Illustration – Des petits démons en mode « Art Nouveau »

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

IMG_0002Comme vous vous en doutez, ce n’est pas parce que la semaine est calme que je ne fais rien. 🙂 C’est qu’à force de me stresser, je ne fais plus grand-chose, alors autant que je me jette à l’eau pour tout (ma paperasse et ma recherche de stage), ça m’évite de trop penser. Aussi, pendant que je m’éclate avec tout ça, je vous offre de quoi patienter en attendant le retour des chroniques, à savoir quelques dessins.

Comme je médite quelque coup fumeux graphique sans aucun rapport avec mes devoirs, j’ai fait pas mal de « jolis » croquis, en rapport avec mes thèmes de prédilection assez dark, à savoir l’univers des démons. Je vous offre donc, pour l’heure du goûter, une petite galerie renfermant quelques êtres cornus et sexy…

Continuer la lecture de Illustration – Des petits démons en mode « Art Nouveau »

Publicités

Une bonne résolution pour 2016 – Finir cette peinture?

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

Comme vous le savez, outre les chroniques livre et cinéma, j’ai des passions comme le dessin et la peinture. Je viens d’exhumer, au fin fond de mon dressing (car c’est aussi là que je range mes affaires de peinture), un diptyque de deux toiles en suspens. Je les avais commencées fin 2014, dans un élan d’intérêt pour des sujets mythologiques un peu sensuels: un baiser échangé entre un ange et une femme, et d’autres petits amusements entre un diable et une femme.

Je me demande donc si dans l’année qui commence, je ne devrais pas trouver du temps pour achever cette oeuvre. Qu’en pensez-vous? Pour vous faire une idée de mon style, je vous propose de jeter un oeil à mes autres peintures!

Bonne soirée à tous!

Blanche Mt.-Cl.

Galerie de Croquis Sombres – Un Démon Triste et des Guerriers Steampunk

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

Bien le bonsoir – ou bon matin, vu l’heure.

Par cette énième nuit d’insomnie, je reviens avec de toutes petites créations tirées de mes carnets de croquis. A dire vrai ces derniers jours ont été assez créatifs en termes professionnels – j’ai repris le boulot cette semaine, et je suis sur de l’identité visuelle – mais j’ai quand même trouvé quelques minutes pour ces croquis. J’aime assez faire ce genre de choses à l’encre, car cela me permet un trait énergique à l’image de ma passion et de mes « tourments » du moment, et d’exprimer mon intérêt à la fois pour l’Expressionnisme et pour des choses un peu « dark ». Je ne suis pas morbide pour autant, mais j’ai parfois besoin de laisser sortir une sorte de « noirceur salutaire » après un projet graphique tout en douceur, comme j’aime à appeler ça.

Le premier croquis, des guerriers caparaçonnés évoluant dans les flammes et portant des masques à gaz, on une vague allure Steampunk, influencée par l’esthétique (si j’ose appeler ça comme ça) de la Première Guerre Mondiale et des dessins d’Otto Dix. À dire vrai, ces oeuvres me plaisent autant qu’elles me dérangent tant elles débordent d’une sorte d’irréalité. On peine à croire qu’il s’agit de quelque chose qui s’est passé. Ce sont des troupes d’assaut (Sturmtruppen), mais elles semblent émerger d’une sorte de brouillard onirique, d’un chaos silencieux… alors qu’on sait que ces champs de bataille ont été bruyants. J’ai ajouté de la couleur pour ajouter de la force, et conférer à ces ombres une certaine animalité et sauvagerie dans le regard de leurs masques de protection.

Le second croquis, mon démon femelle versant des larmes de sang, traduit mon intérêt pour la mythologie judéo-chrétienne avec son cortège de monstre mais aussi mes préoccupations. Malgré un stage qui me plait, je traverse une période assez difficile. Ce démon qui hurle et pleure s’accroche à ses propres cornes, nous renvoyant à ces moments de terrible solitude où ce qui nous rend différent des autres nous fait nous sentir comme un monstre. C’est comme si nous avions des cornes sur la tête ou une queue fourchue!… Voilà, c’était le moment « philosophique » de cette nuit sans sommeil.

Je vous laisse et vous souhaite de beaux rêves sombres, en attendant des créations plus belles et plus élaborées? 🙂

Blanche Mt.-Cl.

Baisers de l’Ange et du Démon – Etudes – Décembre 2014

Vous avez peut-être déjà vu la première étude à ce sujet… Voici comment elle a évolué. Je suis partie de simple esquisse à des dessins aboutis qui m’ont servi de base au travail de peinture – le travail de peinture est en cours, mais j’ai dû le mettre en stand-by pour quelque temps.

