WTF?… – Star Wars Episode VIII: Les derniers Jedi (Rian Johnson, 2017)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

Une semaine que le dernier Star Wars est sorti, une semaine que je suis allée le voir avec mon frère car nous n’avions pas la patience d’attendre. Une semaine qu’il alimente nos conversations – si, si – comme jamais aucun opus de la saga ne l’a fait jusque là, et nous n’en revenons pas nous-même. Une semaine qu’il déchaîne les passions sur la blogosphère et les réseaux sociaux, une semaine que je lis des réactions mitigées et que de mon côté, je suis sur le cul.

Rassurant ou non, me demanderez-vous?… Je vous laisse lire ma chronique et vous faire votre propre opinion en visionnant le film, mais cela fait une semaine que je m’interroge et que j’appréhende cette chronique, pour différentes raisons. Pour mon point de vue de fan des films qui ne connaît malheureusement pas assez l’univers étendu et qui avait apprécié L’Épisode VII il y a deux ans, pour mon point de vue sur les personnages et certains aspects de l’histoire, pour ce que j’ai aimé ou non pour la perception générale que j’ai eue du film. Pour le nombre incalculable de jurons que je vais probablement lâcher pendant cette chronique.

Bon aller, trêve de bavardage, je nous ramène dans une galaxie lointaine, très lointaine…

Continuer la lecture de WTF?… – Star Wars Episode VIII: Les derniers Jedi (Rian Johnson, 2017)

Publicités

Humour noir et jeunesse éternelle – La Mort vous va si bien (Robert Zemeckis, 1992)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

Affiche du film, avec un casting 3 étoiles – Source: Écran large

Bien le bonjour à vous! En ce long week-end – du moins pour certains, je souhaitais vous donner une petite idée de film insolite à visionner.

Je reviens aujourd’hui avec une nouvelle chronique cinéma, dédiée à un film dont, à part avec quelques fans, je n’ai pratiquement jamais parlé… Là encore, il s’agit d’un opus des divines années 1990 (décidément, je fais dans le moderne, ces temps-ci!), que j’ai eu la chance de voir avec mes parents quand j’étais très jeune: La Mort vous va si bien, de Robert Zemeckis, sorti en 1992.

Je vous invite à découvrir cette fable à l’humour acerbe sur la jeunesse éternelle, en compagnie des inimitables Bruce Willis, Meryl Streep et Goldie Hawn…

Continuer la lecture de Humour noir et jeunesse éternelle – La Mort vous va si bien (Robert Zemeckis, 1992)

Extravagance futuriste – Le Cinquième élément (Luc Besson, 1997)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

Tout d’abord, je tiens à m’excuser de mon retard de cette semaine, j’étais un peu (pré)occupée, et j’ai un peu zappé la chose.

Je reviens cette semaine avec un film, mais UN FILM que j’aurais dû chroniquer il y a fort longtemps déjà… C’est en regardant sur Hitek, qui a produit il y a quelques jours un top des films de S.F. de plus de quinze ans qu’il faut avoir vu (parmi lesquels figurait d’ailleurs Stargate, chroniqué la semaine dernière!), qu’une petite lumière s’est allumée dans ma tête: il fallait que je vous ramène dans les merveilleuses années 1990 pour vous parler du Cinquième Élément.

Je l’ai vu alors qu’il est sorti au cinéma – ce qui ne me rajeunit absolument pas, cela va sans dire – avec mes parents et mon frère. Ce fut un événement de folie à l’époque! 🙂 Je vous embarque donc dans un futur aussi extravagant que drôle…

Continuer la lecture de Extravagance futuriste – Le Cinquième élément (Luc Besson, 1997)

Et t’es combien dans ta tête? – Split (M. Night Shyamalan, 2016)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

Comme promis dans notre dernière chronique cinéma, je reviens ce vendredi avec Split, réalisé par M. Night Shyamalan, que j’ai vu avec mon frère. Et oui, une fois n’est pas coutume, je vais traiter d’une sortie relativement récente sur le blog, et ça fait du bien! 😉

Bref, après quelques années à bouder M. Night Shyamalan, dont j’avais pourtant aimé des opus comme Sixième Sens, Incassable, Signes ou Le Village, c’est avant tout la présence de James McAvoy, un acteur que j’aime beaucoup, qui a éveillé ma curiosité. En effet, la schizophrénie du personnage principal est un vrai pain béni pour un acteur, et je voulais voir comment notre dernier Professeur Xavier s’en sortait.

