De la boue plein les genoux! – Une Equipe hors du commun (Penny Marshall, 1992)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

Vous cherchez une idée de film à regarder ce soir ou ce Week-end? Qu’à cela ne tienne, les copinautes!

Aujourd’hui, alors que nous sommes encore confinés (et honnêtement, j’ai beau me languir de sortir, je pense qu’on ne devrait pas autant précipiter le déconfinement), je vous propose un tout nouvel article, avec une autre suggestion de film. Encore une fois, il s’agit d’un film non-SFFF, tourné dans les années 1990, qui a réellement bercé mon enfance, et qui a été l’une des premières grandes découvertes cinéma que mes parents aient faites sur le câble.

Après vous avoir emporté en pleine Première Guerre mondiale au fin fond du Pays de Galles, je vous propose un autre voyage, au temps de la Seconde Guerre mondiale, aux Etats-Unis, alors que les femmes sont sollicitées pour remplacer les hommes… sur les terrains de base ball avec Une Equipe hors du commun!

Continuer la lecture de De la boue plein les genoux! – Une Equipe hors du commun (Penny Marshall, 1992)

Déplacer des montagnes – L’Anglais qui gravit une colline mais descendit une montagne (Christopher Monger, 1995)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

01_AQGUCMDUM_AfficheC’est l’heure du goûter et du thé, alors me revoilà!

J’espère que cette période de confinement se passe bien pour vous. Confinée en famille, je vois une certaine routine s’installer et j’espère me remettre bientôt à écrire. Mais ce n’est pas simple tous les jours que de savoir qu’on ne peut pas sortir, même si c’est pour la bonne cause. Si la vie en vase clos comporte quelques gageures, il y en a une qui consiste à occuper son temps libre. Et ces temps-ci, cela consiste à choisir de quoi regarder, entre séries et films…

Or cinématographiquement parlant, je me suis penchée sur des œuvres que je n’avais pas visionnées depuis un sacré bail, et que j’affectionnais particulièrement. L’Anglais qui gravit une colline mais descendit une montagne fait partie de ces quelques spécimens de films peu connus, mais avec un tel pittoresque, un tel charme, que je ne me lasse pas de revoir. Ainsi je vous amène, le temps de cette aventure, dans le Pays de Galles de la Première Guerre mondiale…

Continuer la lecture de Déplacer des montagnes – L’Anglais qui gravit une colline mais descendit une montagne (Christopher Monger, 1995)