Han et Lando, The Great Return – Baroud d’honneur (Daniel José Older)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

J’espère que vous allez bien cet automne, que ceux qui traversent des moments difficiles en ce moment vont bientôt en sortir et reprendre du poil de la bête. Que la Force soit avec vous! Et puisqu’on parle de Force… Héhé… Comme vendredi c’était mon anniversaire, j’ai décidé de me faire plaisir (novembre n’a pas que des défauts, vous voyez, j’y suis née!). Congé l’après-midi pour enfin mater Kyl… Euh, les derniers Star Wars 😉 parce que malgré leurs défauts, je suis une grande sentimentale et je voulais passer un bon moment geek en solo, et mieux apprécier l’histoire après lecture des novellisations.

Encore une fois, donc, mes chroniques de geek vous nous ramener dans une galaxie lointaine, très lointaine… pour démarrer la semaine avec légèreté et énergie. Et pour retrouver l’un des personnages emblématiques de la saga: Han Solo (je vous renvoie à l’article dédiée il y a quelques temps à la trilogie consacré eaudit larron). En janvier dernier, j’avais commencé en vous parlant de Liens du Sang, une novellisation dédiée au personnage de Leia, se passant quelques années avant Le Réveil de la Force. Après l’épouse, je reviens sur l’époux, qui malgré sa vie rangée, a encore soif d’aventures. Et son ami Lando va lui en apporter, ainsi qu’une bonne dose d’ennuis! C’est parti pour Baroud d’honneur! Continuer la lecture de Han et Lando, The Great Return – Baroud d’honneur (Daniel José Older)

Publicités

Lecture, cinéma et inspiration – Bilan Septembre-Octobre 2018 (Part I)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

J’espère que tout va au mieux pour vous dans le meilleur des mondes (pas ceux de Blanche, les vôtres, j’entends!), et que vous profitez pleinement de cet automne. De mon côté, ces dernières semaines ont été plutôt mouvementées et je commence à peine à me retourner, à retrouver l’envie et le temps de lire, à profiter de quelques petits moments sympas en solo. J’avoue qu’entre mes occupations et Internet qui a salement déconné chez moi ces derniers jours, ça n’a pas été facile de maintenir le rythme. Et ouais! Mais les choses vont, je l’espère, se tasser un peu de ce côté-là, car s’il est une chose par laquelle j’ai brillé ces temps-ci, c’est bien mon absence sur vos blogs et le mien.

Je vous retrouve donc, après un mois d’octobre un peu mort sur le blog, pour un « bilan bimensuel » – formule à laquelle je suis passée après le bilan mensuel, n’ayant plus eu le temps de lire et de visionner autant de films que je l’aurais souhaité. Comme vous le verrez, cet automne a vu quelques chroniques, moins que je l’aurais souhaité, mais vous en apprendrez très vite la raison. ☺️ Du moins dans la seconde partie de ce bilan, car il est si long que j’ai décidé de le scinder en deux pour vous épargner. Vous aurez donc la suite demain à la même heure!

Je vais donc entrer dans le vif du sujet, parce qu’aujourd’hui, les p’tits loups, c’est du long… Continuer la lecture de Lecture, cinéma et inspiration – Bilan Septembre-Octobre 2018 (Part I)

Froufrous et poisons – Bleu Saphir et Vert Emeraude (Kerstin Gier)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

Encore une fois, je vous présente mes plus plates excuses pour mon manque d’entrain sur la blogosphère ces temps-ci, mais j’ai vraiment eu beaucoup, beaucoup de mal à me concentrer sur la lecture ces derniers temps – j’ai eu beaucoup, BEAUCOUP de mal à me remettre de mon book hangover post-Don Quichotte (ah mais quel livre! hâte de me mettre au tome II), à tel point que j’ai abandonné un livre dédié aux contes et légendes de la France médiévale parce que je le trouvais franchement mou du genou.

Alors j’ai entrepris une autre quête: le désengorgement de la PAL. Oui, oui, vous avez bien lu. J’ai souhaité faire un peu de ménage dans ma PAL, en optant pour une petite série en cours que je souhaitais finir en deux temps trois mouvements, à savoir, la Trilogie des Gemmes signée Kerstin Gier. Je vous invite donc à retrouver, le temps d’une chronique express, Gwendolyn et Gideon à Londres dans Bleu Saphir et Vert EmeraudeContinuer la lecture de Froufrous et poisons – Bleu Saphir et Vert Emeraude (Kerstin Gier)

Légendes fantômatiques – La Légende de Sleepy Hollow (Washington Irving)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

J’espère que tout roule pour vous ce week-end et que vous profitez d’un repos bien mérité!

