Sunday Music – Découvrez Enigma en 10 morceaux

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

Couverture de The Fall of a Rebel Angel, dernier album d’Enigma – Source: French Enigma Forum

Je reviens avec un nouveau rendez-vous aléatoire qui aura parfois lieu le dimanche, où je vais vous parler musique, avec son et texte! Je me propose de vous faire découvrir, après une courte présentation et en dix morceaux, une thématique ou une formation musicale que j’apprécie. Voici donc de quoi vous réveiller en douceur ce matin.

J’ai décidé de commencer avec une formation musicale new age un peu particulière, que peu de personnes autour de moi connaissent malgré leur succès commercial des années 1990: Enigma. Si de mon côté, je connais et adore, c’est à cause des goûts musicaux de mes parents qui écoutaient beaucoup ce style de musique quand j’étais petite. Enigma est un projet allemand démarré en 1990 par le compositeur Michael Cretu et sa femme de l’époque, Sandra Cretu, chanteuse connue dans les années 1980 sous le nom de Sandra, qui prête sa voix aux premiers singles de la formation. Leur premier album MCMXB a.D. est un succès avec le morceau Sadeness. Sortent ensuite: The Cross of Changes, Le Roi est mort, vive le Roi!, The Screen behind the Mirror, Voyageur, A Posteriori, Seven lives Many Faces, The Fall of A Rebel Angel. Le groupe a évolué et collaboré avec de nombreux artistes depuis lors, notamment la chanteuse Anggun sur leur dernier album. Retour sur leur parcours avec dix morceaux caractéristiques…

Continuer la lecture de Sunday Music – Découvrez Enigma en 10 morceaux

Publicités

Les Mondes de Blanche – Silence radio de quelques jours sur le blog

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

Je passe en vitesse sur le blog ce matin pour vous faire une rapide annonce. En effet, je suis, comme vous le savez, très occupée sur ma fin de formation. Il ne me reste que peu de devoirs à rendre (trois gros devoirs pour être exacte), et je souhaite vraiment que tout soit terminé le 20 Avril au plus tard. J’ai donc décidé…

Continuer la lecture de Les Mondes de Blanche – Silence radio de quelques jours sur le blog

Programme du blog dans les semaines à venir – Lecture, petits croquis…

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

Un petit croquis pour vous faire coucou… en prévision des joyeusetés qui vous attendent au niveau des bannières et des créas autour du blog!

Je refais un petit passage rapide aujourd’hui pour vous parler de ma lecture en cours, de mes dernières acquisitions livresques ou autres petites choses, en attendant que les choses se tassent un peu pour moi et que le blog retrouve un rythme à peu près normal. 🙂

C’est que ça y est, je suis dans la dernière ligne droite de ma formation, il me reste peu de devoirs à rendre – dont un très GROS sur lequel je n’avance pas aussi vite que je le souhaiterais, ça m’énerve et ça me fait même culpabiliser… c’est donc l’esprit plein de remords que je vous offre ce petit article! En espérant que normalement, dans un mois, tout se sera tassé.

Nous allons parler blog, lecture, un peu création aussi…

Continuer la lecture de Programme du blog dans les semaines à venir – Lecture, petits croquis…

Semaine « Parade des Monstres » – Le Fantôme de l’Opéra (Arthur Lubin, 1943)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

mv5bndkynjaxmjc1mv5bml5banbnxkftztgwotu2nzcymje-_v1_
L’une des affiches du film – Source: Imdb.com

Je vais clore cette semaine « Parade des Monstres » avec l’une de mes histoires favorites. J’ai nommé: Le Fantôme de l’Opéra. J’ai aimé le roman lorsque je l’ai lu il y a à peu près quinze ans et c’est l’un des très rares livres à m’avoir faite pleurer.

J’en ai vu plusieurs adaptations, dont celle de Terrence Fisher produite par la Hammer dans les années 1960, celle de Joel Schumacher adaptée de la comédie musicale d’Andrew Lloyd Weber dont je connais la plupart des chansons par cœur, et même Phantom of the Paradise de de Palma. Aussi ai-je décidé de dédier une chronique au film d’Arthur Lubin, un classique des années 1940… filmé en couleurs cette fois-ci!

