De Bonnes Nouvelles de Ma Part… – Juin 2015

Très chers Lecteurs de ce blog,

Nouveaux Followers,

Tout d’abord, je vous présente mes plus plates excuses pour le « calme plat » sur ce blog depuis quelques temps. Le fait est que j’ai de bonnes nouvelles à vous annoncer. En effet, j’ai trouvé un stage sur Paris, en graphisme et communication visuelle, et je vais être très occupée ces prochains jours. J’essaie de tenir à jour mes chroniques, et à l’occasion de poster quelques-unes de mes créations quand j’aurai trouvé l’équilibre entre mes activités professionnelles, les activités de l’école et le reste… mais les publications de chapitre sur le blog de mon roman Le Sang des Wolf continuent. Je vous invite donc à y jeter un oeil, si le coeur vous en dit!

Bonne fin de journée à tous, et à demain avec un nouveau film!

Blanche Mt.-Cl.

Publicités

Graphisme – Flyer pour un roman fantastique… et petite annonce

Très chers lecteurs, bien le bonjour!

Voici l’exemple d’un projet graphique vraiment, vraiment personnel, réalisé hier après quelques jours de réflexions sur le sujet. Il s’agit d’un flyer consacré à… la promotion de mes propres écrits. En effet, comme vous l’avez sûrement déjà vu sur ce blog, j’écris. Et il y a deux ans, j’ai réussi à mener à son terme un projet d’écriture. Entretemps, je l’ai ré-écrit car il ne me satisfaisait pas, et n’étant pas adepte de l’auto-édition (en fait, pas les moyens, et n’ayant pas assez d’amis intéressés par ce type de littérature pour faire ma propre promo sur les réseaux sociaux), j’ai tout remanié et ré-écrit pour le mettre en ligne et « recruter » des lecteurs. Mais ce n’est pas chose aisée… J’ai donc souhaité mettre mes toutes nouvelles compétences de graphiste en formation en oeuvre pour créer ce flyer, à l’occasion du premier anniversaire du lancement du site lesangdeswolf.com. A la base, j’aimerais écrire de la science-fiction, mais j’avais aussi envie de ré-explorer des themes comme la lycanthropie, le poids de l’histoire, etc. …

FlyerSWJ’ai utilisé un photomontage made in Photoshop dépeignant une scène-clé de l’intrigue, et ai ensuite assemblé le tout sur InDesign. Bien sûr, avec ce que je sais faire maintenant, ce petit papier aurait pu être plus beau. Mais je voulais l’assortir au site de l’histoire, en particulier à l’image d’en-tête du site, et les polices utilisées (du moins des polices proches), juste pour garder le tout cohérent. Vous pouvez cliquer sur l’image pour l’avoir en pleine taille et lire le résumé plus aisément.

J’y ai rédigé un chapeau (accrocheur, j’espère… 😉 ), ainsi que le résumé de l’histoire, et le lien pour la lire. Il y a quelqu’un un jour, une SEULE personne, après un chapitre, qui a osé me dire que ça lui faisait penser à Twilight en juste mieux écrit. Or le larron n’a jamais lu Twilight. Quand bien même le roman paraît jeune et frais au début, et même si le héros fait une fois référence à l’oeuvre de Stephenie Meyer, c’est différent. Certes, l’héroïne est jeune, est un peu paumée et manque de confiance en elle dans sa vie personnelle, mais ça, c’est le lot de bien des personnes normales. Je vous invite donc tous ici sur ce blog à venir faire vivre vous aussi la page du Sang des Wolf, par vos commentaires et vos retours. Cela peut ne pas être votre style de littérature, mais vous connaissez peut-être des gens – amis, proches, petits frères, petites soeurs, enfants (mais pas en-dessous de seize ans!) – que cela intéresserait.

Je peux paraître obsédée par ce roman, et je m’en excuse. C’est sûr que je ne dois pas être la première à pomper l’air des autres avec ce que j’écris sur Internet, mais pour le coup, je pense vraiment que mon histoire a du potentiel. Et puis c’est un peu mon bébé, je ne compte pas lâcher l’affaire pour le faire publier. Seulement, il faut convaincre les éditeurs… surtout quand vous êtes bloggueur, ce n’est pas forcément aisé. Cependant, il y a eu d’heureux hasards avec Internet depuis quelques années, des découvertes intéressantes dont je compte faire partie. J’aimerais donc créer une dynamique autour de cette page, où le roman est déjà complet, et profiter de ce blog pour en partager quelques extraits avec vous et, qui sait, vous donner envie d’en lire un peu plus! 🙂

Et pour un résumé un peu plus complet, c’est par … Libre à vous de lire la suite, si le coeur vous en dit! 🙂 En tout cas, je serais honorée que vous vous lanciez vous aussi dans l’aventure.

Blanche Mt.-Cl.

Les Fondamentaux du Design Graphique

Très chers lecteurs et followers de ce blog,

Graphistes en herbe,

CouvLivreDesignComme je n’ai pas eu le temps de commettre un petit croquis ou dessin (je donne un coup de collier à ma formation pour choper au plus tôt un stage intéressant), j’ai décidé de vous présenter un livre. Il est devenu  une véritable référence dans ma bibliothèque depuis que j’en ai fait l’acquisition l’automne dernier… Que dire si ce n’est que j’aurais aimé avoir des cours d’introduction au graphisme qui y ressemble? 🙂

Tout d’abord, je préfère vous prévenir qu’il ne s’agit pas d’un ouvrage d’introduction aux logiciels de PAO, mais d’une sorte de « grammaire » de la communication visuelle.