AngelDevilDiptych001
Le Baiser de l’Ange

Ce qui m’intéresse dans la représentation du baiser angélique, c’est que la femme, comme dans Le Baiser de Klimt, semble émettre encore quelque résistance et ne pas s’abandonner complètement. J’aime beaucoup ce paradoxe, car en effet: quel risque peut-elle bien courir avec un ange?

AngelDevilDiptych002
Le Baiser du Démon

Ce qui nous amène à l’autre couple, la paire de larrons démoniaques. Je me suis amusée à représenter le Diable non-pas dans une position dominante, mais soumise aux caprices de la femme. Il est toujours beau avec ses longs cheveux censés être roux, ses quatre cornes, ses traits fins, son petit sourire narquois sa silhouette musclée et ses tatouages dont l’un, en forme de serpent, fait référence à la Genèse. Je ne voulais pas que la femme ait l’air d’être victime du tentateur. Elle est consentante, consciente de sa faute et pèche avec un plaisir non-dissimulé, tandis que ce diablotin, à l’image d’un jeune homme moderne, ne la brusque pas et ne la force en rien.

Cela correspond à cette citation de l’écrivain autrichien Karl Kraus: « Le Diable est optimiste s’il pense pouvoir rendre les hommes plus mauvais qu’ils ne sont. »

Blanche Mt.-Cl.

Baisers de l’Ange et du Démon – Projet de Peinture – Novembre 2014

J’ai souhaité, il y a peu, revenir sur le thème exploré par ma peinture Le Baiser de l’Ange, avec une dimension un peu plus osée et sensuelle, sachant que je maîtrise un peu mieux la peinture maintenant. J’ai également souhaité en faire un diptyque pour décorer ma chambre, tout en érotisme sage.

Angel-Devil-Kiss001
Etude – Le Baiser de l’Ange
Angel-Devil-Kiss002
Etude Peinture – Le Baiser du Diable

Aussi ai-je décidé de faire un pendant diabolique à mon baiser angélique, juste pour éclairer l’ambivalence de nos rapports à l’amour et à l’érotisme. J’ai repris ma façon personnelle de représenter les anges et le Diable, car j’ai bon espoir que la peinture, une fois terminée, aura fière allure… Mais je posterai dans la soirée les prochaines études, plus élaborées, celles-ci ayant été griffonnées entre deux essais de maquette pour mes études de graphisme! 🙂

Blanche Mt.-Cl.

Bons et Mauvais Conseils – Création avec Illustrator – Novembre 2014

Parce que l’humour noir ne fait pas de mal, j’ai voulu m’en servir pour m’entrainer avec Illustrator. Je me suis certes inspirée d’une autre création, mais j’ai voulu faire quelque chose d’un peu plus élaboré avec un logiciel de dessin vectoriel. Très amatrice de la dualité entre l’Ange et le démon en nous, j’ai pondu ce petit diptyque.

Angel - 1
Quand ton ange gardien est trop occupé…
Devil - 1
… écoute ton Diable intérieur.

Sont-ce de bons ou de mauvais conseils? 🙂 Tout est question de perspective, bien sûr. Au niveau du visuel, je voulais deux parties très contrastés, reprenant des caractéristiques angéliques très stylisées, mais apportant de la lumière à l’ensemble.

Inutile de préciser que je me suis beaucoup amusée! 🙂

Blanche Mt.-Cl.

Faune et Nymphe / Diable et Démon – Dessin – Juin 2014

Faune001
Diable et démon… ou faune et nymphe?

Enfin un dessin autre qu’une illustration du Sang des Wolf.

Nostalgique et repensant au charmant sourire en coin de mon Mephistopheles, j’ai voulu dessiner un petit diable à l’apparence charmante, à ma sauce. Il s’inspire bien évidemment de mon premier Mephistopheles si attirant, à ceci près que j’ai ajouté des tatouages à son visage, et que je l’ai affublé de pattes de bouc. Après tout, c’est ainsi qu’on a voulu le montrer, grotesque et limite priapique (je suis passée outre ce détail) dans les représentations traditionnels.

Il a également tout d’un faune, tout comme la démone assise auprès de lui pourrait être une nymphe – on sait que les faunes aimaient à les espionner lorsqu’elles prenaient leur bain dans les rivières.

En revanche, je souhaiterais éviter les sous-entendus graveleux quant à ce que ce diablotin à l’air malicieux prépare avec sa flûte.

Blanche Mt.-Cl.