Et je vais enfin entrer dans le vif du sujet, avant de le décortiquer jusqu’à l’os, comme j’aime… Bienvenue dans une chronique ciné comme je n’en avais pas fait depuis fort longtemps!

Continuer la lecture de Et t’es combien dans ta tête? – Split (M. Night Shyamalan, 2016)

Fantômes du passé – « La Maison des Ombres » (Nick Murphy, 2011)

Titre: La Maison des Ombres (The Awakening)
Année de production: 2011
Réalisation: Nick Murphy
Origine: Etats-Unis
Durée: 1h46
Distribution: Rebecca Hall, Dominic West, Imelda Staunton, Isaac Hempstead-Wright, Joseph Mawle…

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

TheAwakening2011Poster
Affiche du film – Source: Wikipedia

Je reviens avec le « Film du jeudi » pour une chronique « express ». Cette semaine, j’ai décidé de revenir avec une histoire fantastique… que j’ai vu pour la première fois sur le câble il y a peut-être trois ans, à un moment où je passais beaucoup de temps à bosser et où je ne pouvais regarder que les secondes, voire les troisièmes parties de soirée. Il s’agit de La Maison des Ombres, qui vous emmène dans l’Angleterre post-Première Guerre mondiale, dans un pensionnat isolé…

Continuer la lecture de Fantômes du passé – « La Maison des Ombres » (Nick Murphy, 2011)

Bonnes résolutions sur « Les Mondes de Blanche » !

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

Me voici de retour quelque peu re-boostée par le Liebster Award pour un post un peu plus perso. Ça me gêne un peu mais c’est une façon de remercier les personnes qui me suivent. J’ai vraiment pris beaucoup de plaisir à participer, et je remercie d’avance les autres blogueuses pour leurs réponses. Comme je l’ai déjà évoqué, les temps ne sont pas très simples pour moi en ce moment, et entre autres complications personnelles, j’ai un mode de vie de folie…

cropped-img_20150808_113551.jpgImaginez: mon stage à Paris où je suis logée par des amis de la famille, le week-end en Normandie chez mes parents pour faire mes lessives et tenter de me détendre, manque d’indépendance financière après avoir connu la liberté, mes amis qui bossent tous « pour de vrai » et partent en vacances quand je dois à mon grand âge faire mes devoirs de graphisme, la lecture en pointillés, des soucis personnels, une relative solitude… Bref, rien de tout ça n’est vraiment simple et j’en étais venue à me demander si ma reconversion dans le graphisme valait le coup et si je ne devais pas arrêter pour trouver un job « normal », partir de chez moi, et si je ne devais pas arrêter de rêver et de me prendre pour une écrivaine en herbe.

Mais je réalise, en partie grâce au Liebster Award et à cet échange suscité avec d’autres bloggeuses, que pour la première fois de ma vie (à vingt-huit ans, presque vingt-neuf, il était temps), je fais quelque chose qui me plait vraiment et dont je me suis privée trop longtemps, et que ça ne valait pas la peine de tout laisser tomber après avoir accompli tout ça.

Bon, je ne vais pas passer mon temps à vous raconter ma vie pleine de trous, donc venons-en au fait… 😊 J’ai pris quelques décisions…

Continuer la lecture de Bonnes résolutions sur « Les Mondes de Blanche » !

L’Humanisation par la Machine – « Chappie » (Neil Blomkamp, 2015)

Titre: Chappie
Année de production: 2015
Réalisation: Neil Blomkamp
Origine: Etats-Unis, Mexique
Durée: 2h00
Distribution: Sharlto Copley, Yolandi Visser, Dev Patel, Hugh Jackman…

Logo du film - Source: Wikipedia
Logo du film – Source: Wikipedia

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

Ça y est, je décide que je reprends du service avec les chroniques, que les films du jeudi et les lectures du lundi vont reprendre! 🙂 En plus concis avec tout ce que j’ai à gérer en ce moment, mais je compte m’y tenir cette fois-ci! Je reviens donc avec un film de science-fiction que j’ai eu l’occasion de voir en famille il y a quelques temps… et que j’avais beaucoup hésité à regarder. En effet, comme je l’ai dit dans une précédente chronique, les histoires de robot me mettent très mal à l’aise…

Avant d’embrayer sur Chappie avec « chapo », comme dans le fameux générique psyché de ce terrible dessin animé prisé de nos parents (Chapi Chapo), laissez-moi vous emmener à Johannesburg, dans un futur assez proche, où la robotique est utilisée pour lutter contre une criminalité endémique…

Continuer la lecture de L’Humanisation par la Machine – « Chappie » (Neil Blomkamp, 2015)