Contes sombres et glauques – Deux recueils à (re)découvrir

« Et, pour la première fois de mon existence innocente et confinée, je perçus en moi-même des possibilités de dépravation qui me coupèrent le souffle. »

Angela Carter, « Le Cabinet Sanglant » in: La Compagnie des Loups

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

Attention, attention, voici une petite chronique surprise, avec laquelle on retrouve la vocation première du blog: la littérature SFFF! Enfin une re-chronique, puisque j’avais déjà parlé de ces deux ouvrages, aux tout débuts du blog, lorsque celui-ci n’avait que quelques abonnés. Voici qu’après en avoir parlé en #MardiConseil j’ai décidé de consacrer à nouveau un petit article à ces deux livres qui gagnent à être connus.

En effet, ces dernières années, les réécritures de contes ont eu le vent en poupe, les vieilles histoires ont été revues, ré-explorées, recyclées de manière plus ou moins heureuse, à tel point que, il y a trois ans, j’y ai consacré une semaine thématique sur Les Mondes de Blanche! Ceci dit, les deux recueils de contes que je vais vous présenter ne sont pas pour les enfants! 🙂 Ils sont emprunts de noirceur et même parfois d’une certaine sensualité. Ils abordent parfois des sujets dérangeants, extrêmement dérangeants, et il arrive également qu’ils prêtent à sourire…  Venez découvrir non pas un, mais deux livres dont je vous offre une petite lecture comparée! Continuer la lecture de Contes sombres et glauques – Deux recueils à (re)découvrir

Publicités

Une belle guerrière fantasy – Juin 2015

Lecteurs et lectrices de ce blog,

Bien le bonsoir!

Ayant manqué le rendez-vous de mes chroniques cette semaine, je tente de me rattraper avec ce partage, l’un de mes derniers dessins, fait au hasard de mon temps libre. C’est que je ne voudrais pas perdre la main. J’ai donc décidé de travailler sur une guerrière semblant sortie d’un univers fantasy – de plus, j’aimerais un jour écrire de la fantasy, mais pas le style elfes et magiciens, le style burné comme Conan le Cimmérien ou des trucs qui se rapprochent du mythe arthurien.

Bref. Voici le résultat de mon peu de temps libre ces temps-ci, ma jolie guerrière (avec, je m’en excuse, un léger strabisme dû à ma position instable quand je la dessinais…) brune, avec ses grands yeux, son visage quasi-enfantin et ses nattes au vent.

FantasyGuerrière001J’avais envie qu’elle soit stylée, mais pas dans la veine de Sonia la Rousse (créée par l’auteur de Conan, d’ailleurs) avec son bikini en cotte de maille, ou de ces héroïnes dénudées qui font surtout fantasmer. Je l’ai donc dotée d’une vraie armure, et non pas de petits morceaux de métal placés aux endroits « stratégiques » qui en fait ne la protègeraient pas au combat.

J’espère donc que cette jolie brune vous aura plu, et qu’elle vous fera patienter en attendant une chronique traitant à la fois de littérature… et de cinéma! 🙂

Bonne nuit à tous!

Blanche Mt.-Cl.

Illustration à l’encre – Danseuse fantastique

Très chers lecteurs de ce blog,

Me voici de retour, après deux semaines chargées qui n’ont vu sur ce blog que la publication de chroniques lecture et cinéma, avec quelques dessins. En effet, c’est la seule façon que j’ai trouvé de me détendre pendant cette très stressante période de recherche de stage… Voici donc le résultat d’une petite demi-heure de fièvre créatrice!

Dancer001Vous n’êtes certainement pas passés à côté du fait qu’il s’agit encore d’une danseuse inspirée du Metropolis de Fritz Lang, comme celle que j’avais déjà faite, à demi-nue et seulement couverte de paillettes aux endroits stratégiques, et émergeant, tel un démon, de la fumée et de l’obscurité.

