Uchronie qui part en vrilles – Zeppelin’s War, t. 3: Zeppelin contre ptérodactyles (Nolane, Vilagrasa)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

J’espère que tout va bien pour vous alors que nous glissons doucement vers les Fêtes…  et c’est ainsi que pour le goûter ou le tea time, je vous offre une petite chronique des familles.

Me voici, après une lecture que je ne chroniquerai pas (car je n’ai pas été fan) de retour avec une B.D., que j’aurais souhaité lire en septembre lorsque j’étais en vacances, mais à ce moment-là, j’étais en recherches pour mon appartement, et dès que j’ai signé le bail, une fois la pression retombée, je me suis écroulée comme une grosse merde, et bye bye mes B.D.s. Mais je me rattrape avec le dernier volume d’une bande dessinée uchronique qui m’avait bien bottée, j’ai nommé: Zeppelin’s War. Après deux ans d’attente, j’ai enfin lu ce nouveau tome. Installez-vous bien confortablement, avec thé et tout le toutim, que je vous présente cet opus au titre à la fois kitsch et intriguant, qui fleurerait presque le vieux nanar: Zeppelin contre ptérodactyles…  Continuer la lecture de Uchronie qui part en vrilles – Zeppelin’s War, t. 3: Zeppelin contre ptérodactyles (Nolane, Vilagrasa)

Publicités

Han et Lando, The Great Return – Baroud d’honneur (Daniel José Older)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

J’espère que vous allez bien cet automne, que ceux qui traversent des moments difficiles en ce moment vont bientôt en sortir et reprendre du poil de la bête. Que la Force soit avec vous! Et puisqu’on parle de Force… Héhé… Comme vendredi c’était mon anniversaire, j’ai décidé de me faire plaisir (novembre n’a pas que des défauts, vous voyez, j’y suis née!). Congé l’après-midi pour enfin mater Kyl… Euh, les derniers Star Wars 😉 parce que malgré leurs défauts, je suis une grande sentimentale et je voulais passer un bon moment geek en solo, et mieux apprécier l’histoire après lecture des novellisations.

Encore une fois, donc, mes chroniques de geek vous nous ramener dans une galaxie lointaine, très lointaine… pour démarrer la semaine avec légèreté et énergie. Et pour retrouver l’un des personnages emblématiques de la saga: Han Solo (je vous renvoie à l’article dédiée il y a quelques temps à la trilogie consacré eaudit larron). En janvier dernier, j’avais commencé en vous parlant de Liens du Sang, une novellisation dédiée au personnage de Leia, se passant quelques années avant Le Réveil de la Force. Après l’épouse, je reviens sur l’époux, qui malgré sa vie rangée, a encore soif d’aventures. Et son ami Lando va lui en apporter, ainsi qu’une bonne dose d’ennuis! C’est parti pour Baroud d’honneur! Continuer la lecture de Han et Lando, The Great Return – Baroud d’honneur (Daniel José Older)

En attendant la fin du Monde – Les Trois Fantômes de Tesla, t.2 : La Conjuration des humains véritables (Guilhem, Marazano)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

J’espère que vous avez passé un excellent week-end, riche en lecture et surtout en détente. Le mien a été au top, même s’il me laisse un peu sur le carreau… et aujourd’hui, c’était ma reprise au boulot. Dur, dur, me direz-vous. Ce qui ne m’empêche pas de revenir vers vous avec une nouvelle chronique livre.

C’est toujours sous le signe de la BD que se poursuit ce mois de septembre, avec cette magnifique BD qu’est Les Trois Fantômes de Tesla, dont le second tome, La Conjuration des humains véritables, est sorti il y a peu. Je l’ai commandée au début de mes vacances, dès que j’ai su qu’il était paru, pour continuer les aventures du jeune Travis à New York pendant la Seconde Guerre mondiale… Continuer la lecture de En attendant la fin du Monde – Les Trois Fantômes de Tesla, t.2 : La Conjuration des humains véritables (Guilhem, Marazano)

Orgie dantesque à Santa Mondega – Le Livre de la Mort (Anonyme)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

J’espère que vous allez tous bien, et pour ceux qui ont reprit le boulot cette semaine… eh bien que la Force soit avec vous. 😎 De mon côté, enfin en vacances après avoir vu tout le monde partir et revenir, je goûte chez moi un certain repos et j’en profite pour bloguer enfin… et vous sortir une petite chronique livre des familles après mes petits avis express dans le dernier bilan (que je vous invite bien évidemment à lire si vous l’avez manqué)!