Il se divise en plusieurs chapitres, chacun dédié à un concept-clé (trait, point, typographie, couleur, mouvement…) et s’ouvrant sur l’exemple d’un créateur connu sur ses manipulations dudit concept. Par exemple, dans le premier chapitre dédié au POINT, on nous présente l’affiche d’un graphiste qui a travaillé sur le POINT, avant de nous exposer quel peut être l’usage du POINT dans un travail graphique, quelle impression il peut communiquer à travers sa disposition, sa quantité, sa taille, etc. …

Dit comme ça, cela peut paraître rébarbatif, mais le livre m’a très agréablement surprise. En effet, si la mise en page est très agréable à l’oeil et les explications claires, l’ensemble vaut surtout pour ses exemples nombreux. L’auteur, qui a enseigne à la New York School of Visual Arts, montre également de nombreux travaux de ses étudiants, qui nous montre l’étendue et la polyvalence des jeunes graphistes américains. J’ai beaucoup apprécié cette approche anglo-saxonne, théorique ET pratique, un peu moins « intello » que l’approche française qui, à mon goût, met la pensée artistique sur un piédestal. Je le recommande donc aux graphistes débutants qui souhaitent se faire une idée de ce dans quoi ils s’engagent, et aux curieux autodidactes désireux de parfaire leur connaissance des arts graphiques.

Seul petit point négatif, toutefois: son prix! Vous aurez du mal à le trouver en dessous de 30€.

Titre: Les Fondamentaux du Design Graphique – Les 26 concepts clés de la communication visuelle

Auteur: Richard Poulin

Editions: Dunod

288 p.

Prix: 30,00 €

Bons et Mauvais Conseils – Création avec Illustrator – Novembre 2014

Parce que l’humour noir ne fait pas de mal, j’ai voulu m’en servir pour m’entrainer avec Illustrator. Je me suis certes inspirée d’une autre création, mais j’ai voulu faire quelque chose d’un peu plus élaboré avec un logiciel de dessin vectoriel. Très amatrice de la dualité entre l’Ange et le démon en nous, j’ai pondu ce petit diptyque.

Angel - 1
Quand ton ange gardien est trop occupé…
Devil - 1
… écoute ton Diable intérieur.

Sont-ce de bons ou de mauvais conseils? 🙂 Tout est question de perspective, bien sûr. Au niveau du visuel, je voulais deux parties très contrastés, reprenant des caractéristiques angéliques très stylisées, mais apportant de la lumière à l’ensemble.

Inutile de préciser que je me suis beaucoup amusée! 🙂

Blanche Mt.-Cl.

Collage Traité sur Photoshop – Contraste Simultané – Août 2014

Ce collage n’a pas non-plus échappé à ma folie du filtre Photoshop du moment… Ce collage devait illustrer le phénomène de contraste simultané, et il prend une toute nouvelle dimension grâce à ces effets. Je me souviens lui avoir donné un titre en anglais – Screaming Inside – pour mon blog en langue anglaise.

Collage003Huile
Contraste Simultané Retravaillé – Version 1

Sur ce premier exemple, je me suis contentée d’appliquer un effet de peinture à l’huile. Cela adouci les bordures des éléments découpés et donne une stylisation intéressante des motifs végétaux qui semblent beaucoup plus légers et délicats.

Collage003HuileContrastePoster
Contraste Simultané Retravaillé – Version 2

Sur ce deuxième exemple, le collage est retravaillé avec un filtre de contours postérisés additionné à celui de la peinture à l’huile. Les contours, les contrastes et les ombrages, ainsi que les couleurs utilisés ressortent merveilleusement pour donner un genre très comic ou BD à l’ensemble. Cela m’a même rappelé quelques magnifiques oeuvres de street art, et je l’ai imaginé égayant un mur gris. Mais pas seulement, comme vous allez le voir…

Collage003Purple
Contraste Simultané Retravaillé – Version 3

Enfin, dans ce troisième essai, j’ai gardé les éléments du précédent pour bidouiller les teintes et la saturation, arrivant à un résultat pour le moins surprenant, à la limite du psychédélique… Mes verts ont prit des teintes violet électrique, qui tirent parfois sur le magenta ou le rouge, tandis que mes rouges sont devenus des bleus saturés, cyan ou électrique. L’effet est kitsch, sans être vulgaire, et le tout pourrait passer pour la pochette d’un album pop, rap. Dans ce grand Aah! en bas à gauche, on pourrait presque trouver une dimension contestataire au dessin, représentant à l’origine le dilemme de l’individu pris entre les tentations de ce mode et sa nature profonde plus animale.

J’espère que vous aurez apprécié ce collage qui ne ressemble absolument pas à ce que j’ai l’habitude de faire mais qui, contre toute attente, m’a donné beaucoup de plaisir. 🙂

Blanche Mt.-Cl.

Ombres Chinoises sur Fond Jaune – Science Fiction égyptienne – 2002

Archive005
Ombres chinoises – 2002

À l’époque de ce dessin, j’étais encore férue d’exotisme et d’Egypte antique. Et encore marquée par un séjour avec mes parents en Mauritanie, où j’ai passé quelques jours dans le désert, chez l’habitant. Le VRAI DÉSERT, le SAHARA. Avec des dunes à perte de vue et tellement de poussière dans l’air que le ciel n’est jamais bleu et qu’on ne voit du soleil qu’un disque blanc PARFAIT.

Je tiens beaucoup à ce dessin, d’abord une simple occupation des mains pendant mes cours d’allemand (c’est à se demander comment j’ai réussi à avoir d’aussi bonnes notes…). En effet, le carton jaune qui m’a servi de support n’est autre qu’un intercalaire de mon classeur, et la technique n’est autre que la plume – plus précisément, mon stylo plume bleu!

Continuer la lecture de Ombres Chinoises sur Fond Jaune – Science Fiction égyptienne – 2002