noël de Monsieur Jack (Tim Burton, 1994)

Publicités

Il était une fois… la cruauté – Tale of Tales (Matteo Garrone, 2015)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

Affiche du film – Source: AlloCiné

Cela fait un petit moment que je ne vous ai pas gratifiés d’une chronique cinéma… Aussi c’est avec un certain plaisir je reviens en ce jour vous parler de cinéma. Et par la même occasion, je fais à nouveau une incursion dans le monde des contes avec un opus assez luxueux qu’étrange. J’ai nommé Tale of Tales, sorti en 2015 et dirigé par Matteo Garrone. Pour vous faire une idée du visuel du film, je vous conseille de vous reporter à l’affiche ci-contre, qui vous donnera une idée de ce que vous allez voir à l’écran…

Mais oubliez romantisme, princes charmants, gentilles fées, preux chevaliers et grandeur d’âme car toutes ces histoires ont un point commun: elles sont empreintes de la cruauté la plus noir. Laissez-moins maintenant vous amener en un monde aussi beau que sombre…

Continuer la lecture de Il était une fois… la cruauté – Tale of Tales (Matteo Garrone, 2015)

Un appel du fond des âges – Le Mythe de Cthulhu (H.P. Lovecraft)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

Tout d’abord, même si je n’ai guère pris le temps d’écrire un petit billet de soutien à nos amis belges, je sais qu’il est certains abonnés de ce blog à Bruxelles, et je tiens à leur dire que je suis de tout cœur avec eux, que j’espère qu’eux et leurs proches n’ont rien et se portent bien.

J’ai bien conscience que les attentats du 13 Novembre à Paris ont eu des répercussions à Bruxelles et que l’ambiance devait y être étrange depuis un moment déjà. Pour avoir vécu l’ambiance post-attentat dans le XIe, je sais que les jours qui vont suivre vont être assez difficiles, émotionnellement éprouvants, pour nos amis bruxellois. J’aimerais vous dire que nous sommes tous avec vous, mais je parle avant tout en mon nom en vous disant que ce qui vous arrive me touche beaucoup, et que ça me met vraiment trop en pétard pour l’évoquer calmement.

61VbNIwx-ULAussi j’espère que cette chronique, malgré la noirceur de son sujet, vous distraira de ces actualités mornes et révoltantes. Me voici donc de retour avec un petit article dédié à l’œuvre d’un auteur dont le nom vous rappellera certainement quelque chose si vous êtes férus de mondes de l’imaginaire: Howard Phillips Lovecraft (1890-1937), qui nous gratifia il y a déjà longtemps de L’Appel de Cthulhu. Cthulhu, un mot que je trouve plutôt rigolo à prononcer, dont j’ai pour la première fois entendu parler dans… South Park.

L’ouvrage que je vous présenterai ici est un petit recueil de récit intitulé Le Mythe de Cthulhu, sans doute un condensé ou un abrégé d’éditions beaucoup plus complètes consacrées à l’auteur. Il comprend six récits empreints de mystère – L’Appel de Cyhulhu, Par-delà le mur du sommeil, La Tourbière hantée, La Peur qui rôde, La Couleur tombée du Ciel, Celui qui chuchotait dans les Ténèbres – que je vous présenterai ici, avant de donner succinctement mon avis sur la chose…

Continuer la lecture de Un appel du fond des âges – Le Mythe de Cthulhu (H.P. Lovecraft)

Artbook pour amateur de fantastique sombre et sexy – Olivier Ledroit

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

91Y3Aby9n2L
Couverture de l’album

Tout d’abord, je vous remercie encore pour votre fidélité, car les mille vues ont encore été atteintes ce mois-ci… et bien plus vite qu’en décembre, sans doute grâce aux nouveaux abonnés de ces derniers jours.

Je reviens avec cette chronique un peu exceptionnelle, et très brève, consacrée à un très bel album que mon frère m’a offert à Noël. Connaissant mon intérêt pour l’illustration et le dessin, ainsi que pour les univers sombres, voire très sombres de Requiem: Chevalier Vampire, il m’a ainsi gratifiée d’Olivier Ledroit, une très belle anthologie de ses illustrations, préfacée par… Alejandro Jodorowsky en personne – vous savez, le cinéaste perché qui a failli tourner une adaptation de Dune avec la collaboration de nombreux dessinateurs et bédéastes.

Je vous emmène donc dans l’univers de l’un de mes dessinateurs favoris…

Continuer la lecture de Artbook pour amateur de fantastique sombre et sexy – Olivier Ledroit

Illustration à l’encre – La Jeune Fille et le Loup

Re-Bonjour à tous!

Me revoici avec un autre dessin récent, tout comme le précédent le fruit d’une soudaine inspiration! Le fait est qu’il s’agit encore d’un sujet « galvaudé » sur ce site, à savoir: une jeune fille en compagnie d’un loup! En effet, je suis assez occupée en ce moment, entre mes cours de graphisme à distance et ma recherche de stage, et je reprends donc quelques thèmes « classiques », histoire de continuer à dessiner.