Encore une fois, je lui ai dessiné une coiffe emplumée comme celle de la fausse Maria du film, car à mon avis, c’est encore ce qui passe le mieux! On peut aisément imaginer un tel personnage dans une histoire de science fiction ou même de fantasy, dans un récit fantastique très sombre.

J’ai re-travaillé à l’encre de chine, utilisée comme un crayon pour donner de la texture par l’utilisation de hachuré, et parce que ses contrastes très forts permettent de donner de la puissance et une grande expressivité au dessin. Et comme j’ai le trait un peu nerveux, cela convient tout à fait!

J’espère très bientôt trouver un stage et pouvoir enfin me détendre, afin que ma créativité redevienne comme elle l’était il y a encore quelques temps!

Et cette danseuse vous plait-elle?

Blanche Mt.-Cl.

Révélations – Le Sang des Wolf – Chapitre XXX – Octobre 2014

Dans ce Chapitre XXX, la première partie porte sur le bilan du combat de loups… ce qui vaut une crise de nerf de la commissaire.

SW30001
Le Sang des Wolf – La belle commissaire passant ses nerfs sur Wagner

La seconde partie voit la réapparition de Tristana en grande conversation téléphonique avec Zoé, une visite de Terwull chez les Finsterwald et une nouvelle réunion du Wolfsrat quant aux événements récents.

SW30005
Le Sang des Wolf – Tristana à son miroir, occupée à parler au téléphone et à essayer des bijoux
SW30002
Le Sang des Wolf – Markus montrant à Terwull Lukas blessé
SW30003
Le Sang des Wolf – Markus devant sa mère Skadi et le Wolfsrat
SW30004
Le Sang des Wolf – Elisabeth, membre du Wolfsrat assignée à la surveillance de Zoé

Blanche Mt.-Cl.

La Maitresse des Loups – Le Sang des Wolf – Chapitre XXIV – Août 2014

L’Acte III à proprement parler débute sur le court et intense Chapitre XXV – un moment d’une tension extrême: un combat clandestin d’animaux sauvages dans une cave, où l’on assiste à l’apparition d’une énigmatique femme masquée dresseuse de loups…

SWCH24001
Le Sang des Wolf – La Maîtresse des Loups

Vous noterez qu’encore une fois, j’ai travaillé le look de ce personnage avec soin – combinaison de latex, queue de loup, masque intégral. Elle est tout bonnement fascinante. Qui est-elle?… Que fait-elle ici?… Je vous invite à aller lire sur le site du roman pour le savoir! 🙂

Blanche Mt.-Cl.

L’Epée dans l’Arbre, Version Féminine – Etudes – Septembre-Octobre 2013

J’avoue qu’il m’était pénible de voir mon beau chevalier tout seul dans sa forêt… Aussi ai-je pensé à lui créer une sorte de compagne pour égayer sa solitude. Il s’agissait de créer sa version féminine, une femme en armure, elle aussi figée dans un arbre. En voici les différentes versions.

Bien évidemment, elles paraissent un peu massives, aussi, je préfère la dernière version de l’étude…Mais comme vous le verrez, le résultat final sera assez différent! 🙂

Blanche Mt.-Cl.

Femme au Lotus – 2005

Un autre trésor dégoté dans mes archives personnelles… et en couleur, pour une fois! 🙂

Archive009
Femme au lotus

Comme je suis autodidacte, il y a certaines choses que j’ai mis plus de temps à faire comme… utiliser la couleur! Encore aujourd’hui, je ne suis pas vraiment sûre de la maîtriser en dessin. Quand j’ai sauté le pas, j’ai utilisé des pastels pour leurs meilleurs possibilités d’estompage. J’ai représenté une femme humant un lotus à la lumière de la pleine lune.

Finalement, quand je revois ce dessin, il me frappe par son expressivité et la puissance de ses couleurs. Cela présageait déjà mes futures peintures…

Blanche Mt.-Cl.