Steampunk martien – Le Château des Etoiles, t. 4 : Un Français sur Mars (Alex Alice)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

J’espère que vous allez tous bien! Me voici de retour, en temps et en heure pour une nouvelle chronique, et je dois vous avouer que ça ne va pas être à nouveau le cas avant quelques semaines qui vont être un peu chargées. Comme d’habitude en somme, mais cette fois-ci j’ai de très bonnes raisons que je vous exposerai dans le bilan de Septembre.

Bref, me revoili-voilà, si j’ose dire « à chaud » pour vous présenter une nouvelle chronique BD dédiée à une sortie récente, puisque cet opus vient de sortir, pas plus tard que la semaine dernière: le tome 4 du Château des Etoiles d’Alex Alice, à savoir Un Français sur Mars. Précommandé depuis quelques temps, et lu ce week-end pour le plaisir de continuer ce mois de septembre très BD sur le blog. 😉 Nous voici donc repartis pour le XIXe siècle, alors que les puissances européennes se disputent le territoire de Mars… Continuer la lecture de Steampunk martien – Le Château des Etoiles, t. 4 : Un Français sur Mars (Alex Alice)

Publicités

Histoire des géants du ciel – Zeppelin (Gérard A. Jaeger)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

Je reviens ce week-end avec une autre chronique livre (deux dans la semaine, c’est qu’on deviendrait presque un vrai blog littéraire par ici! 😉 ) un peu particulière, puisqu’il s’agit d’une petite parenthèse historique. En effet, je l’avais évoqué il y a quelques temps déjà, mais je voudrais mettre en ligne des chroniques sur des sujets historiques, des essais littéraires ou autres, consacrés à des thèmes en rapport avec la ligne éditoriale du blog.

À la lumière de quelques publications du blog, comme des romans Steampunk, ou encore un article thématique consacré au zeppelin il y a un peu plus d’un an maintenant, j’ai pensé qu’il serait sympathique de vous parler d’un vrai ouvrage dédié à cette baleine des airs: Zeppelin – Ou l’incroyable histoire des dirigeables géants de Gérard A. Jaeger. Offert par mes grand-parents il y a quelques jours, je l’ai pris pour la traduction d’un ouvrage de cet auteur, lu il y a six ans pour mon mémoire… Mais en fait, je me suis trompée: c’est un livre récent mais comme il recoupe les divers écrits de Jaeger que j’ai lus en allemand à cette époque, cela m’a « confusionnée ». 🙂

Je vous invite donc, le temps d’une courte chronique, à décoller avec moi au bord de ces fabuleux dirigeables!

Continuer la lecture de Histoire des géants du ciel – Zeppelin (Gérard A. Jaeger)

Prussiens sur Mars – Le Château des Étoiles, t.3: Les Chevaliers de Mars (Alex Alice)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

J’espère que le week-end fut bon!

Je me propose, pour la chronique livre de cette semaine, de faire une incursion dans le monde de la BD, avec le troisième tome d’une série que j’affectionne beaucoup: Le Château des Étoiles, d’Alex Alice, qui nous emmène dans un XIXe siècle fantasmé où les puissants de ce monde essaient de s’emparer du savoir de Marie Dulac, exploratrice de l’Ether, qui avait mené son ballon à la limite de l’Espace…

Nous suivons dans le tome 3, Les Chevaliers de Mars, la suite des aventures de l’époux de Marie, Archibald, et de leur jeune fils Séraphin, à la conquête de l’Espace…

Continuer la lecture de Prussiens sur Mars – Le Château des Étoiles, t.3: Les Chevaliers de Mars (Alex Alice)

Chevaliers du Ciel – Le Château des Étoiles t. 1 et 2 (Alex Alice)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

91bqtiamaklJe reviens aujourd’hui avec une nouvelle chronique livresque au pays de la BD… J’en avais fait l’acquisition l’automne dernier avant de les laisser quelques temps dans ma PAL, mais c’est maintenant chose faire: j’ai lu 1869: La Conquête de l’Espace vol. I et II, les deux premiers tomes du Château des Étoiles d’Alex Alice.

On me l’avait recommandé sur la blogo (merci Pimpf! 😉 ), et une abonnée Instagram a rappelé cette BD à mon bon souvenir quelques temps après. J’ai donc décidé d’y regarder de plus près, et je vous livre mon avis…

Continuer la lecture de Chevaliers du Ciel – Le Château des Étoiles t. 1 et 2 (Alex Alice)

La petite histoire d’un chouchou du « Steampunk » – Le Zeppelin

Très chers Lecteurs des Mondes de Blanche,

Bau des Luftschiffes "Graf Zeppelin" in Friedrichshafen a/Bodensee.
Chantier de construction du Graf Zeppelin à Friedrichshafen sur le Lac de Constance – Source: Bundesarchiv, Wikipedia

C’est avec un immense plaisir que je reviens vers vous avec, comme c’est le cas parfois, un article thématique.

Celui que je vous présente aujourd’hui est un peu particulier, car plus que dans la S.F., il fait une incursion dans le monde merveilleux de l’Histoire. Et pas n’importe laquelle, celle d’un objet que j’affectionne particulièrement et que les amateurs de steampunk connaissent bien: le Zeppelin, modèle de dirigeable développé à la fin du XIXe siècle par le comte allemand Ferdinand von Zeppelin (1838-1917), officier de cavalerie passionné d’aéronautique.

