Du Vintage dans le Vintage – La Petite Boutique des horreurs (Frank Oz, 1986)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

Source: Imdb

Tout d’abord, à celles et ceux d’entre vous qui auriez manqué mon « Blogaversaire » ce week-end, je vous souhaite une Excellente et Belle Année 2020, et je vous remercie de suivre ce blog qui me tient à cœur depuis déjà cinq ans. Je souhaite que les bons moments y soient encore légion, le temps qu’il durera et même si je dois y changer des choses dans les mois qui viennent.

J’ai annoncé quelques chroniques films et séries (d’autant plus que j’ai visionné deux fois le dernier Star Wars, et que depuis sa sortie, plusieurs d’entre vous m’ont tannée pour avoir mon avis que je réserve à la chronique), et il se trouve qu’un petit film surprise fort amusant s’est glissé dans mon emploi du temps ces jours derniers. Comme mes prochaines chroniques me prennent méchamment la tête, j’ai donc décidé de vous présenter ma toute dernière découverte, à savoir: La Petite Boutique des horreurs, une comédie musicale fantastique de Frank Oz, sorti en 1986. Poussez la porte de cette petite échoppe à vos risques et périls…

Continuer la lecture de Du Vintage dans le Vintage – La Petite Boutique des horreurs (Frank Oz, 1986)

Meurtres en musique – Opéra (Dario Argento, 1987)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

J’espère que vous allez bien! Tout d’abord, je tiens à vous remercier pour vos réactions très positives aux premiers articles de l’Autumn of Antique, une thématique dédiée à l’histoire ancienne que j’ai lancée il y a quelques jours sur le blog. Je ne m’attendais pas à susciter autant d’intérêt, et j’espère que la suite de la saga « égypto-hittite » vous plaira tout autant! Car l’automne verra encore bien des présentations de livre sur l’une et l’autre de ces civilisations, ainsi qu’une ou deux vidéos de synthèse sur Instagram.

Affche – Source: DVDClassik

Mais en attendant, j’ai eu envie de parler à nouveau de cinéma… avec un petit opus visionné début juin, si je me souviens bien, et que j’avais totalement oublié – parce qu’il y a eu une période où j’ai bouffé tellement de cinéma que certaines œuvres me sont sorties de la tête. Mouais, si j’ai oublié, vous vous attendez sans doute à un film qui craint, mais pas tout à fait. Je dirais plutôt qu’il s’agit d’un film bien WTF, parce que ce n’est ni plus ni moins qu’une variation du Fantôme de l’Opéra signée Dario Argento… Opéra, sorti en 1987. Mais commençons par le début: de quoi ça cause? Continuer la lecture de Meurtres en musique – Opéra (Dario Argento, 1987)