À vos bandelettes! – Mummies!: Classic Monsters of Pre-Code Horror Comics

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

J’espère que tout roule pour vous en ce joli mois de mai, que vous avez de belles lectures en perspective! Et surtout, que vous n’avez pas manqué mon bilan d’Avril, sinon, c’est fessée assuré! Allez voir, et AU TROT! 😉 Pour moi, c’est ma première chronique depuis la novellistation du dernier Star Wars, je commence avec un article express histoire de me remettre en jambe, et de vous y remettre aussi.

En effet, il s’agit d’un livre un peu particulier, une anthologie de BD dédiée aux momies dans les vieux comics d’horreur: Mummies!: Classic Monsters of Pre-Code Horror Comics, un ouvrage américain issu d’une collection dédiée aux monstres et autres phénomènes surnaturels mis en avant dans les vieux magazines. Fétichistes de la bandelette et amoureux du vintage, c’est par ici! Continuer la lecture de À vos bandelettes! – Mummies!: Classic Monsters of Pre-Code Horror Comics

Publicités

De la lecture, des classiques et du pain sur la planche – Bilan Avril 2018

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

Devinez qui est de retour, vaillante et inspirée – pour votre plus grand bonheur! – sur la blogosphère?… C’est bibi!

Et vous alors, comment allez-vous? Comment vont les blogs et la vie? Ça faisait si longtemps, depuis le dernier bilan! Je n’étais jamais restée un mois complet sans poster d’articles sur Les Mondes de Blanche! 😃

Et je ne vous cacherai pas que le blogging m’a manqué, ce partage de mes lectures et de mes coups de cœur, de petits craquages geek et livresques, de mes films… et surtout ces échanges avec vous! Quand bien même, je l’avoue, j’ai été très active sur Twitter (ou certaines d’entre vous ont manqué de me faire mourir de rire – entre autres choses) et sur Instagram où certains d’entre vous ont pu voir mes lectures en cours et acquisitions. Et oui, je ne pouvais pas non-plus complètement couper les ponts, tout de même!

Je viens donc vous conter ce qui s’est passé en avril… Continuer la lecture de De la lecture, des classiques et du pain sur la planche – Bilan Avril 2018

Peu de lecture mais une PAL taille Sumo – Bilan de Mars 2018

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

J’espère que vous allez tous bien, que vous avez passé un merveilleux mois de mars, riche en belles lectures et en bons films… et que vous avez passé de Joyeuses Pâques! Perso, j’ai eu un souci avec le chocolat cette année (moi, un souci avec le chocolat!), sans doute dû à mon âme torturée en ce moment – parce que comme d’hab’, trop de questions. Même si je garde la tête dans les étoiles, mes petits loups! 😄

De mon côté, je m’excuse encore une fois de ne pas avoir fait acte de présence sur tous vos blogs, car j’ai été très occupée ces derniers temps. Je n’ai d’ailleurs pas non-plus brillé par ma présence sur mon propre blog 😉 à tel point que j’ai renoncé à consulter les statistiques des Mondes de Blanche! Et à dire vrai, étant un petit peu plus en phase avec moi-même ces temps-ci, je m’en tamponne un peu le coquillard, si vous me permettez l’expression! 😉

Cela ne signifie pas pour autant que je suis restée inactive! J’espère que vous êtes confortablement calés avec un bon thé ou un bon kawa, je vous en parle dans ce bref bilan! Continuer la lecture de Peu de lecture mais une PAL taille Sumo – Bilan de Mars 2018

Remise à plat avec la Force – The Last Jedi (novellisation par Jason Fry)

« The brighter the light, the darker the shadow. »

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

La couv’… qui reproduit mon affiche favorité du film!

Attention, attention… Fangirling: Episode III – Le Retour de la Geek. Et oui, Blanche Montclair la vieille geek a encore frappé. Ah nan! vous entends-je vous exclamer. La revoilà avec son foutu Star Wars! 😉 Et ouais, on ne change pas une équipe qui gagne, mes p’tit Jawas!

Retenez, chers lecteurs, mes adorables petits lecteurs, qu’aujourd’hui est un grand jour! Pourquoi?… Roulement de tambour. Eh bien tout d’abord parce qu’il s’agit ici de ma première lecture commune sur la blogosphère, initiée par Charmant Petit Monstre, que je remercie pour ce moment de lecture sous le signe du fangirling (mon Dieu, qu’est-ce qu’elle m’a faite marrer!). Et d’autre part parce qu’il s’agit de la novellisation officielle du dernier Star Wars, The Last Jedi. Car si je me suis un peu énervée sur le film après sa sortie, il a réveillé la Bête en moi, la fan de Star Wars et de storytelling qui se pose bien des questions sur le devenir des nouveaux personnages. Et aussi parce qu’avouons-le, je suis une grande sentimentale qui ne peut rester très longtemps fâchée avec Star Wars, et qui a nuancé son jugement quant à la chose.

