Peinture – La Dame de l’Arbre – Octobre 2013

Très chers lecteurs de ce blog, bien le bonsoir. 🙂

En retravaillant mon blog il y a quelques soirs, j’ai réalisé une chose terrible: j’avais OUBLIÉ cette peinture, l’une de mes favorites. Si ce n’est ma favorite, de toutes celles que j’aie réalisées. Il s’agit d’une autre de mes créations en rapport avec l’imaginaire médiéval.

Vous vous souvenez peut-être de L’Epée dans l’Arbre, peinte juste avant. Je voulais donner à ce chevalier une jolie compagne pour passer son éternité en bonne compagnie. J’ai donc créé sur une toile de format similaire, avec une gamme de couleurs approchant, cette belle et élégante chevalière, elle aussi figée dans un arbre.

IMG_3043

J’ai fait un gros effort de création sur sa tenue, et ai traité sa cote de maille et sa tassette comme une robe, ne lui gardant qu’un gorgerin, qui fait office de collier pectoral, et les brassières. Quant à l’arrêt de lance sur son épaulière, je l’ai traité comme un bijou, une sorte de broche. J’ai travaillé les quelques ornements comme des bijoux byzantins, très chargés, croulant sous les perles. Sa chevelure est aussi l’un de ses ornements, et je l’ai constellée de petites fleurs rouges.

Comme vous pouvez le voir, j’ai ajouté des touches de peinture argentée, que je trouve un peu plus douce, pour tempérer le côté agressif et clinquant de l’or.

IMG_3040

Par contre, je suis moins satisfaite de son visage, je trouve qu’elle a une tête de poupée russe. La plupart de mes amis la trouvent belle, mais je ne sais pas trop. Pour moi elle est un peu trop enfantine.

J’espère en tout cas que vous aurez apprécié cette peinture, et qu’elle vous mènera vers des rêves épiques et pleins d’aventure…

Blanche Mt.-Cl.

Peinture – Chevalier et sa Dame – Avril 2014

IMG_3221
Chevalier et sa Dame

Enfin, voici le résultat final de mon étude quant au Chevalier et sa Dame.

Je vous avais prévenu, c’est assez différent de l’étude, et c’est beaucoup plus coloré que ce à quoi je m’attendais à la base… En fait, j’ai dû prendre en compte les goûts de mes amis, et leur intérieurs. Déjà, ils aiment la peinture et possèdent plusieurs toiles d’Anne-Marie Zylberman. Il fallait tout de même éviter que la toile fasse tache au milieu de cette collection, et en même temps, il m’a fallu sortir de ma zone de confort. En effet, j’aime rester dans la même gamme de couleurs et utiliser des couleurs voisines (ah bon Dieu, ça y est, je vais finir par parler comme une graphiste…), et là, voici mes personnages propulsés dans un univers multicolore…

La position a changé par rapport aux études préliminaires, je pense m’être pas mal inspirée de Klimt et de son baiser, quand bien même ces deux-là ne s’embrassent pas et semblent juste profiter d’un moment rien qu’à eux, enlacés et les yeux fermés, au milieu d’une pluie de fleurs aux couleurs chatoyantes. L’armure de l’homme est très ornementées, comme vous pouvez le voir au niveau du gorgerin qui ressemblerait presque à un collier pectoral aux reflets bleutés, tandis qu’il porte cet ornement en plumes blanches des cavaliers ailés que j’affectionne tant. J’ai ajouté quelques rehauts rouges sur la robe de la femme (fond bleu de prusse, que j’aime particulièrement avec des ornements bleu cobalt qui en jettent) pour qu’elle ne paraisse pas trop terne.

Là où je suis fière, c’est que la peinture a vraiment plu à ses destinataires qui l’exposent aujourd’hui dans leur salle à manger, auprès d’une toile assez monumentale de leur peintre fétiche Anne-Marie Zylberman. Et franchement, ça en jette! 😉

Blanche Mt.-Cl.