Dessin Science-Fiction – Une Princesse de Mars – Janvier 2013

Voici une petite trouvaille de mes fonds de tiroir, un heureux souvenir de ma période « anglaise », quand j’officiais comme rédactrice au sein du projet VXM pour l’organisation CSV. J’avais pour mission de rédiger des articles d’initiation à la géopolitique… et des critiques littéraires. Il se trouve que pendant mes vacances de Noël, j’avais dévoré Une Princesse de Mars (A Princess of Mars), d’Edgar Rice Burroughs, un vieux roman de science-fiction publié en 1912 et comptant l’histoire d’un Virginien du XIXe siècle nommé John Carter, brusquement transporté… sur Mars. Barsoom, comme l’appellent ses habitants.

J’ai dédié à cet ouvrage une critique littéraire que j’ai par ailleurs illustrée. En voici donc le résultat…

johncarter001
John Carter combattant un infâme monstre martien sous les yeux des Tharks…

John Carter y fait la rencontre de différentes peuplades qui se livrent une guerre sans merci sur cette planète mourante écrasée de chaleur. Il y est confronté à un peuple de guerrier insectoïde, les Tharks qui vénèrent la violence. Il y fait la connaissance d’un esprit éclairé, Tars Tarkas, et de sa fille cachée, Sola, l’une des seules Tharks capables de douceur et de gentillesse.

johncarter002
Tars Tarkas, un aristocrate Tharks à l’esprit ouvert… et à quatre bras.

Mais dans cette épopée, John Carter va également croiser la route de la princesse rouge Dejah Thoris de la cité d’Helium, dont il va tomber éperdument amoureux lorsque les Tharks la retiennent prisonnière.

johncarter003
Sola prenant la fuite avec Dejah Thoris, à dos d’insecte géant.

L’histoire ne manque pas d’exotisme et de kitsch un peu suranné, mais il faut bien prendre en considération l’époque de sa rédaction, ainsi que les connaissances que l’on avait alors sur Mars. Mais j’y reviendrai. J’ai voulu donner un aspect bd et comic à l’ensemble pour coller à l’esprit « pulp » de la chose.

J’espère que cette plongée dans l’univers de la science-fiction vous aura plu, et que vous lirez Edgar Rice Burroughs! Je prévois de toutes les façons de dédier un post à Une Princesse de Mars très bientôt!

Blanche Mt.-Cl.

Conte de Noël Horrifique – Automne 2008

En 2008, je me suis donnée corps et âme dans le dessin, et je me suis beaucoup améliorée. J’avoue avoir un peu perdu par la suite, par manque de temps. Mais c’est cette année que j’ai produit quelques unes de mes plus belles réalisations. 🙂 Cette page complètement remplie en est un exemple.

img008J’avais dans l’idée de créer une sorte de conte de Noël un peu décalé, morbide et impertinent, mais aussi romantique et lumineux. J’avais déjà créé toute une galerie de personnage dans un Londres fantasmé, rétro-futuriste et vaguement steampunk. L’ambiance se voulait sombre et drôle, avec une absurdité inspirée de South Park (je déplore qu’on ne sache pas créer de critique sociale aussi drôle en France, où l’on tend plutôt à faire montre d’un cynisme grinçant empreint de pure méchanceté… quand cette série, bien que parfois acerbe, part dans de gros délires qui rendent le propos plus léger) et un graphisme inspiré de Tim Burton. L’héroïne, une jeune lolita gothique un peu étourdie, devait, avec ses frères (le jeune homme en redingote et le petit garçon sur sa gauche) et sa belle-soeur, se débattre avec des personnages farfelus et inquiétants – un archange aux ailes de libellule, des rats parlants, un père Noël pervers amateur de toutes jeunes filles ou encore un Jésus sympathique mais un peu halluciné.

Je souhaitais en faire un roman graphique ou une bande dessinée… et je viens tout juste de me dire qu’une fois mes outils informatiques mieux maitrisés, je devrais peut-être reprendre ces dessins et voir ce qu’il est possible d’en faire. Après tout, quand on a de bonnes idées, autant se les garder sous le coude! 🙂

Blanche Mt.-Cl.

Requiem Chevalier Vampire – Hommage à Olivier Ledroit – 2008

Requiem
Hommage à Olivier Ledroit – Requiem et Rebecca

Il ne s’agit nullement d’une création personnelle. Mais je voulais me faire la main sur quelque chose de beau, juste histoire de dessiner. Je ne suis très friande d’histoires de vampires et j’ai quelques théories à ce sujet que je présenterai ultérieurement dans un autre post. Je fais une exception pour la bande dessinée Requiem: Chevalier Vampire brillamment illustrée par Olivier Ledroit.

J’y ai apprécié la beauté fascinante et malsaine du héros, réincarnation vampirique d’Heinrich, un ancien membre de la Waffen-SS tombé amoureux d’une jeune femme juive nommée Rébecca. Elle sera arrêtée et mourra à Auschwitz, tandis qu’Heinrich sera tué sur le Front de l’Est. Ils se retrouvent dans l’autre monde, une sorte d’Enfer paradisiaque dominé par toute sorte de créatures terrifiantes dont les Nosferatu. C’est ce qu’Heinrich, en tant que méchant, va devenir, tandis que Rébecca appartiendra au camp adverse des Lémures – des victimes de morts violentes à la recherche de leurs assassins. Je trouvais le personnage de Rébecca remarquablement beau, avec son visage de fée aux grands yeux verts et son allure de femme fatale.

J’ai donc souhaiter reproduire les traits de ces deux personnages… mythiques. 🙂 Et je suis restée très fan des dessins de Ledroit!

Blanche Mt.-Cl.

Nephilim – Science Fiction Post 11/09 – 2007

Vous vous souvenez peut-être de ces amants maudits issus d’une de mes histoires de science fiction… Eh bien voici, pour votre plus grand plaisir, d’autres dessins sur ce sujet, avec le nephilim et la brunette russe.

J’ai souhaité mettre en scène un moment extrêmement intense impliquant le fameux nephilim et un étrange militaire blond à la beauté éblouissante… nommé Mikhaïl.

Djyhad
Bande dessinée – Science Fiction Post 11/09

Continuer la lecture de Nephilim – Science Fiction Post 11/09 – 2007

Planches de BD – Science Fiction égyptienne – 2004-2005

L’entrée à l’université – alors que secrètement je rêvais de rentrer dans une école d’infographie – ne m’a pas assagie en ce qui concerne le dessin en cours. Vous pourrez encore le vérifier ultérieurement! 🙂

Mon récit de science fiction égyptienne m’ayant trotté dans la tête un moment, j’ai souhaité mettre en scène l’un des moments-clés pendant un cours de méthodologie royalement… CHIANT. Je ne vois pas d’autre qualificatif. Heureusement que j’avais avec moi une bande de gais lurons pour rire avec moi!

J’ai donc créé une petite BD sur des feuilles A4, au crayon de papier et au porte-mine. Comme je n’en faisais qu’une petite touche toute les semaines, on voit mon style évoluer et mon trait prendre de l’assurance.

En voici donc le résultat!

 

Continuer la lecture de Planches de BD – Science Fiction égyptienne – 2004-2005