Froufrous et poisons – Bleu Saphir et Vert Emeraude (Kerstin Gier)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

Encore une fois, je vous présente mes plus plates excuses pour mon manque d’entrain sur la blogosphère ces temps-ci, mais j’ai vraiment eu beaucoup, beaucoup de mal à me concentrer sur la lecture ces derniers temps – j’ai eu beaucoup, BEAUCOUP de mal à me remettre de mon book hangover post-Don Quichotte (ah mais quel livre! hâte de me mettre au tome II), à tel point que j’ai abandonné un livre dédié aux contes et légendes de la France médiévale parce que je le trouvais franchement mou du genou.

Alors j’ai entrepris une autre quête: le désengorgement de la PAL. Oui, oui, vous avez bien lu. J’ai souhaité faire un peu de ménage dans ma PAL, en optant pour une petite série en cours que je souhaitais finir en deux temps trois mouvements, à savoir, la Trilogie des Gemmes signée Kerstin Gier. Je vous invite donc à retrouver, le temps d’une chronique express, Gwendolyn et Gideon à Londres dans Bleu Saphir et Vert EmeraudeContinuer la lecture de Froufrous et poisons – Bleu Saphir et Vert Emeraude (Kerstin Gier)

Publicités

Lecture, écriture, inspiration, plein de trucs… mais crevée! – Bilan Juin 2018

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

J’espère que vous avez passé un excellent mois de juin, et que juillet s’annonce beau, sous le signe des vacances, des projets, des lectures et des films à la pelle! C’est que juin est vite passé pour moi, je suis épuisée – je vous dis ça plus loin – et encore une fois, je m’excuse de ne pas avoir été très présente sur mon propre blog et sur les vôtres. Le mois a encore été en pointillés entre la fatigue et les soucis… et malgré les idées, parce que j’en ai À LA PELLE, foutredieu!

Ceci dit, le mois a quand même sa part de satisfactions. Et je vous en parle de ce pas… Continuer la lecture de Lecture, écriture, inspiration, plein de trucs… mais crevée! – Bilan Juin 2018

Coups de cœur non-SFFF, lecture, instant Star Wars, écriture… – Bilan de Février 2018

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

J’espère que vous avez passé un beau mois de Février 2018 dans la vie et sur la blogosphère, riche en belles lectures et découvertes, riche en bien-être et en bonnes nouvelles! Et pour les adeptes, j’espère que vous avez passé une Joyeuse Saint-Valentin!

De mon côté, je suis un peu perturbée depuis quelques temps (je vous dis ça en fin d’article), mais ce blog et l’évasion qu’il me permet quand je parle livres, cinéma, écritures ou encore autres petites futilités, m’apportent vraiment beaucoup depuis quelques temps – de la détente, du rire, des échanges . Ce mois-ci est un peu particulier, puisque je vais parler de livres non-chroniqués lors de ma pause SFFF où j’ai lu autre chose…

Et c’est parti les p’tits loups! J’espère que vous êtes bien calés avec votre thé, pour l’un des plus beaux bilans que j’aie eus à rédiger depuis fort longtemps! Continuer la lecture de Coups de cœur non-SFFF, lecture, instant Star Wars, écriture… – Bilan de Février 2018

Secrets de famille et voyages dans le temps – Rouge Rubis (Kerstin Gier)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

J’espère que vous allez bien, et non, vous ne rêvez pas… il s’agit bien de la quatrième chronique livre de février – c’est qu’on deviendrait presque un vrai blog livresque, ici! – et cinquième lecture du mois – dont deux splendides non-chroniquées que vous verrez dans le futur bilan du mois. Et oui, c’est de la boulimie depuis quelques temps! 🙂 Je profite donc de ce week-end pour la partager avec vous!

Aussi, après Fight Club et Le Malleus, j’avais envie de quelque chose d’un peu léger. J’avais entendu parler de la Trilogie des Gemmes de Kerstin Gier par l’une de mes jeunes cousines (qui a seize ans maintenant) qui était fan. Aussi, par curiosité et malgré  mon grand âge, comme j’avais envie de légèreté et que la trilogie était sortie en livre de poche, j’ai décidé de m’offrir une petite escapade fantastique à Londres avec Rouge RubisContinuer la lecture de Secrets de famille et voyages dans le temps – Rouge Rubis (Kerstin Gier)