Un bilan de Novembre très positif sur « Les Mondes de Blanche »

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

img_20161127_210756Je reviens vous voir pour la traditionnelle mise au point du week-end. Cette semaine fut bien remplie, même si je suis encore un peu dans le gaz malgré un traitement censé me re-booster et que j’ai du mal à me remettre au graphisme. 🙂 D’autant plus qu’une note un peu moins bonne que d’habitude et l’impression de ne pas avoir pu montrer ce dont je suis capable en stage m’ont un peu contrariée. 😉

Mais enfin, le stage se termine en fin de semaine prochaine et je vais pouvoir me remettre à fond dans ma formation, tout en pouvant me ménager quelques plages de tranquillité avant de me remettre à fond à la recherche d’emploi dès que j’aurai obtenu mon diplôme!

Ceci dit, je souhaite particulièrement revenir sur ce mois de novembre qui fut, ma foi, plutôt positif en ce qui concerne le blog… et je dois tous vous en remercier! 🙂 Continuer la lecture de Un bilan de Novembre très positif sur « Les Mondes de Blanche »

Publicités

News lecture et petits retards…

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

LiebsterAwrad003
Occupée, mais ma foi, ça lit et ça lit…

Tout d’abord, en ce dimanche, je tiens à remercier mes fidèles de toujours ainsi que les nouveaux abonnés de la semaine, car malgré une petite baisse de régime de ma part ces temps-ci, le nombre de vues et de visiteurs du blog n’a pas chuté, et je pense qu’il sera possible de renouveler le « record » du mois de décembre. Ce qui, bien sûr, me fait immensément plaisir! Donc encore merci à vous tous pour votre fidélité et votre gentillesse.

J’ai le regret de vous informer que je vais encore accuser quelques retards sur le blog… Oui, je sais, ça n’est pas très, très sérieux de ma part, 🙂 mais comme vous l’avez vu avec la nature morte postée vendredi, j’ai été très, très occupée avec ma formation, et j’ai été invitée à une soirée sur Paris, là où je faisais mon stage en graphisme – c’est que j’avais besoin de me changer les idées et de décompresser! Donc, je n’ai même pas commencé à rédiger ma chronique livre pour demain…

Cependant, devinez quoi…

Continuer la lecture de News lecture et petits retards…

Hommage à un artiste magnifique – David Bowie

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

Un des plus grands artistes connus nous a quittés cette nuit: the White Thin Duke, le magnifique, dans tous les sens du terme, David Bowie. Je ne sais pas si j’étais fan, mais j’avais une très grande admiration pour cet artiste complet qui alliait musique, voix typée, univers visuels diversifiés, foisonnants et absolument hallucinants, jeu d’acteur troublant et présence extraordinaire. Sans compter sa beauté si étrange à la limite du surnaturel, et le fait qu’il avait l’air de quelqu’un d’intéressant, d’une belle personne. Aussi, comme il ne me laissait absolument pas indifférente, qu’il m’impressionnait, j’ai décidé de lui rendre ce petit hommage.

Je ne connaissais que moyennement son oeuvre musicale, hormis quelques tubes dont « Under Pressure » avec Freddie Mercury, que mon frère et moi aimions reprendre en duo quand nous étions ados. J’adorais la publicité Vittel où on le voyait évoluer, c’est d’ailleurs pour ça que je me suis mise à la Vittel, je voulais être aussi bien conservée que le monsieur. Mais ce qui m’aura le plus marquée, ce seront les quelques films où je l’avais vu jouer – le très dur Furyo avec l’icône pop japonaise et compositeur de la B.O. Ryuichi Sakamoto, aussi beau que Bowie, L’Homme qui venait d’ailleurs, Le Prestige.

C’est donc avec une immense tristesse que j’ai appris que l’ami Ziggy Stardust était, comme l’a si poétiquement et malicieusement dit mon jeune frère, redevenu « poussière d’étoiles », nouvelle que j’ai eu du mal à croire. Pour preuve, ma réaction quand mon amie Shannon, que j’ai connue en Angleterre, m’a envoyé un message ce matin pour me le dire: « WTF? » Pour moi, il ne pouvait pas mourir! Ziggy n’est pas mort, mais il juste retourné sur sa planète. Et qui nous dit que, comme Lazare à qui il fait référence dans son récent titre, il ne va pas se réveiller et nous revenir?