LadyWolf001De plus, comme je reprends la publication des chapitres de mon roman en ligne Le Sang des Wolf sur le site dédié, le thème du loup m’inspire de nouveau. Pour ceux qui ont jeté un oeil aux archives de janvier du Monde de Blanche, les illustrations du roman sont sur le site, et vous avez peut-être reconnu mon héroïne Zoé, une brunette qui a un feeling particulier avec la gent lupine.

Comme pour le précédent post consacré à un dessin de danseuse, j’ai utilisé des stylos à encre de Chine, d’épaisseur fine et médium, en me servant des hachures pour créer des effets d’ombre et de texture. De plus, j’aime beaucoup l’Expressionnisme qui influence un peu les traits exagérés de ce dessin. Quant au regard de la jeune fille, j’ai volontairement agrandi ses yeux et marqué la lumière dans ses iris pour lui donner une petite touche manga, pour créer une correspondence avec l’oeil visible du loup et accentuer l’obscurité environnante.

A très bientôt pour de nouvelles créations!

Blanche Mt.-Cl.

Illustration à l’encre – Danseuse fantastique

Très chers lecteurs de ce blog,

Me voici de retour, après deux semaines chargées qui n’ont vu sur ce blog que la publication de chroniques lecture et cinéma, avec quelques dessins. En effet, c’est la seule façon que j’ai trouvé de me détendre pendant cette très stressante période de recherche de stage… Voici donc le résultat d’une petite demi-heure de fièvre créatrice!

Dancer001Vous n’êtes certainement pas passés à côté du fait qu’il s’agit encore d’une danseuse inspirée du Metropolis de Fritz Lang, comme celle que j’avais déjà faite, à demi-nue et seulement couverte de paillettes aux endroits stratégiques, et émergeant, tel un démon, de la fumée et de l’obscurité.

Encore une fois, je lui ai dessiné une coiffe emplumée comme celle de la fausse Maria du film, car à mon avis, c’est encore ce qui passe le mieux! On peut aisément imaginer un tel personnage dans une histoire de science fiction ou même de fantasy, dans un récit fantastique très sombre.

J’ai re-travaillé à l’encre de chine, utilisée comme un crayon pour donner de la texture par l’utilisation de hachuré, et parce que ses contrastes très forts permettent de donner de la puissance et une grande expressivité au dessin. Et comme j’ai le trait un peu nerveux, cela convient tout à fait!

J’espère très bientôt trouver un stage et pouvoir enfin me détendre, afin que ma créativité redevienne comme elle l’était il y a encore quelques temps!

Et cette danseuse vous plait-elle?

Blanche Mt.-Cl.

Dessins – Portraits de Loups – Mai 2015

Très chers lecteurs de ce blog,

Me voici de retour ce soir avec cette série de croquis. Comme vous le savez sans doute si vous suivez ce blog et si vous avez regardé quelques une des illustrations de mon roman, j’aime beaucoup les loups. En fait, je les adore. Mais ce que je vous présente ici n’ont rien à voir avec mes écrits. En effet, ils font partie d’un projet auquel je travaille en ce moment, qui nécessite une certaine sûreté dans les traits de mes dessins.

Aussi je vous présente mes derniers loups en date!

EtudeLoup005
Premier loup… qui ressemble plus à un chien de concours. A mon humble avis. (Crayon)
EtudeLoup006
Un second loup, avec une tête élégante mais qui n’est pas sans rappeler un personnage de dessin animé. (Crayon)
EtudeLoup007
Loup au profil élégant (Encre)
EtudeLoup008
De retour de la chasse et la langue pendante (Encre)
EtudeLoup009
Loup bâillant (Crayon)
EtudeLoup010
Loup hurlant à la lune (Encre)
EtudeLoup012
Un loup, qui semble avoir abusé des substances psychotropes (Encre)

J’ai utilisé plusieurs techniques et ai testé plusieurs styles. En règle générale, mes dessins ont des traits assez forts, et j’aime les contrastes marqués qui confèrent puissance et expressivité à l’ensemble. J’avais déjà des traits appuyés, et découvrir l’expressionnisme il y a quelques années n’a pas arrangé mon cas! 🙂 Mais dans ces exemples, je trouve que les loups au crayon ont quelque chose de plus doux, quand ceux dessinés à l’encre ont une dimension plus sombre.

Mais qui sait, si un jour je décidais de recréer les illustrations de mon roman, ou si un jour il devait être publié et illustré, si je n’aimerais pas reprendre les quelques ingrédients qui font le charme de ces études?

En attendant, je vous souhaite de faire de beaux rêves, peuplés de ces animaux majestueux!

Blanche Mt.-Cl.