Du Vintage dans le Vintage – La Petite Boutique des horreurs (Frank Oz, 1986)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

Source: Imdb

Tout d’abord, à celles et ceux d’entre vous qui auriez manqué mon « Blogaversaire » ce week-end, je vous souhaite une Excellente et Belle Année 2020, et je vous remercie de suivre ce blog qui me tient à cœur depuis déjà cinq ans. Je souhaite que les bons moments y soient encore légion, le temps qu’il durera et même si je dois y changer des choses dans les mois qui viennent.

J’ai annoncé quelques chroniques films et séries (d’autant plus que j’ai visionné deux fois le dernier Star Wars, et que depuis sa sortie, plusieurs d’entre vous m’ont tannée pour avoir mon avis que je réserve à la chronique), et il se trouve qu’un petit film surprise fort amusant s’est glissé dans mon emploi du temps ces jours derniers. Comme mes prochaines chroniques me prennent méchamment la tête, j’ai donc décidé de vous présenter ma toute dernière découverte, à savoir: La Petite Boutique des horreurs, une comédie musicale fantastique de Frank Oz, sorti en 1986. Poussez la porte de cette petite échoppe à vos risques et périls…

Continuer la lecture de Du Vintage dans le Vintage – La Petite Boutique des horreurs (Frank Oz, 1986)

Un classique kitsch et culte – Peau d’Âne (Jacques Demy, 1970)

« Tu chantais l’amour. Le cherches-tu?
— Évidemment que je le cherche. »

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

Affiche du film - Source: All
Affiche du film pour sa sortie en version restaurée – Source: AlloCiné

Avec, encore une fois, du retard, me voici de retour avec la chronique film. N’ayant guère trop eu l’occasion de regarder des films récemment, ou bien des films qui n’ont rien à voir avec l’univers de ce blog, je me suis vraiment creusé les méninges. Si je pensais à quelques opus fantastiques ou drôles dont nous a gratifié Hollywood dans les années 80 et au début des années 90, j’en avais presque oublié que le cinéma français avait lui aussi eu quelques sursauts dans le genre.

Aussi je vous présente aujourd’hui un film qui m’est apparu comme une évidence il y a quelques temps: le cultissime Peau d’Âne de Jacques Demy. Ressortez, mesdames, les déguisements de princesse, et messieurs, vos collants les plus chatoyants, pour une interprétation foisonnante, colorée, musicale et décalée du conte de Charles Perrault…

Continuer la lecture de Un classique kitsch et culte – Peau d’Âne (Jacques Demy, 1970)