Hommage à Tim Burton – Le beau Wolfgang Wagner – Mars 2015

Très chers lecteurs de ce blog,

TimBurton007Je reviens ce week-end avec une autre illustration relative à mon roman Le Sang des Wolf, et à cet hommage à Tim Burton. Comme vous le voyez, j’ai réutilisé les proportions des personnages de Tim Burton – silhouette mince, grands yeux – qui se prêtent tout à fait à ce personnage grand et mince, prompt à gesticuler en tout sens, et ces nuances bleues qui suggèrent la saison froide.

J’ai beaucoup aimé créer ce personnage – dont voici la description complète: c’est un beau gosse blond aux longs cheveux de guerrier germanique, tout de noir vêtu, maquillé et bardé de bijoux. D’ailleurs, j’ai beaucoup aimé travailler sur ses yeux dans ce dessin, puisque son fard sombre donne de la profondeur à son regard.

Il pourrait faire figure de gothique taciturne caricatural, de métalleux renfermé et primaire comme les médias aiment souvent à nous montrer (sauf pour Abby dans N.C.I.S.), mais ce n’est pas ce que j’ai voulu faire. Au contraire, j’ai voulu créer un homme plein d’humour, très sociable et prompt à la blague, un vrai réservoir d’anecdotes suite à ses nombreux voyages et missions et qui font de lui un collaborateur précieux pour l’inspecteur Terwull. Bref, ce Wolfgang Wagner respire la joie de vivre, et ce malgré la noirceur du cas qui l’occupe.

C’est d’ailleurs le personnage préféré de ma mère… mais je vous laisse juges!

Passez une bonne nuit!

Blanche Mt.-Cl.

Hommage à Tim Burton – Portrait de la Commissaire Huber – Février 2015

Très chers lecteurs de ce blog,

TimBurton006Me revoici avec l’une de mes créations rendant hommage à Tim Burton, toujours en rapport avec mon roman Le Sang des Wolf. J’espère que ce n’est pas trop lassant, mais le fait est que ma formation de graphiste m’occupe beaucoup et je n’ai que ce moyen pour garder la main en dessin!

Après Zoé, Tristana, Jan et le beau Lukas, laissez-moi vous présenter un autre personnage excentrique comme il y en a pléthore dans cette histoire… Il s’agit de la commissaire Ulrike Huber, une jolie femme dans sa petite cinquantaine, athlétique, toujours très élégante et à la mode, tirée à quatre épingles avec ses petits tailleurs tendance et ses lunettes à monture épaisse. Elle aime le New Age, et comme vous le voyez en arrière-plan, Madame fait brûler de l’encens dans son bureau quand elle est sur une affaire particulièrement stressante, comme c’est le cas dans cette histoire. En revanche, ne vous fiez pas à ses airs de respectable Viennoise, elle jure comme un charretier, a des comparaisons très imagées, et ne peut s’empêcher tour à tour de materner ou de hurler sur ses collègues. Pour résumer, c’est une femme de caractère!

Bref, c’est le personnage préféré de mon père dans le roman (il paraît qu’elle lui fait penser à ma mère…). Vous pouvez toujours profiter de ses bons mots en cliquant sur le lien de la page de mon roman… que je compte rafraichir quelque peu dans les jours prochains.

Entre deux exercices de graphisme ou entre deux critiques littéraires, je mettrai en ligne les portraits d’autres personnages! 🙂

En vous souhaitant une bonne nuit, et de faire de beaux rêves!

Blanche Mt.-Cl.

Hommage à Tim Burton – Portrait de Tristana – Février 2015

Très chers lecteurs, bien le bonsoir. 🙂

TBurton004J’ai l’honneur de vous présenter la dernière production de ma série rendant hommage à Tim Burton et représentant les héros de mon roman Le Sang des Wolf

Il s’agit de l’une des héroïnes, une jeune et jolie blonde, autrichienne: Tristana, la meilleure amie de Zoé et la fille de l’inspecteur Terwull. Là encore, j’ai mélangé crayon de papier et crayons de couleurs dans les tons bleus pour recréer cette ambiance de mystère et de surnaturel, ainsi que cette sensation de froid.