Juin commence bien… Puisque je bouscule un peu mon programme de chroniques, comme ça m’arrive souvent ces derniers temps, pour vous faire un petit coucou sur la blogo… et pour vous parler d’un petit livre lu récemment. Il s’agit d’une lecture commune avec Isa du blog La Chambre rose et noire – je vous invite à aller lire son avis!

Il s’agit ni plus ni moins que de la célèbre nouvelle de Washington Irving, adaptée au cinéma par le non-moins célèbre Tim Burton: La Légende de Sleepy Hollow. Lecture qui nous emmène dans une bourgade des États-Unis de la fin du XVIIIe siècle… Continuer la lecture de Légendes fantômatiques – La Légende de Sleepy Hollow (Washington Irving)

Un peu de lecture, mon roman auto-édité, du boulot… – Bilan Mai 2018

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

C’est l’heure du goûter! Dépendant de votre état d’esprit et du lieu où vous vous trouvez, vous devez savourer un bon thé ou une orangeade maison avec des petits gâteaux pendant que je suis au bureau à pondre un projet au dernier moment.

J’espère, les p’tits poulets, que vous allez bien et que vous avez passé un mois de mai fabuleux riche en belles lectures, en beaux films et tout le toutim! 😎 De mon côté, c’est complètement lessivée, décalée, à moitié dingue (du moins plus que d’habitude) que j’entame ce beau mois de juin, à cause des horaires de malade que m’imposent ces p****n de grèves de train, et de mille choses à faire et à régler dans ma vie. Aussi, vous avez vu qu’il y a eu, ce mois-ci, beaucoup moins de chroniques que prévu, et je ne vous ai même pas encore présenté la totalité de mes lectures d’avril.

Ça, c’est crétin quand même… mais je voulais absolument avancer sur ces illustrations fan art pour cet article dont je vous rebats les oreilles, et ce fut du boulot, mais cette fois-ci, je vous jure que ce sera en ligne à la mi-juin au plus tard. J’ai négligé mon blog et les vôtres. Aussi je m’en excuse platement, et j’espère me rattraper dans le courant de l’été car pour le moment la période n’est pas simple.

Mais qu’à cela ne tienne, je reviens avec ce qui s’est dit et lu en mai! Continuer la lecture de Un peu de lecture, mon roman auto-édité, du boulot… – Bilan Mai 2018

Épopée d’un loser magnifique – Don Quichotte, tome I (Miguel de Cervantès)

Estimados lectores de Los Mundos de Blanca,

J’espère que vous allez bien et que certains d’entre vous profitent comme moi ‘un long week-end (moi qui n’ai eu aucun pont, ça me repose!) reviens aujourd’hui avec une chronique imprévue, une chronique surprise qui m’inspire, celle d’un ouvrage que j’ai décidé de chroniquer avant même les ouvrages lus le mois dernier que je planifiais de traiter ce mois-ci…

Car ce week-end, mes p’tits loups, j’ai achevé un chef d’œuvre, un monument (un cap, une péninsule, comme dirait l’autre) de la littérature espagnole, et même mondiale… Don Quichotte de Miguel de Cervantès, de son titre complet L’Ingénieux Hidalgo Don Quichotte de la Manche. Fraichement fini, le jour-même de la clôture du Festival de Cannes (je n’ai toujours pas été voir ce qui se dit du film de Terry Gilliam, j’appréhende toujours tellement les réalisations du larron qui ne me parlent qu’une fois sur trois!), j’ai décidé que je ne pouvais AB-SO-LU-MENT pas passer à côté sur ce blog… Je vous emmène donc au temps de Cervantès, dans l’Espagne du XVIIe siècle, où un excentrique décide de ressusciter la chevalerie! Continuer la lecture de Épopée d’un loser magnifique – Don Quichotte, tome I (Miguel de Cervantès)

Toucher le fond et remonter – Metro 2035 (Dmitry Glukhovsky)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

J’espère que vous allez bien, tous et que ces premières semaines de mai en gruyère vous auront permis de vous détendre! De mon côté, ça roule, je suis épuisée, j’ai des tas de choses à faire (mon MOOC, mes illustrations, entre autres) et je songe sérieusement à prendre des jours pour me reposer. Et lire, et écrire, et bloguer tranquillement. Et peut-être juste glander, ou re-mater Lawrence d’Arabie. Juste parce que j’aurais le temps…

Donc voilà, je reviens avec une nouvelle chronique dédiée au riche univers de Metro 2033 signé Dmitry Glukhovsky. Après Metro 2034 en automne dernier, je me suis attelée ce printemps à la lecture du dernier volet, à savoir Metro 2035… Et on part retrouver Artyom dans les tréfonds du métro moscovite! Continuer la lecture de Toucher le fond et remonter – Metro 2035 (Dmitry Glukhovsky)