Aussi, pour cette semaine de reprise, je vous propose de redémarrer sur les chapeaux de roues, en mode « j’arrache le sparadrap ». Dites bonjour au Bourbon Kid pour sa quatrième aventure à Santa Mondega: Le Livre de la Mort. Continuer la lecture de Orgie dantesque à Santa Mondega – Le Livre de la Mort (Anonyme)

Froufrous et poisons – Bleu Saphir et Vert Emeraude (Kerstin Gier)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

Encore une fois, je vous présente mes plus plates excuses pour mon manque d’entrain sur la blogosphère ces temps-ci, mais j’ai vraiment eu beaucoup, beaucoup de mal à me concentrer sur la lecture ces derniers temps – j’ai eu beaucoup, BEAUCOUP de mal à me remettre de mon book hangover post-Don Quichotte (ah mais quel livre! hâte de me mettre au tome II), à tel point que j’ai abandonné un livre dédié aux contes et légendes de la France médiévale parce que je le trouvais franchement mou du genou.

Alors j’ai entrepris une autre quête: le désengorgement de la PAL. Oui, oui, vous avez bien lu. J’ai souhaité faire un peu de ménage dans ma PAL, en optant pour une petite série en cours que je souhaitais finir en deux temps trois mouvements, à savoir, la Trilogie des Gemmes signée Kerstin Gier. Je vous invite donc à retrouver, le temps d’une chronique express, Gwendolyn et Gideon à Londres dans Bleu Saphir et Vert EmeraudeContinuer la lecture de Froufrous et poisons – Bleu Saphir et Vert Emeraude (Kerstin Gier)

Retrouvailles avec l’Ange de la Musique – Le Fantôme de l’Opéra (Gaston Leroux)

Le fantôme de l’Opéra a existé. Ce ne fut point, comme on l’a cru longtemps, une inspiration d’artistes, une superstition de directeurs, la création falote des cervelles excitées de ces demoiselles du corps de ballet, de leurs mères, des ouvreuses, des employés du vestiaire et de la concierge.
Oui, il a existé, en chair et en os, bien qu’il se donnât toutes les apparences d’un vrai fantôme, c’est-à-dire d’une ombre.

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

Vous avez vu la petite couv’, violette comme le blog?… C’est le destin, je vous dis, le destin…

J’espère que votre mois de juin a bien commencé! 🙂 C’est qu’il file et j’ai encore repoussé d’autres articles – dont le fameux article illustré sur Star Wars – et j’ai même, horreur suprême, lâché mon MOOC alors que ça m’intéresse, mais pour le coup, il est tombé au mauvais moment. Bref, ma vie est une course contre la montre et une lutte permanente pour ne pas m’endormir n’importe où, ou pour que je ne pleure pas à n’importe quelle broutille. Au bureau notamment, mais rassurez-vous j’ai enfin fait ma demande de congés, et j’espère enfin avancer dans mes projets perso malgré une fatigue persistante. Mais nous y voilà, vous avez enfin une chronique ayant trait à l’une de mes autres grandes lectures d’avril. Ou plutôt relecture.

Car, fait exceptionnel, j’ai relu un ouvrage, à savoir l’une de ces lectures absolument mythiques qui ont bercé mon adolescence : Le Fantôme de l’Opéra, auquel j’avais dédié un article quand ce blog n’en était qu’à ses balbutiements. Suite à quelques petites anecdotes que je vous conterai plus loin dans l’article, j’ai décidé de relire ce roman qui a suscité moult adaptations. Je vous emmène dont dans cette véritable ville dans la ville qu’est le Palais Garnier… Continuer la lecture de Retrouvailles avec l’Ange de la Musique – Le Fantôme de l’Opéra (Gaston Leroux)

Gamers à la rescousse! – Armada (Ernest Cline)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

J’espère que vous allez bien depuis la dernière chronique! Comme vous le voyez, les choses reprennent doucement mais sûrement sur le blog, au gré de mon emploi du temps et de mes lectures.

Donc, depuis ma reprise, vous avez affronté des momies et êtes plongés dans les tunnels du métro moscovite dans des chroniques dédiées à mes lectures achevées le mois dernier. Parmi elles, Armada d’Ernest Cline, à qui l’on doit également l’énorme Player One, lu il y a trois ans. J’avais fait l’acquisition d’Armada peu avant la sortie au cinéma de l’adaptation Ready Player One, et après ce que je considère comme un fiasco cinématographique. Aussi, pour me réconforter après ce film qui m’a profondément ennuyée et déçue, et pour m’éclater un peu après l’ambiance dark de Metro 2035, je me suis envolée avec le jeune Zach Lightman pour une aventure hors du commun… Continuer la lecture de Gamers à la rescousse! – Armada (Ernest Cline)