Blanche Mt.-Cl.

Hommage à Tim Burton – Lukas dans la Forêt – Février 2015

Me voici avec cette toute dernière production issue de ma série « Tim Burton »… Il s’agit du portrait du personnage le plus SEXY de mon roman. Le terrible, l’arrogant, le froid et ombrageux Lukas. Cousin de Jan. Il est extrêmement difficile de représenter un tel personnage en mode Burton, sachant que si ses créations, vaguement grotesques mais souvent adorables, ne sont pas des objets de fantasme. Regardez Sally, dans L‘Etrange Noël de Monsieur Jack, on y voit surtout une jolie et attendrissante poupée de chiffon.

TBurton003

Donc, que faire de l’attirant Lukas? Comment donner ma petite touche personnelle, conserver le sex appeal de Lukas en lui donnant des « proportions » burtoniennes? Lukas est censé être un grand blond musclé – dans l’histoire, il est mannequin et acteur, tout nimbé de lumière… mais avec une part très sombre et un regard étrange. C’est ce que j’ai voulu mettre en avant dans ce dessin à la Tim Burton, où on le voit de dos, se tournant vers l’observateur et dardant sur lui de grands yeux très expressifs sous ses cheveux qui lui tombent sur le front. J’aime beaucoup cet effet qui lui donne un air à la fois menaçant et mélancolique.

Je l’ai placé dans son « domaine », le Wienerwald – à savoir la forêt qui entoure la région de Vienne, en Autriche, où il va régulièrement se promener. Comme dans les deux dessins précédents, j’ai ajouté des rehauts bleus pour communiquer une sensation de froid et créer une ambiance surnaturelle…

Blanche Mt.-Cl.

Hommages à Doctor Who et Tim Burton – Jan – Février 2015

TBurton002Me voici de retour ce soir avec l’une de mes autres illustrations issues de ma séries consacrée à dessiner les personnages de mon roman à la manière de Tim Burton…

Vous avez sans doute déjà vu Zoé, la petite lolita gothique au décolleté généreux dont Jan, le charmant dandy représenté ici, est le meilleur ami. Je trouvais que son physique, grand et mince, son visage fin, ses cheveux en bataille et ses grands yeux, avait un très bon « potentiel burtonien ».

Ce personnage, sous ses faux airs de dandy amateur de vestes cintrées et de costard-cravates, est pourtant un jeune homme féru de science-fiction, un amateur de comics et de séries fantastiques comme La Quatrième Dimension (on l’apprend dès le premier chapitre du roman…) ou Docteur Who. J’ai voulu y rendre un petit hommage en dessinant le TARDIS sur la couverture du livre feuilleté par Jan… avant de me rendre compte qu’avec son petit costume et ses cheveux en l’air, il avait un petit air avec le Docteur, tel qu’il l’était dans les saisons 2 à 4 (aaaaah David Tennant était si adorable dans ce rôle!).

Si le dessin est principalement en noir et blanc, j’ai ajouté quelques rehauts au crayon bleu, pour suggérer l’hiver, le froid, la neige, ainsi que dans des marrons chauds pour faire ressortir la « crinière » du garçon. En arrière-plan, le surnaturel s’est invité sous la forme d’un loup… 😉

J’espère que vous aurez aimé ce dessin! Le prochain suit dans quelques minutes!

Blanche Mt.-Cl.

A la manière de Tim Burton – Zoé – Février 2015

Très chers lecteurs de ce blog,

TBurton001Je ne suis en général pas fan de ces articles qui fleurissent sur le net avec les princesses Disney « à la manière de », mais maintenant que je suis occupée, je comprends l’intérêt d’entretenir mon dessin sans chercher des idées pendant trois plombes.

Je me sers donc des personnages de mon roman Le Sang des Wolf pour me faire la main. Je pense également m’entraîner sur eux avec les logiciels de graphisme. Mais pour le moment, j’ai l’honneur de vous présenter mon personnage principal, Zoé, en mode Tim Burton – grosse tête, grands yeux.

