Compromission artististique – Mephisto (Klaus Mann)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

Pour clore ce mois de mars en beauté, j’ai choisi de vous parler d’un roman lu il y a quelques années, avant même la création de ce blog, dont je n’aurais pas pu parler avant d’assouplir la ligne éditoriale de celle-ci. Il est un peu tôt, je pense, pour le relire (je l’ai lu à mon retour d’Angleterre), mais il me tient tant à cœur qu’après ma lecture de La Vie mondaine sous le nazisme, j’ai souhaité revenir dessus.

J’avais entendu, pendant mes études d’Allemand, du roman de Klaus Mann, puis du film qui en avait été tiré: Mephisto. Un roman sous le signe des paillettes et de la noirceur, qui revient sur le parcours d’un acteur en une période sombre de l’histoire… Continuer la lecture de Compromission artististique – Mephisto (Klaus Mann)

Publicités

Quête d’absolu – La Forteresse de Tehama (Thierry Maugenest)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

De retour pour une nouvelle chronique! L’an dernier, j’avais eu le plaisir de recevoir mon premier SP, des éditions TohuBohu, avec le premier volume des Chroniques d’Ataraxia, L’Odyssée d’Amos. Un ouvrage que j’avais beaucoup aimé et dont j’attendais la suite avec une certaine curiosité.

Cette année, TohuBohu rempile avec le second tome des Chroniques, puisque ‘ai eu le plaisir de recevoir, il y a quelques jours, un nouveau courrier contenant La Forteresse de Tehama, où l’on retrouve le monde d’Ataraxia, pour une seconde aventure au rythme de la vie lente des Ataraxiens… Continuer la lecture de Quête d’absolu – La Forteresse de Tehama (Thierry Maugenest)

Sauver Fillory – The Magician King (Lev Grossmann)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

Couverture de l’édition en langue anglaise

Here I aaaaam… Born to be queeeeeen… Non je déconne, les p’tits loups! 😉 Mais bon, c’était juste histoire de faire une blagounette, rapport au titre du roman!

L’une de mes bonnes résolutions de lectrice de cette année consistant à terminer les séries que j’ai entamées, je me suis enfin décidée, pratiquement deux ans après avoir lu le premier tome de la trilogie de Lev Grossmann The Magicians, à m’attaquer au second tome, The Magician King (Le roi magicien en V.F.). Nous voici, lecteurs, de retour dans le monde magique de Fillory au côté de Quentin et de ses amis Julia, Eliot, Janet, Josh, et de la nouvelle arrivante dans la bande, Poppy…

Et je vous le fais sans spoiler! Et pour ceux qui l’auraient lu en français, je m’excuse de mes traductions ou approximations, sachant que comme le premier, je l’ai lu en V.O.! Continuer la lecture de Sauver Fillory – The Magician King (Lev Grossmann)

Contes sombres et glauques – Deux recueils à (re)découvrir

« Et, pour la première fois de mon existence innocente et confinée, je perçus en moi-même des possibilités de dépravation qui me coupèrent le souffle. »

Angela Carter, « Le Cabinet Sanglant » in: La Compagnie des Loups

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

Attention, attention, voici une petite chronique surprise, avec laquelle on retrouve la vocation première du blog: la littérature SFFF! Enfin une re-chronique, puisque j’avais déjà parlé de ces deux ouvrages, aux tout débuts du blog, lorsque celui-ci n’avait que quelques abonnés. Voici qu’après en avoir parlé en #MardiConseil j’ai décidé de consacrer à nouveau un petit article à ces deux livres qui gagnent à être connus.