Et c’est lors de ce fameux article dédié à mon shopping geek de janvier, que la rédactrice du blog Les Lectures du Monstre, aussi atteinte que moi (enfin je crois), m’a proposé cette lecture commune. Vous avez sans doute eu un aperçu de ses commentaires dans mes articles dédiés à la Force!  Je ne pouvais qu’accepter… ☺ Je l’en remercie, quand bien même je me sens un peu cruche, déjà que je n’ai pas besoin de ça pour planer à des années-lumières dans d’autres galaxies! À l’heure où l’on commence à parler de la novellisation des Derniers Jedi, qui a provoqué tant de réactions tranchées, sur les sites geek, j’ai décidé d’en parler, non de manière dépassionnée (moi, dépassionnée, la bonne blague!), mais à tête reposée et en mode cool. Je vous ramène donc, encore une fois, dans une galaxie lointaine, très lointaine, pour une chronique un peu plus approfondie et non-entâchée par mon désarroi de décembre… Préparez-vous car tout ce que je n’ai pas pu dire sera ici, ce sera fait avec sincérité et bizarrement, de l’enthousiasme… mais aussi des GIFs!

Et maintenant, unleash the Geek! Vitesse lumière vers une exégèse starwarsienne débridée! Continuer la lecture de Remise à plat avec la Force – The Last Jedi (novellisation par Jason Fry)

Réinterprétation du mythe de Faust – La Beauté du Diable (René Clair, 1950)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

J’espère que vous allez tous bien sur la blogosphère… Encore une fois, je m’excuse de mon rythme assez haché sur le blog, ainsi que de mon absence sur vos blogs à tous, mais je vis à un rythme assez effréné en ce moment. Pour finir, j’ai laissé tomber un livre qui me barbait, et je bosse dur pour de futurs articles qui, je l’espère, vous plairont… (dont un qui va couronner ma première lecture commune officieuse – héhé, mais ça, vous verrez plus tard 😉 ).

Bref! Après une chronique film barrée, un classique de la littérature française avec Le Passe-Muraille, j’ai eu envie de revenir sur le fantastique à la française… mais au cinéma. Avec un vieux coucou dont Les Mondes de Blanche ont parfois le secret: La Beauté du Diable, sorti en 1950 avec Michel Simon et Gérard Philipe. Je vous emmène revisiter le mythe de Faust avec ces deux acteurs mythiques… Continuer la lecture de Réinterprétation du mythe de Faust – La Beauté du Diable (René Clair, 1950)

Sunday Music – Depeche Mode (I) en 10 singles

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

Petit collage a la mano, traité par informatique, en hommage à nos amis de DM

C’est dimanche, et je reviens avec un nouveau rendez-vous du Sunday Music! Aujourd’hui est un jour un peu particulier, puisque j’ai décidé de consacrer cet « épisode » à un groupe que j’affectionne en particulier: Depeche Mode. Je vais même tricher un peu, puisque je vais scinder ce Sunday Music en deux. Cette semaine, je traiterai dix morceaux emblématiques et connus de mes British favoris, et la semaine prochaine ou dans deux semaines, je reviendrai avec dix morceaux moins connus des musicos de Basildon, mais que j’adore. Et je peux vous dire que pour ne sélectionner que dix morceaux à chaque fois, c’est du boulot!

Suite à différentes allusions dans des posts plus anciens, vous n’êtes pas sans savoir que j’aime Depeche Mode. Passionnément. Et je pleure beaucoup à cause d’eux, car je les loupe à chaque fois qu’ils passent à Paris (comme Muse, p****n! en plus ils ont l’air d’être des bêtes de scène!). Mais DM et moi, c’est une longue histoire d’amour qui dure depuis ma naissance, puisque mes parents sont des fans absolus. Ah ce son. Ces synthés planants et ces bruits de taule qui vous remuent. Le timbre chaud et caressant de Dave Gahan et la voix angélique de Martin Gore qui se marient à la perfection. Ces chansons que j’attendais avec impatience (ça et Talk Talk 😂) lors de nos longs voyages en voiture, quand Papa et Maman enregistraient leur Best Of de DM – un de leurs premiers CDs reçus à Noël après s’être offert leur premier lecteur – sur cassettes pour caler dans l’auto-radio.

Enfin, j’arrête de vous faire saliver plus longtemps pour vous offrir 10 singles mythiques… Continuer la lecture de Sunday Music – Depeche Mode (I) en 10 singles

Magie du quotidien – Le Passe-Muraille (Marcel Aymé)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

J’espère que vous allez tous bien et que votre mois de mars a bien commencé, même si ce fut sous la neige et avec la reprise du boulot! Et surtout j’espère que vous avez passé de bons moments avec mes deux derniers articles, dont mon fantastique (désolée, je rabâche ce bilan, je plane encore de mes lectures de ce mois-ci!) bilan de Février 2018, au moins pour y découvrir ces deux merveilles que sont La Funambule et Silence! (Ah ouais, je suis relou avec ça, mais je vous assure que je suis encore en kiffe!).

Bref, je reviens aujourd’hui avec un petit ouvrage un peu particulier, puisqu’il s’agit d’un classique de la littérature française qui suit la ligne éditoriale SFFF du blog, à savoir… Le Passe-Muraille et autres de nouvelles de Marcel Aymé. Je vais revenir sur les trois récits teintés de fantastique de cette édition… Continuer la lecture de Magie du quotidien – Le Passe-Muraille (Marcel Aymé)