Mais ce qui compte avant tout, c’est qu’il nous laisse un héritage magnifique – visuel, musical, cinématographique – qui, je l’espère, restera le sien et qui ne sera pas dénaturé comme l’est trop souvent celui des grands artistes. David, Jareth, Major Cellier, Ziggy, Nikola Tesla, quel que soit le nom que tu t’es donné, puissions-nous pour toujours prendre soin de ce que tu nous laisses!

Et vous, que retiendrez-vous du Grand Duc?

Blanche Mt.-Cl.

Inspiration – Exposition « Osiris, mystères engloutis d’Égypte » (Paris, IMA)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

Une fois n’est pas coutume, je reviens dans la rubrique « Inspiration et Lifestyle » non pas avec de la papeterie, mais avec… une exposition! Cela peut faire tache au milieu d’un blog consacré aux mondes de l’imaginaire, mais pour ma part, je pense qu’un thème tel que les mystères d’Osiris y a sa place puisqu’il fait appel à notre fascination pour la mythologie et à nos fantasmes – si j’ose dire – liés à l’Egypte antique.

En effet, il y a une semaine, je me suis embarquée dans une aventure archéologique exceptionnelle, pour un magnifique voyage dans le temps. En effet, j’ai pu faire un saut, le soir du Lundi 7 Septembre, au vernissage de l’exposition Osiris, mystères engloutis d’Egypte. Pour vous situer, j’étais au travail, quand une collègue qui ne pouvait s’y rendre m’a donné une invitation pour deux personnes à l’Institut du Monde arabe, pour le soir-même (je ne pense pas qu’elle lise ce post, mais au cas où, je la remercie encore!). Le temps d’ameuter une copine, et perchée sur mes talons hauts, je courais jusqu’à la première bouche de métro pour aller faire un petit coucou à Osiris!

osiris_slider_page_dacceuil
Affiche de l’Exposition – Soure: Institut du monde arabe

Continuer la lecture de Inspiration – Exposition « Osiris, mystères engloutis d’Égypte » (Paris, IMA)

Humour – On sait enfin ce que Lucius Malefoy faisait de sa jeunesse…

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

Une fois n’est pas coutume… Voici un peu d’humour ce dimanche, pour les « Potterheads » et les connaisseurs de science-fiction. Vous vous souvenez sans doute de la redoutable famille Malefoy, avec ses membres visiblement peroxydés dans les films de la saga Harry Potter. Vous êtes-vous déjà imaginé Lucius Malefoy en mode plus… comment dire? « Cool »?… Eh bien même si cool paraît un terme excessif concernant la famille Malfoy, vous ne pourrez plus vous empêcher de rire des Malefoy après ça…

DiscoLucius
Finalement, Drago avait un… Daddy, Daddy Cool.

Mais d’où vient cette image? me demanderez-vous. C’est donc aussi un petit quart d’heure « culture » que je vous propose avec cette touche d’humour.

Il est clair que seul de gros aficionados ou geeks addicts de science-fiction peuvent reconnaître cet univers chatoyant. Il s’agit d’un extrait de Cosmos: 1999 (Space: 1999), une ancienne série de science-fiction déjà rediffusée quand j’étais petite, et en ce moment-même rediffusée sur le câble – ce qui m’a permis de meubler quelques nuits d’insomnie ces derniers temps. Le concept: en 1999, des humains se sont installés sur la base lunaire Alpha. Mais après une explosion nucléaire, la Lune quitte son orbite et dérive dans l’espace, emportant ladite base et ses habitants. Ils tombent régulièrement sur des civilisations extraterrestres aux looks improbables!

Si le postulat de départ est scientifiquement discutable, la série vaut surtout pour ses effets spéciaux quasi-inexistants et ses décors kitschissimes, elle est parfois à peine regardable et m’a valu quelques bons fou-rires, notamment avec des petits cousins pré-ado qui ont cru que la base Alpha était construite en Légo. Et quand j’ai vu cet alien décoloré tout de noir vêtu avec un maquillage sorti des années disco, je n’ai pas pu m’empêcher de noter la ressemblance avec ce bon Malefoy… Je me suis dit qu’il y avait de quoi rire un bon coup…

Si cette touche d’humour vous a plu, et si vous souhaitez explorer ce blog plus en avant, vous êtes les bienvenus! Sur ce, je m’en vais profiter de mes dernières heures de vacances, et vous souhaite un bon dimanche!

