SEMAINE THÉMATIQUE – Adaptation d’un classique S.-F. – Dune (David Lynch, 1984)

Titre: Dune
Année de production: 1984
Réalisation: David Lynch
Origine: Etats-Unis
Durée: 2h10
Distribution: Kyle MacLachlan, Francesca Annis, Sean Young, Max von Sydow, Jürgen Prochnov, Sting, Patrick Stewart…

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

La semaine thématique consacrée à Dune continue et bat son plein! Je rédigeais il y a peu un article consacré au documentaire sur le projet pharaonique d’adaptation par Alejandro Jodorowsky. Projet passé à la trappe, par manque de financement. Mais qu’à cela ne tienne: c’est David Lynch qui, dans la première moitié des années 80, adapte finalement l’oeuvre herbertienne dans un film intitulé, comme le roman éponyme, Dune. C’est donc à cet opus que j’ai vu pour la première fois à six ans, que je consacrerai la présente chronique cinématographique…

  • Le Pitch

Dune_1984_Poster
Affiche du film – Source: Wikipedia

Le film reprend le premier volume de la saga. Nous sommes en 10191, sous le règne de l’empereur Padishah Shaddam IV (José Ferrer). L’économie de l’univers repose sur une substance très précieuse, l’Epice, une drogue qui rallonge la vie et décuple les capacités de l’esprit humain. Celle-ci n’est produite que sur une seule planète, un astre désertique: Arrakis, que l’on appelle également Dune. Lorsqu’il la reçoit en fief, le duc Leto Atréides (Jürgen Prochnov) s’y installe avec sa concubine Jessica (Francesca Annis) et leur fils Paul (Kyle MacLachlan). Une fois sur place, ils tentent de gagner la sympathie des Fremen, un mystérieux et farouche peuple du désert. Mais bientôt, l’ennemi juré des Atréides, le baron Harkonnen (Kenneth McMillan), allié à l’empereur, les attaque. Le duc est tué, mais Paul et sa mère parviennent à fuir dans le désert.

Leur errance les amène vers la tribu du chef Fremen Stilgar (Everett McGill), où Paul fait la connaissance de son grand amour qu’il voyait en rêve, Chani (Sean Young). Son arrivée correspondant à une prophétie messianique Fremen, Paul va tout faire pour s’intégrer auprès de ses protecteurs et devenir leur meneur, afin de venger son père et d’écarter la menace Harkonnen d’Arrakis…

Continuer la lecture de SEMAINE THÉMATIQUE – Adaptation d’un classique S.-F. – Dune (David Lynch, 1984)

Publicités

SEMAINE THÉMATIQUE – Les 50 ans d’un monument de la S.F. – « Dune » (Frank Herbert)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

61xK0JM7LZLIl y a cinquante ans, en 1965, paraissait le premier volume d’un véritable monstre sacré de la science-fiction… Je reviens cette semaine lui rendre hommage. Il s’agit du cycle de Dune rédigé par Frank Herbert, constituée de six tomes: Dune, Le Messie de Dune, Les Enfants de Dune, L’Empereur-dieu de Dune, Les Hérétiques de Dune et La Maison des Mères. Une saga complexe qui court sur plusieurs siècles, et qui retrace le destin de la famille Atréides et de ses descendants, et du combat pour l’épice, une drogue précieuse qui dote ses consommateurs de capacités mentales surhumaines, dont les pilotes spatiaux de la Guilde et les femmes de l’Ordre du Bene Gesserit qui intriguent pour influencer la politique de l’empire galactique…

Comme il est difficile d’écrire sur cette merveilleuse saga sans être trop bavard et complexe, et aussi sans quelques petits spoilers… Ainsi, je diviserai la présente critique en différents cycles de livres, et présenterai les thèmes abordés, ainsi que le style d’écriture et les principaux enjeux explorés par la saga. Entre complots politiques, manipulations génétiques, superstitions, écologie, mégalomanie et histoires d’amour, entrez dans le monde foisonnant et complexe de Dune

Continuer la lecture de SEMAINE THÉMATIQUE – Les 50 ans d’un monument de la S.F. – « Dune » (Frank Herbert)