Fiction Rétro-futuriste en Egypte – Sethi prisonnière du harem – 2008

Sethi au harem
Fiction rétro-futuriste en Egypte – Sethi prisonnière du harem

Celui-là… c’était en attendant, assise dans un couloir de la Sorbonne, un cours d’anglais qui n’a finalement jamais eu lieu.

À ce moment, je me penchais sur une fiction prenant place dans une Egypte ancienne fantasmée, mélangeant technologies avancées et fantastiques, des héros tourmentés (j’adore ça, les héros tourmentés, c’est plus intéressant ainsi), des costumes antiques revisités. Comme c’est déjà le cas avec le peu de vêtements portés par l’héroïne.

Dans l’histoire, elle est censée être prisonnière du harem royal, comme représailles envers sa famille, où elle subit toute sorte de brimade de la part des épouses royales, et doit répondre aux appétits des hommes de la famille royale. Dans cette scène particulièrement violente, l’un d’entre eux est empêché de nuire définitivement…

Je suis assez satisfaite du traitement des ombres sur le bras gauche de l’homme qui enlace les cuisses de la jeune femme. D’un point de vue plus global, je trouve que ce dessin est expressif, la plongée ajoutant à la sensation de menace sur la jeune femme.

Blanche Mt.-Cl.

Publicités

Le Fantôme de l’Opéra – Evasion du Fantôme – Fan Fiction 2007

Galerie fantôme
Le Fantôme de l’Opéra – Evasion

Voici un autre « chef d’oeuvre » consacré à l’oeuvre de Gaston Leroux – et peut-être à son adaptation musical  par Andrew Lloyd Webber car il n’existe aucune scène de ce type dans le roman.

J’y tiens car je l’ai pondu en un jour… très particulier. C’était le dernier jour de cours avant les vacances de Noël, un mois de décembre où il avait fait particulièrement froid à Paris. Je manquais cruellement de sommeil car j’avais fait une nuit blanche pour terminer un exposé. Je devais passer à 8h du matin. Bref. J’ai fait mon exposé, j’ai arpenté le Quartier Latin et me suis posé chez Quick avec un bon livre en attendant une conférence royalement chiante pendant laquelle j’ai fait ce dessin… avant de tomber de sommeil. Mais la journée n’était pas finie pour autant, puisque j’allais ensuite au cinéma avec mon frère. A la fin du film, nous avons mangé un hamburger sur les marches du cinéma, et il faisait si froid que la viande gelait littéralement entre nos doigts!

Bref. Ce dessin, qui à force d’entrainement n’a pas mis longtemps à prendre forme, représente le Fantôme dont la cape flotte autour de lui, glisser le long d’une corde avec Christine accroché à lui, dans une sorte de puits artistement décoré avec des cariatides – la version masculine des Atlantes. Il y a quelque chose de Batman dans cette représentation, quand j’y pense…

Blanche Mt.-Cl.

Le Fantôme de l’Opéra – Souterrain du Fantôme – Fan Fiction – 2007

Archive019
Etude – Squelette

C’est durant cette époque compliquée où mes études m’ennuyaient terriblement et où, désemparée, je trainais mes guêtres à travers le Quartier Latin, que j’ai produit certains de mes dessins préférés. C’était peut-être l’un de mes seuls plaisirs… 🙂

Tant et si bien que je m’étais offert un livre d’anatomie artistique pour m’entrainer à dessiner le corps et les positions humaines pendant mon temps libre et mon temps passé à l’université. C’est simple, je dessinais tout le temps. 🙂 C’est là que j’ai dessiné mes tous premiers squelettes potables.

J’ai vite fait le lien avec Le Fantôme de l’Opéra, auquel j’avais déjà dédié de nombreux croquis et dessins, d’esprit très baroque, postés sur ce blog. J’ai donc cherché comment utiliser ces squelettes dans un dessin plus élaboré. Cela n’a pas tardé… Et j’ai pondu le dessin que voici.

 

Continuer la lecture de Le Fantôme de l’Opéra – Souterrain du Fantôme – Fan Fiction – 2007

Chimère – Fontaine Saint-Michel – 2007

img002
Chimère – Fontaine Saint-Michel

Durant mes études à Paris – en particulier durant mes études d’histoire, j’ai passé un certain temps dans le Quartier Latin, entre la Sorbonne, la bibliothèque de cette prestigieuse université (à la réputation surfaite, m’est d’avis), le Boulevard Saint-Michel, Gibert, la Rue Danton. C’était une période un peu difficile où j’avais des doutes sur mes études – que j’avais prises en horreur, je l’avoue. Je trainais littéralement les pieds pour aller à la fac, j’étais très renfermée et je ne parvenais plus à réfléchir correctement sur mon avenir, ou à parler aux autres. Quitte à pousser parfois mes promenades jusqu’à Notre-Dame.

Je passais donc des heures à flâner dans le quartier, jusqu’au dernier moment pour éviter l’attente avec les autres étudiants, avant de m’isoler à une place où je serais sûre qu’on m’oublierait. J’aimais à passer devant la fontaine Saint-Michel, mettant en scène l’Archange Michel terrassant le Démon. C’est kitsch, mais manichéen et simple, rassurant. C’est pendant un  cours qu’au lieu de prendre des notes, j’ai attrapé mon stylo et ai  « commis », plus ou moins de mémoire, plus ou moins fantasmée, cette chimère inspirée de celles de la fontaine.

Blanche Mt.-Cl.

Nephilim – Science Fiction Post 11/09 – 2007

Vous vous souvenez peut-être de ces amants maudits issus d’une de mes histoires de science fiction… Eh bien voici, pour votre plus grand plaisir, d’autres dessins sur ce sujet, avec le nephilim et la brunette russe.

J’ai souhaité mettre en scène un moment extrêmement intense impliquant le fameux nephilim et un étrange militaire blond à la beauté éblouissante… nommé Mikhaïl.

Djyhad
Bande dessinée – Science Fiction Post 11/09

Continuer la lecture de Nephilim – Science Fiction Post 11/09 – 2007

Croquis 2006-2007

Voici quelques uns de mes croquis d’après modèle de 2006-2007…

Tout d’abord le premier, issu de mon imagination, représentant une créature marine surnaturelle, une sorte de sirène avec non-pas une queue de poisson, mais certains attributs des baleines.

Archive011
Créature marine

Continuer la lecture de Croquis 2006-2007

Inspiration Byzantine – Constantin et Théodora – 2006

Très chers lecteurs et followers,

Constantin ThéodoraVoici un autre dessin qui me tient à coeur… Tout comme pour la galère assyrienne postée plus haut, il ne s’agit pas d’une création originale, malheureusement.

Un soir où j’avais juste envie de dessiner quelque chose de joli, sans chercher d’idée par moi-même. J’ai donc ouvert un de mes nombreux livres consacrés aux civilisations anciennes et ai flashé sur les mosaïques byzantines. Plus particulièrement sur celles de la basilique de Ravenne où sont représentés l’empereur byzantin Justinien et son épouse Théodora. Normalement, chacun est représenté sur une mosaïque séparé, entouré par sa suite, et fait face à l’autre.

Or, j’ai placé les deux époux sur la même feuille. J’ai surtout fait attention aux détails des costumes, en particulier pour pour les lourds ornements en perle et pierres précieuses de Leurs Majestés.

Blanche Mt.-Cl.