Science Fiction Egyptienne – Personnages Principaux – 2002

Me voici de retour avec ce récit de science-fiction de mes jeunes années se déroulant dans une Egypte futuriste. Pendant mes heures perdues, notamment en cours d’anglais (j’avais tendance à dessiner en cours, avant même l’université…), j’attrapais mon agenda pour en remplir les pages vierges avec quelques idées pour mes histoires et leurs illustrations. Il s’agit ici de certains personnages principaux.

AnkhSignée
Science-fiction égyptienne – Personnage féminin principal: Aamerout/Amarna

Continuer la lecture de Science Fiction Egyptienne – Personnages Principaux – 2002

Publicités

Ombres Chinoises – Science-Fiction égyptienne – 2001

Archive001
Ombres chinoises – 2001

Voici un autre « trésor » de mes archives personnelles: il s’agit d’un morceau de couverture de cahier. Un cahier tout simple, dans lequel j’écrivais ce qui était pour moi un passionnant récit de science-fiction se situant dans une Egypte futuriste qui connaissait un renouveau de la culture pharaonique. Je commençais à glisser de l’historique vers les mondes de l’imaginaire, et l’univers de Stargate n’y était pas pour rien.

J’avais également vu le dessin animé entièrement réalisé en ombres chinoises Princes et Princesses, dont l’esthétique soignée m’avait séduite à l’époque. Et oui, une grande fille comme moi qui goûte encore la qualité artistique des dessins animés! 🙂

J’aimais bien griffonner à l’intérieur de mes cahiers, histoire de remplir les vides. Aussi ai-je commencé à m’y atteler avec un stylo-feutre noir, tout ce qu’il y a de plus banal, et j’ai laissé mon imagination vagabonder dans mes propres récits pour produire cet agréable fouillis tout en arabesques et motifs tarabiscotés. On peut y reconnaître des silhouettes inspirées des fresques égyptiennes, portant coiffes ou perruques, ainsi que les noms des personnages, calligraphiés.

C’était le premier essai parmi tant d’autres, comme vous pourrez le constater par la suite sur ce blog.

Blanche Mt.-Cl.

 

Pilotes de la Belle-Epoque – Projet rétro-futuriste – 2011

Projet1913001
Femme et homme pilotes – Projet 1913 – 2012

Voici un autre dessin lié à un projet d’écriture… uchronique. Qu’est-ce que l’uchronie? Il s’agit d’un genre littéraire, un courant de science-fiction consistant à ré-écrire l’histoire. J’y reviendrai dans une présentation de livre un peu plus tard.

Toujours est-il que j’aime beaucoup la période historique connue en France sous le nom de Belle Epoque – le début du XXe siècle jusqu’au déclenchement de la Première Guerre mondiale. Elle se caractérise par la dominance d’une pensée positive, marquée par de nombreux progrès techniques dans les  technologies de la communication (téléphone, télégraphe, débuts de la TSF…), par l’impact de l’électricité et de la baisse des prix du textiles dans la vie quotidienne… et par l’essor de l’aviation. Ce dernier aspect est pour moi l’un des plus captivants de cette période: on y voit les premiers meetings aériens, les salons de l’aéronautique, de petits avions de bois et de soie ressemblant à des caisses à savon, ainsi que les inoubliables dirigeables dont je raffole particulièrement.

Continuer la lecture de Pilotes de la Belle-Epoque – Projet rétro-futuriste – 2011

Du plaisir d’écrire et de créer – Votre vie en papeterie créative…

Très chers lecteurs,

 Noël est peut-être passé, mais comme l’année commence à peine, je vous la souhaite à tous bonne et pleine d’inspiration, riche en rebondissements, en heureuses surprises et au vu des événements récents, en impertinence. Donc, un sujet « léger » ne nous fera pas grand mal.

Comme j’ai très peu dessiné récemment et que je m’occupe principalement de poster d’anciennes créations sur ce tout nouveau blog, j’ai décidé de dédier ce post à la papeterie créative. Car que vous aimiez dessiner, « photoshoper », faire du graphisme ou conter de merveilleuses histoire, cela commence toujours avec crayons, stylos et… papier. Et je ne sais pas si vous l’avez remarqué, mais il semble que depuis quelques années, cahiers et carnets décorés sont partout dans nos papeteries!

