Une passionnante redécouverte – Contes choisis (les frères Grimm)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

J’espère que vous allez tous bien depuis la dernière chronique livre, et que, si vous avez participé à la « FAQ » Sang des Wolf, les réponses à vos questions vous ont satisfaits.

Je reviens aujourd’hui avec une nouvelle chronique livre. Si vous suivez ce blog depuis le début, mon intérêt pour l’univers des contes ne vous a sans doute pas échappé, puisque tout au long de l’année 2016, j’ai dédié une semaine thématique aux adaptations de contes, ainsi que divers articles aux contes « classiques » – ceux de Perrault (amusants avec leurs doubles morales), d’Andersen (parfois d’une tristesse absurde) – et un petit topo d’histoire littéraire dédiée aux contes de Grimm. Plus que des contes en eux-mêmes, il s’agissait de les remettre en contexte.

Et récemment, j’ai voulu en redécouvrir quelques uns, avec des Contes choisis par les frères Grimm. Le livre en comprend de très connus, mais aussi de moins connus, sur lesquels j’ai un peu envie de m’attarder, quitte à faire un article un peu plus court que les précédents dédié à l’univers des contes. Sortez le thé et les petits gâteaux car c’est parti… Continuer la lecture de Une passionnante redécouverte – Contes choisis (les frères Grimm)

Publicités

Un peu d’histoire littéraire – Les Contes des frères Grimm, entre folklore et petits arrangements

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

Frontispice de la première édition des contes
Frontispice de la première édition des contes

J’entame cette semaine comme une forme de conclusion à cette semaine thématique dédiée aux adaptations de contes. En effet, je souhaite vous présenter brièvement les Contes des frères Grimm, qui font partie de notre héritage et de notre culture. En revanche, j’ai joué de malchance, car il n’y a pas moyen de remettre la main sur mes notes de cours de l’époque où j’ai étudié ces contes, pas plus que sur mon édition. Ce qui m’embête beaucoup, car je n’ai pas l’habitude de perdre des livres – outre Le Banquet de Platon que j’ai fait exprès de perdre. 😉

Comme il existe des tas d’éditions, abrégées ou critiques, je ne vous donnerai pas de références en particulier, et je vous laisse le soin de choisir des versions pour enfant à destination de vos progénitures, neveux et nièces, petits frères, sœurs, cousins , cousines ou filleul/es, ou des éditions critiques adressées à un public plus mature. Au pire, je pourrai vous donner un ou deux conseils pour vous guider.

Je vais donc revenir un peu sur  cette grande œuvre des deux Grimm, inscrite au Registre international Mémoire du monde de l’UNESCO. La chronique livresque de ce lundi se fera donc, une fois n’est pas coutume, sous le signe de l’histoire littéraire, en espérant ne pas vous rendre le tout trop rébarbatif.

Continuer la lecture de Un peu d’histoire littéraire – Les Contes des frères Grimm, entre folklore et petits arrangements