En effet, qu’il s’agisse d’illustrations ou de romans d’inspiration steampunk avec cette mise en avant de la mode et des technologies de la Belle Époque, ledit dirigeable est souvent là: Napoléon III a une flotte de zeppelins dans La Trilogie de la Lune, roman uchronique de Johann Heliot), les gamines de Sucker Punch (qui m’a plus ennuyée qu’autre chose), ils participent également à l’esthétique particulière d’Avril et le monde truqué… Mais au fond, si l’on connaît bien sa silhouette si particulière et son revêtement métallique étincelant au soleil, sait-on vraiment de quoi il s’agit?…

En effet, le terme de « zeppelin » tend à être employé pour les dirigeables en général, alors qu’en fait, à l’époque de Ferdinand von Zeppelin, il existait différents types de ballons ou d' »aéronats », comme on aimait le dire à l’époque. Il n’a donc pas inventé le dirigeable. la France, pionnière de l’aéronautique n’était pas en reste avec des records de vitesse en vole et des ballons à batterie électrique, tandis qu’en Allemagne, les inventeurs du Parsefal font de la concurrence à Zeppelin pour attirer l’intérêt de l’empereur allemand et de son armée… Dans cet article, quand je dirai « zeppelin », ce sera exclusivement le dirigeable inventé par Ferdinand von Zeppelin, avec ses caractéristiques, et son design si particulier, car c’est bien cette silhouette oblongue caractéristique que l’on reconnaît dans la plupart des décors steampunk, entre autre ballons plus fantaisistes. 🙂

Mais pour l’instant, je vais vous raconter, le plus brièvement possible, comment est née cette machine…

Continuer la lecture de La petite histoire d’un chouchou du « Steampunk » – Le Zeppelin

Un classique de l’uchronie – Le Maître du Haut Château (Philip K. Dick)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

515Yrn4zciLJe reviens, une fois n’est pas coutume, avec une seconde chronique livre pour cette semaine. À croire que Les Mondes de Blanche vont finir par devenir un vrai blog littéraire! 😉 Car, ironie du sort, alors que j’avais finalement programmé la chronique sur La Nouvelle Conquête spatiale ce mercreci, il se trouve que ce même jour, j’ai terminé Le Maître du Haut Château dans le train. Premier grand chef d’œuvre de l’auteur américain Philip K. Dick, c’est aussi mon premier livre du larron. 🙂

À dire vrai, je connaissais le titre depuis longtemps, et il m’intriguait assez. De toutes les façons, dès que j’entends parler de château, moi… 😉 Bref, j’ignorais toujours de quoi il s’agissait quand mon frère m’a fait visionner il y a quelques mois le pilote de la série The Man In the Hight Castle – bien que (spoiler alert), j’ai eu l’imagination assez tordue pour deviner ce que voyait la fille sur la fameuse bande… 😉 Bref, comme le thème m’accrochait assez, j’ai décidé de jeter un œil au livre qui depuis l’automne dernier dormait dans ma PAL. Histoire de passer le temps  entre deux volumes du Cycle de Pendragon, je me suis alors plongée dans Le Maître du Haut Château., une uchronie qui nous emmène dans des Etats-Unis scindés en deux, entre les occupants allemands et japonais vainqueurs de la Seconde Guerre mondiale….

Continuer la lecture de Un classique de l’uchronie – Le Maître du Haut Château (Philip K. Dick)

Une enquête dans l’Allemagne nazie des années 60 – « Fatherland » (Robert Harris)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

Je reviens ce lundi avec une chronique express consacrée à un roman que j’ai lu pendant un été, à l’époque où j’étais en fac d’allemand. Vous comprendrez pourquoi à cette époque il m’avait beaucoup intriguée… J’ai donc fait l’acquisition, par curiosité, de cet ouvrage mélangeant policier et uchronie: Fatherland. Initialement publié en 1992 sous le titre Le sous-marin noir en français, il est rédigé par l’auteur britannique Robert Harris, connu pour ses thrillers et romans historiques (dont le très sympathique Pompéi qui m’a agréablement surprise) avant de reprendre son titre original lors d’une réédition.

C’est la toute première uchronie que j’aie lue, alors que je ne connaissais pas le concept, D’abord curieuse, je me suis très vite laissée prendre par l’ambiance et l’intrigue de ce livre…

  • Un monde où les Nazis ont gagné la guerre

61oC0KlNOiL
Couverture de l’édition de poche – Source: Amazon.fr

Berlin ou plutôt Germania, 1964. L’Allemagne nazie a gagné la Seconde Guerre mondiale. Le Reich s’apprête à célébrer en grande pompe l’anniversaire du vieil Hitler, toujours Führer, par une visite du président Kennedy – Joseph, le père de John – qui a pour but de mettre fin à la Guerre Froide qui oppose les deux nations. Les journalistes du monde entier se pressent dans la capitale allemande pour couvrir cet événement historique. C’est dans ce contexte que Xavier March, inspecteur de la Kriminal Polizei – la « Kripo » – est chargé d’enquêter sur l’assassinat d’un grand dignitaire nazi, Josef Bühler.

Mais alors qu’il progresse et réalise que Bühler n’est qu’un membre important du parti parmi d’autres à être tué, la Gestapo décide de l’écarter et de prendre le relais. Suite à sa rencontre avec la journaliste d’investigation américaine Charlie Maguire, elle aussi désireuse d’en savoir plus sur ces assassinats, March comprend que l’on cherche à effacer des indices capitaux, afin d’effacer toute trace de l’un des plus grands crimes de l’histoire, à l’heure où le Reich est sous le feu des projecteurs… Et il découvre des vérités qui l’horrifient. C’est une course contre la montre qui s’engage en compagnie de Charlie pour révéler au monde ce que le gouvernement du Reich tente de cacher…

Continuer la lecture de Une enquête dans l’Allemagne nazie des années 60 – « Fatherland » (Robert Harris)