Continuer la lecture de Semaine « Parade des Monstres » – Le Fantôme de l’Opéra (Arthur Lubin, 1943)

Cinéma – Mon top 10 des scènes SFFF les plus fascinantes

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

Tout d’abord, je tiens à vous remercier pour vos si gentils commentaires concernant mon dernier post, dédié à mon voyage à Vienne sur les traces du roman. C’était quelque chose qui me tenait à cœur et votre accueil m’a fait très plaisir.

critique-excalibur-boorman27
Scène extraite d’Excalibur

Comme vous l’avez constaté, je n’ai pas été très régulière au niveau de mes chroniques ces derniers temps – la raison: la fatigue de mes neurones due à une activité graphique et à une angoisse terrible quant à l’avenir – et j’espère bientôt rattraper ça, d’autant plus que ma lecture du moment est SUPER. Mais en attendant de prochaines présentations de films, j’ai choisi de reparler cinoche, avec un petit top des scènes SFFF que je trouve les plus fascinantes. Et oui, il existe des tas de scènes, que l’on trouve magnifique, ou qui, à défaut, nous hypnotisent, qui nous marquent. Ce sont peut-être pas les mêmes scènes pour vous que pour moi, mais voilà, cela faisait un certain temps que j’y pensais… alors je vous embarque dans un voyage cinématographique à travers quelques opus étranges!

Continuer la lecture de Cinéma – Mon top 10 des scènes SFFF les plus fascinantes

#TAG – Le Tag des B.O.

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

15035-NPZC1DJe reviens ce lundi non-pas avec une chronique livre, mais avec un sympathique Tag des B.O., inventé par June &Cie. À la base, je n’étais pas nominée, mais la petite tête de droïde de Lost In Chapter 13, lui nominé mais pas franchement féru de B.O., m’a passé le bébé. Suite à certains de mes tags vous savez que j’aime la musique et que j’ai des goûts un peu particuliers en la matière (Mon blog en musique), et que je suis fan de bandes originales (cf. différents tops qui se trouvent sur le blog également!). J’ai donc sauté de joie car cela fait bien longtemps que je n’ai pas été nominée pour un tag – sans doute du fait de mon peu de présence sur mon blog à tous, et encore une fois je m’en excuse! Et je remercie June et Lost. 😉

Une fois n’est pas coutume, je ne citerai pas que de la SFFF, quand bien même j’essaie d’en rester le plus proche possible pour la ligne éditoriale du film. Mais là justement, au vu des questions de June, et par souci d’honnêteté, je vous ferai part de ces musiques de film qui m’ont marquée en bien ou même en mal! 😉

Et c’est reparti pour un petit voyage musical!

Continuer la lecture de #TAG – Le Tag des B.O.

Mon plus beau souvenir « filmesque » d’enfance – L’Histoire sans fin (Wolfgang Petersen, 1984)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

18465541-jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxx

C’est l’heure du goûter, alors reprenons un bol de member berries et évoquons comme de petits pépés et mémés nos souvenirs de jeunesse! Et c’est vous qui m’avez inspirée pour ce post 🙂

Je fais partie de ces enfants que la mort de Mufasa dans Le Roi Lion n’a pas fait pleurer… Ne croyez pas pour autant que je sois sans cœur. La raison principale en est qu’une autre scène m’avait attristée bien avant, quand j’étais toute petite: la mort d’Artax, le cheval d’Atréju, englouti par les Marécages de la Mélancolie dans L’Histoire sans fin. Une scène véritablement déchirante, beaucoup plus que dans le livre, qui figure dans le top 11 des « scènes les plus tristes de notre enfance » par l’émission The Nostalgia Critic. En effet, dans mon entourage, je ne connais aucun enfant resté indifférent devant la détresse du petit Atréju face à la perte de son cheval et compagnon de route.

Ainsi, vous l’avez deviné, la chronique cinéma d’aujourd’hui reviendra sur un opus qui a marqué mon enfance, à savoir L’Histoire sans fin, sorti en 1984 et réalisé par Wolfgang Petersen, à qui nous devons Troie (ah, Brad Pitt en petite tenue l’année de mon bac, je m’en souviendrai! 😉 ) et l’excellent film de guerre Das Boot (si Troie n’est pas obligatoire, je vous conseille vivement Das Boot, qui vous piège littéralement!). Quand j’étais toute petite, mes grand-parents avaient, contrairement à mes parents, un magnétoscope, et l’une des premières vidéos que j’aie vues chez eux a été ce fantastique film. Je me suis donc passionnée très vite pour les aventures d’Atréju, le premier fictional crush de ma vie.

C’est dans l’univers de ce film merveilleux que j’ai choisi de vous entrainer cette semaine, après que la chronique livre de la semaine dernière vous ait rappelé des souvenirs liés à ce film…

Continuer la lecture de Mon plus beau souvenir « filmesque » d’enfance – L’Histoire sans fin (Wolfgang Petersen, 1984)