En réalité, je ne trouve pas que l’univers Tim Burton, empreint de naïveté comme dans L’Etrange Noël de Monsieur Jack ou Les Noces Funèbres, ne colle pas vraiment à l’atmosphère parfois très sombre et violente de mon roman. Mais je trouvais que l’héroïne et certains autres personnages, on un fort « potentiel burtonien ». J’ai ajouté quelques rehauts au crayon de couleur bleu, histoire de suggérer le froid et la neige, puisque l’histoire se passe sur une plage temporelle de novembre à décembre en Autriche…

Mais j’ai beaucoup d’autres idées concernant l’air burtonien que je souhaite donner aux autres personnages… Ce sera difficile pour Lukas, mais je suis en bonne voie! 🙂 J’espère que vous aurez aimé ce portrait pour commencer!

Bonne soirée à vous, et faites de beaux rêves!

Blanche Mt.-Cl.

Un beau petit diable – Dessin – Octobre 2014

Diable001
Un beau petit Diable…

Voici enfin un dessin qui n’a rien à voir avec mon roman… Un autre diablotin très typé, et pour une fois, coloré. Le graphisme et la peinture m’auront au moins appris à utiliser de la couleur, ce qui commence à avoir une influence positive sur mon dessin. 🙂

Bien que j’aie réutilisé un thème déjà exploré dans mes dessins, mais d’une manière nouvelle, ce qui me permettra de mentionner mes influences… Tout d’abord, je suis fascinée par le personnage du Diable, « le Satan » comme il est appelé dans l’Ancien Testament. J’aime ce passage du Live de Job où il met Dieu au défi d’éprouver la foi de Job, son plus fidèle serviteur. J’aime voir Dieu et le Diable côte à côte dans cet épisode pour le moins intéressant. Une scène similaire ouvre le Faust de Goethe, et l’objet du pari entre le Seigneur et Mephistopheles est Faust lui-même.

Visuellement, j’ai différentes influences. Dans l’arrière-plan, on retrouve les volutes et les arabesques de l’Art Nouveau – dans un livre sur le graphisme heavy metal, j’ai pu constater que certains graphistes de cette mouvance ont également ces influences. J’aime également l’art médiéval et ce qui va avec – en particulier les armures comme celle que porte mon personnage – et j’admire beaucoup l’oeuvre du peintre Jérôme Bosch. En particulier lorsqu’il s’intéresse à l’Enfer et au Paradis, ses démons hybrides magnifiquement imaginés. Je me demande, à chaque fois que je trouve un nouveau détail, comment l’idée lui en est venue, comment il a réussi à créer des scènes qui n’ont rien à envier à nos films gores.

J’ai également des inspirations mythologiques et littéraires. J’ai fait la relation entre le dieu égyptien Seth et Satan, pour donner mon diable une queue de la forme de celle de Seth. En Ancienne Egypte, on considérait les gens roux, comme le pharaon Ramsès II par exemple, comme liés ou bénis par ce dieu particulièrement puissant et destructeur, responsable de la foudre, régnant sur les étendues désertiques et stériles. Il a également une dimension positive, quand bien même il est censé avoir assassiné son frère Osiris, car il se tient à l’avant de la barque de Rê pour la guider chaque nuit et éloigner le serpent Apophis qui cherche chaque nuit à empêcher le soleil de se lever. Ramsès II avait même créé une division dédiée à ce dieu dans son armée.

Enfin, je suis une fan inconditionnelle du Mephistopheles dans le Faust de Goethe. Je l’imagine toujours sous l’apparence d’un jeune homme particulièrement attirant – dangereusement attirant, roux, souriant, androgyne pour être attirant aux yeux de tous, affublé d’un sex-appeal malsain comme celui du chevalier vampire Requiem dans la BD illustrée par Olivier Ledroit.

J’espère que ces explications vous en diront un peu plus sur mon univers!

Blanche Mt.-Cl.