Ce qui peut paraître étrange à l’heure des réseaux sociaux, alors que nous partageons en ligne nos écrits, nos créations artistiques, nos pensées et dévoilons parfois notre intimité, ou que nous annonçons les bonnes nouvelles ou les nouvelles étapes de notre vie. Cela me rappelle les premier « My Space », parfois de véritables journaux intimes en ligne! Je ne me permettrai pas de juger l’utilisation qu’ont fait certains de la toile, car je pense qu’il y avait une grande part d’expérimentation là-dedans. La mise en ligne a permis de belles découvertes, et a permis de partager un grand nombre d’écrits (poésie, nouvelles, romans), de connaissances ou d’idées. Mais il est vrai que j’ai souvent éprouvé un certain malaise en tombant sur certains blogs mettant en scène la vie privée – parfois TRÈS privée – de leurs auteurs. Pour moi ils s’épanchaient comme on le fait dans un journal intime. Donc, en théorie, quelque chose que personne d’autre n’est censé lire.

Donc, à l’heure où nous faisons TOUT en ligne, pourquoi ce retour aux carnets, cahiers, bloc-notes et autres joyeuseté?…

Continuer la lecture de Du plaisir d’écrire et de créer – Votre vie en papeterie créative…

Statues égyptiennes – 2001

Dans la catégorie « dessins anciens », en voici deux de ma « période égyptienne ». Comme j’avais expérimenté les pastels depuis peu, j’ai voulu donner un air un peu plus artistique à mes créations personnelles en les essayant sur mes travaux à la maison. Je me suis donc inspirée de la statuaire égyptienne, plus précisément de la période amarnienne -le règne d’Akhénaton.

Archive002
Princesse égyptienne

 

Ici, j’ai tenté de reproduire de mémoire un portrait de princesse égyptienne datant de cette période, sur un fond coloré que j’ai estompé en dégradé.

Continuer la lecture de Statues égyptiennes – 2001

Le Fantôme de l’Opéra – 2011

Phantom001
Le Fantôme et son « véritable » amour

S’il est une histoire dont je suis une fan ULTIME, c’est bien celle du Fantôme de l’Opéra, roman de Gaston Leroux adapté et repris plusieurs fois au cinéma et à la télévision, et également comme comédie musicale. Tiens, tant que j’y pense, je devrais faire une petite présentation de ce livre sur le blog! 🙂

Bref.

Si j’ai bonne mémoire, voici encore une de mes productions faites en cours. D’où l’utilisation du stylo bleu… J’imagine que j’ai dû relâcher mon attention un moment et cesser de prendre des notes pour laisser vagabonder mon imagination… (S’il vous plait, ne croyez pas pour autant que je n’étais pas une étudiante sérieuse! 😉 ). Il va sans dire que l’influence gothique est palpable sur cette représentation du Fantôme, masqué, aux longs cheveux d’un blond très clair, et au manteau de cuir noir au col haut et aux nombreux ornements métalliques (chaînes, médaillons). A cette époque, je portais moi-même des tuniques sombres et déstructurées parcourues de chaînes… 😉 (Imaginez dans un cours de géopolitique, ça fait vraiment tache. Mais c’était vraiment tordant de voir la tête de mes enseignants quand ils me voyaient!) Quant à la fille, outre ses longs cheveux blonds de sirène, son principal ornement, je l’ai vêtue d’une robe sombre aux motifs très travaillés.

Pour ce qui est des proportions des deux personnages, elles sont un peu biscornues. J’ai dû dessiner penchée, je ne vous pas d’autre explication! 🙂

J’espère que cette interprétation du Fantôme de l’Opéra vous aura plu! 🙂

Blanche Mt.-Cl.

Arbre de la Mort – 2011

Arbre_mort001
Arbre de la Mort – 2011

Bien le bonjour sur Z-86 Blanche Mt.-Cl. !

Me voici de retour après plusieurs jours d’interruption, avec un autre de mes dessins relativement récents, encore une fois dédié aux arbres.

Il s’agit de l’une de mes petites fantasies arboricoles créées en cours, plus précisément pendant une conférence de la journée dédiée aux thèses de mon ancienne université… Comme vous le verrez par la suite sur ce blog, j’ai beaucoup travaillé mon dessin à l’université où je me suis souvent, atrocement ennuyée.

Ce dessin m’a été plus ou moins été inspirée par l’univers de Tim Burton – quelque chose comme L’Etrange Noël de Monsieur Jack, où l’on peut voir des arbres aux formes torturées dans le cimetière où Jack et Sally vont souvent trainer leurs guêtres.

J’ai donc représenté, au stylo feutre, un arbre aux formes tourmentées et aux branches tordues, comme convulsées, à la lumière de la lune figurée ici comme un crâne humain. En sous-sol, on peut voir, emprisonnés entre ses racines, des morts – ici des squelettes – qui tentent vainement de se libérer de cette étreinte macabre.

Je vous souhaite de beaux rêves après cela! 🙂

Blanche Mt.-Cl.