Poésie – Charles Baudelaire et la sublimation du laid

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

Tout d’abord je m’excuse du « loupé » de ce matin avec cet article que je n’avais pas encore terminé et qui est paru tout de même, en version tronqué, sur le blog. La fatigue du moment, les petits loups! 🙂 Je suis une vraie serpillère!

Inspirée par « l’actualité littéraire », si j’ose dire, je vais, pour la première fois depuis le lancement de ce blog, vous parler de poésie le temps d’une brève chronique! Et oui! M’étant intéressée à bien des genres littéraires, je suis admirative du travail des poètes, qui réussissent à capter un instant, une émotion, qui cisèlent le verbe… Un art que je trouve autrement difficile que celui d’écrire de la fiction! Et pourquoi diable évoque-je l’actualité?… Parce qu’à la fin du mois d’août, il y a cent-cinquante ans, s’éteignait l’un de mes poètes favoris: Charles Baudelaire. À l’occasion, j’aimerais revenir brièvement sur un très intéressant hors-série du Point dédié au poète, mais aussi sur ma passion pour Les Fleurs du Mal.

Continuer la lecture de Poésie – Charles Baudelaire et la sublimation du laid