En effet, ces dernières années, les réécritures de contes ont eu le vent en poupe, les vieilles histoires ont été revues, ré-explorées, recyclées de manière plus ou moins heureuse, à tel point que, il y a trois ans, j’y ai consacré une semaine thématique sur Les Mondes de Blanche! Ceci dit, les deux recueils de contes que je vais vous présenter ne sont pas pour les enfants! 🙂 Ils sont emprunts de noirceur et même parfois d’une certaine sensualité. Ils abordent parfois des sujets dérangeants, extrêmement dérangeants, et il arrive également qu’ils prêtent à sourire…  Venez découvrir non pas un, mais deux livres dont je vous offre une petite lecture comparée! Continuer la lecture de Contes sombres et glauques – Deux recueils à (re)découvrir

Conte des neiges – L’Ours et le Rossignol (Katherine Arden)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

J’espère que vous allez bien! Moi ça roule! Et comme il a fait froid mais beau (pas assez longtemps à mon goût!), j’ai une superbe lumière chez moi… bref, ce qu’il faut pour lire et je ne m’en prive pas. J’ai réalisé, moi qui ne fais pas trop le décompte, que j’ai lu 11 bouquins depuis mon retour de vacances de Noël, un RECORD que je n’avais pas battu depuis un bail! En même temps, avec le chômage, je triche un peu. 😉

Je suis donc un peu sur tous les fronts niveau lectures. Entre un recueil de nouvelles de Jean Ray et une anthologie dédiée à Wonder Woman qui ne m’emballent pas plus que ça (après les chocs Don Quichotte et Max, c’est dur!), je me suis laissée tenter par une sortie récente, avec L’Ours et le Rossignol de Katherine Arden. Cela faisait bien longtemps que je n’avais pas posté un article lecture un dimanche! Tout ça pour vous présenter un roman inspiré du folklore russe… Continuer la lecture de Conte des neiges – L’Ours et le Rossignol (Katherine Arden)

Cruauté enfantine – Max (Sarah Cohen-Scali)

« Alors… Alors… Ils font ça aussi!… Ils tuent les enfants juifs et ils les remplacent par des… des… (Il renonce à trouver le mot qu’il cherche)… comme toi. »
J’approuve d’un hochement de tête sans équivoque. Il a tout compris.

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

J’espère que vous allez bien et que vous passez un bel hiver. De mon côté, toujours au chômage et pleine de projets, mais cependant avec une grosse baisse de moral et de tonus qui traîne un peu et qui m’inquiète beaucoup – la non-réponse des recruteurs aidant. 😢 Bref. Ça ne m’empêche pas de lire, et l’ouvrage présenté ici a été avalé en un temps record, tant je voulais connaître le fin mot de cette histoire aussi prenante que glaçante.

Je vais donc vous parler d’un roman non-SFF: Max, un roman – désigné parfois comme une fable – historique qui nous entraîne dans les méandres du IIIe Reich et de sa politique eugénique… le tout émaillé de citations qui me paraissent d’une réelle importance pour comprendre la puissance et la portée d’un tel récit. Continuer la lecture de Cruauté enfantine – Max (Sarah Cohen-Scali)

Devenir un extraterrestre – Dans la combi de Thomas Pesquet (Marion Montaigne)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

C’est qu’on va presque devenir un vrai blog littéraire avec tout ça! Et que j’ai beau avoir diversifié les lectures, en ce moment j’ai des envies de grandeur, d’espace, de voyage intersidéral… et il a bien fallu que je me console de Don Quichotte.

Las! Je me suis précipitée sur de la B.D., en parallèle d’une lecture « sérieuse » dédiée à la vie mondaine sous le nazisme (pas fun mais intéressant) en attendant de trouver un roman sympa dans ma PAL. Et j’ai repensé à un livre qui y dormait depuis l’an dernier, une bande dessinée qui appelle au rêve et aux grands espaces dans le sens littéral… puisqu’il s’agit bien de voyager dans le cosmos avec une personnalité très médiatisée ces dernières années, à savoir Thomas Pesquet, SPATIONAUTE (attention, je tiens à ce terme). Et c’est la bédéaste Marion Montaigne qui nous entraîne dans sa combi…

Continuer la lecture de Devenir un extraterrestre – Dans la combi de Thomas Pesquet (Marion Montaigne)