Pensée pour les victimes, et pour mes amis à Paris – Novembre 2015

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

Un post exceptionnel ce samedi. Je reviendrai avec ma synthèse habituelle, mais j’estime que ce qui va être traité doit l’être séparément du reste.

Je suis rentrée de Paris tôt hier soir, alors que d’habitude je prolonge plus tard dans la soirée pour boire un verre avec mes collègues – dans le XIe arrondissement de la capitale où je travaille actuellement – et je n’y étais donc pas pendant les attaques. Je suis rentrée en Normandie chez mes parents où nous avons mangé une pizza devant le match. Déjà mon père commençait à lire les actualités sur sa tablette et nous parlait d’attaques dans un café de Charonne et d’explosions près du Stade de France. Incrédule, j’ai commencé par lui demander si c’était une bêtise et Papa a eu son « argument d’autorité » habituel qui peut prêter à sourire quelqu’un qui ne partagerait pas cette opinion: « Oui, c’est sérieux. C’est dans Le Figaro. »

Capture d’écran 2015-11-14 à 12.07.37
Paris, quand j’y suis retournée travailler, cet été…

Que dire, si ce n’est que ce qui s’est passé me touche bien plus profondément que ce à quoi je m’attendais? Je sais que j’ai eu de la chance de ne pas être sur place, mais je me sens tellement impuissante. J’aimerais aider, pouvoir faire quelque chose. Je connais le XIe arrondissement, et c’est un des quartiers de Paris auxquels je suis le plus attachée. J’y ai donné des cours quand j’étais étudiante et je passais toutes les semaines devant le fameux café pour me rendre chez mes élèves, j’y ai fait ma dernière année d’études en géopolitique et j’y effectue mon stage de graphiste. Je n’ose pas imaginer la tristesse, l’incompréhension et la dévastation qui y règnent à présent. J’ai vraiment mal à l’idée de ce que je vais y voir lundi.

Continuer la lecture de Pensée pour les victimes, et pour mes amis à Paris – Novembre 2015

Publicités