Graphisme – Flyer pour un roman fantastique… et petite annonce

Très chers lecteurs, bien le bonjour!

Voici l’exemple d’un projet graphique vraiment, vraiment personnel, réalisé hier après quelques jours de réflexions sur le sujet. Il s’agit d’un flyer consacré à… la promotion de mes propres écrits. En effet, comme vous l’avez sûrement déjà vu sur ce blog, j’écris. Et il y a deux ans, j’ai réussi à mener à son terme un projet d’écriture. Entretemps, je l’ai ré-écrit car il ne me satisfaisait pas, et n’étant pas adepte de l’auto-édition (en fait, pas les moyens, et n’ayant pas assez d’amis intéressés par ce type de littérature pour faire ma propre promo sur les réseaux sociaux), j’ai tout remanié et ré-écrit pour le mettre en ligne et « recruter » des lecteurs. Mais ce n’est pas chose aisée… J’ai donc souhaité mettre mes toutes nouvelles compétences de graphiste en formation en oeuvre pour créer ce flyer, à l’occasion du premier anniversaire du lancement du site lesangdeswolf.com. A la base, j’aimerais écrire de la science-fiction, mais j’avais aussi envie de ré-explorer des themes comme la lycanthropie, le poids de l’histoire, etc. …

FlyerSWJ’ai utilisé un photomontage made in Photoshop dépeignant une scène-clé de l’intrigue, et ai ensuite assemblé le tout sur InDesign. Bien sûr, avec ce que je sais faire maintenant, ce petit papier aurait pu être plus beau. Mais je voulais l’assortir au site de l’histoire, en particulier à l’image d’en-tête du site, et les polices utilisées (du moins des polices proches), juste pour garder le tout cohérent. Vous pouvez cliquer sur l’image pour l’avoir en pleine taille et lire le résumé plus aisément.

J’y ai rédigé un chapeau (accrocheur, j’espère… 😉 ), ainsi que le résumé de l’histoire, et le lien pour la lire. Il y a quelqu’un un jour, une SEULE personne, après un chapitre, qui a osé me dire que ça lui faisait penser à Twilight en juste mieux écrit. Or le larron n’a jamais lu Twilight. Quand bien même le roman paraît jeune et frais au début, et même si le héros fait une fois référence à l’oeuvre de Stephenie Meyer, c’est différent. Certes, l’héroïne est jeune, est un peu paumée et manque de confiance en elle dans sa vie personnelle, mais ça, c’est le lot de bien des personnes normales. Je vous invite donc tous ici sur ce blog à venir faire vivre vous aussi la page du Sang des Wolf, par vos commentaires et vos retours. Cela peut ne pas être votre style de littérature, mais vous connaissez peut-être des gens – amis, proches, petits frères, petites soeurs, enfants (mais pas en-dessous de seize ans!) – que cela intéresserait.

Je peux paraître obsédée par ce roman, et je m’en excuse. C’est sûr que je ne dois pas être la première à pomper l’air des autres avec ce que j’écris sur Internet, mais pour le coup, je pense vraiment que mon histoire a du potentiel. Et puis c’est un peu mon bébé, je ne compte pas lâcher l’affaire pour le faire publier. Seulement, il faut convaincre les éditeurs… surtout quand vous êtes bloggueur, ce n’est pas forcément aisé. Cependant, il y a eu d’heureux hasards avec Internet depuis quelques années, des découvertes intéressantes dont je compte faire partie. J’aimerais donc créer une dynamique autour de cette page, où le roman est déjà complet, et profiter de ce blog pour en partager quelques extraits avec vous et, qui sait, vous donner envie d’en lire un peu plus! 🙂

Et pour un résumé un peu plus complet, c’est par … Libre à vous de lire la suite, si le coeur vous en dit! 🙂 En tout cas, je serais honorée que vous vous lanciez vous aussi dans l’aventure.

Blanche Mt.-Cl.

Composition diabolique sur InDesign – Novembre 2014

DevilInside

Me voici de retour avec une composition extrêmement simple, mais ma foi, efficace. J’ai voulu créer quelque chose de plus personnel, à partir de manipulations simples inspirées d’un devoir. J’ai travaillé sur InDesign en noir, blanc et rouge, et ai remplacé le carré par une tête de démon stylisée en forme de pointe de flèche – à laquelle j’ai ajouté des yeux et un effet de halo.

Concernant la police de caractère, j’ai utilisé un Stencil, sauf pour le V se trouvant dans l’alignement de la tête, une décorative imitant des traits à la craie, moins rigide et communiquant une impression de liberté et de créativité débridée, en congruence avec ce petit portrait de Diable. La phrase elle-même signifie: « Libère le Diable en toi. » Cela veut dire ce que ça veut dire! 🙂

C’est ainsi que j’ai commencé à sortir un peu du cadre de mes devoirs et de mes livres ateliers pour me consacrer à des projets plus personnels. Le problème avec moi, c’est que tant que je ne suis pas sûre de ne pas utiliser PARFAITEMENT un outil, je ne me lance pas dans de tels projets. Ce qui est idiot avec les logiciels de graphisme, puisque c’est en tâtonnant que l’on fait parfois de très belles expérience!

Blanche Mt.-Cl.