Blanche Mt.-Cl.

Petites prévisions pour les chroniques lectures…

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

Tout d’abord, je tiens à m’excuser de l’irrégularité de mes publications ces deux derniers mois, car j’ai eu un brusque changement de vie, et entre mon stage sur Paris, mes week-ends très cours en province, mon cerveau sur-sollicité, et mes doutes quant à la poursuite sur la voie du graphisme et de l’écriture, j’ai quelque peu souffert du syndrome de la page blanche.

IMG_20150808_113551
En arrière-plan, livres déjà lus… et au premier plan, la PAL. J’avais dit que j’allais me tenir au niveau de l’achat des livres!

Qu’à cela ne tienne! Me revoici sur ce blog avec, à défaut d’une réelle chronique ou d’une création de mon cru, quelques nouvelles et quelques mises en bouche qui vont m’obliger à me bouger quelque peu les fesses pour faire vivre au moins la rubrique Littérature de ce site. En effet, si je vous mets l’eau à la bouche, je me sentirai obligée, au moins par orgueil, de vous gratifier de quelques critiques lectures! Comme je le disais, ma vie a été mouvementée, et j’ai beaucoup lu en pointillés ces derniers temps. J’ai même lâché la lecture de Druide (je comptais là-dessus pour me remettre doucement à la fantasy, et même si l’histoire n’est pas mal, ma foi, je suis un peu rebutée par le style d’écriture) pour me concentrer sur des revues ou des ouvrages consacrés aux logiciels de graphisme.

Comme vous pouvez le constater, certains de mes ouvrages n’ont rien à voir avec la littérature de l’imaginaire ou avec le graphisme (car dans une autre vie, je fus historienne et publiai même deux-trois papiers sous mon vrai nom, et je m’intéresse encore beaucoup à l’histoire) et ne figureront pas sur ce blog consacré avant tout à la SFFF. Donc, exit les civilisations disparues, les livres sur Moscou et la Russie, ou ma marotte du moment, le Japon. Je pourrais exceptionnellement, poster des critiques sur des livres comme celui dédié aux plantes magiques ou à l’occultisme chez les Nazis, puisqu’ils peuvent se prêter aux univers de l’imaginaire. De même, à mon grand regret, l’excellente série manga Monster, thriller sans fantastique, n’y figurera pas non-plus. A moins de créer une rubrique hors-sujet, mais j’ai peur que cela plombe un peu la cohérence de ce blog qui est déjà en lui-même un joyeux fouillis.

Ceci dit, certains ouvrages pourraient vous intéresser…

Cette PAL compte donc: le troisième volume de Spin, Vortex (Charles Robert Wilson), Druide (Olivier Pelu), les cinq volumes du Cycle de Pendragon (Stephen Lowhead), Metropolis (Thea von Harbou, en allemand), Metro 2033 (Dmitri Glukhovsky) ou les deux volumes des Dames du Lac (Marion Zimmer Bradley). Je me suis par ailleurs décidée à attaquer la série des Death Note, puisque je découvre depuis quelques temps et avec enthousiasme l’univers du manga (je n’ai fait hier, qu’une bouchée du premier volume…).

Sinon, j’ai encore dans ma bibliothèque quelques petits chefs d’oeuvres signés Frank Herbert, Bram Stocker, Jules Verne, René Barjavel et autres… et même le premier volume des aventures de Conan le Cimmérien! Au pire, je vous ferai découvrir quelques films sympathiques, entre le grand classique ou le nanar! 🙂

J’en profite également pour vous faire part d’une fonctionnalité récemment découverte sur ce thème de blog… la création de la galerie d’image qui vous permettra non-seulement de mieux apprécier mes créations – ce qui est important quand on aborde les arts visuels – mais aussi de commenter et de partager les images.

 En attendant, je vous souhaite un bon dimanche, et de bons moments lecture!

Blanche Mt.-Cl.