Explorer Vénus avec les Soviets – La SF du bloc de l’Est au cinéma

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

Deux cosmonautes transportés par leur robot pour échapper à une coulée de lave dans La Planète des Tempêtes – Source: Cinémotions.com

Aujourd’hui la chronique que je vais vous présenter est un peu particulière. En effet, il s’agit d’une remise à jour d’un article que j’ai rédigé aux tous débuts du blog, à l’époque où celui-ci n’était pas trop suivi, mais que j’ai tenu à re-partager avec vous pour plusieurs raisons.

Tout d’abord, parce que je pense que les deux films dont il est question gagnent à être connus, et je souhaite profiter du nombre d’abonnés et du bon référencement du blog pour les faire connaître.

Et ensuite parce que quoi de mieux que les cent ans de la Révolution russe pour parler de la SF du bloc de l’Est? Car si l’on connaît les innovations que doit le cinéma à la propagande soviétique (malgré tout l’irrespect que je dois à ce régime) en termes de plans de caméra et de montage, et les chefs d’œuvre d’Eisenstein, on en sait en général beaucoup moins sur des genre cinématographiques tels que la science-fiction! Aussi j’ai souhaiter réparer cette méconnaissance maintenant que le blog a « quelques » abonnés de plus! Je vais donc vous parler de deux petits films que j’ai eu l’occasion de voir il y a quelques années sur Ciné FX (dieux que cette chaîne me manque!) dans un cycle dédié: L’Étoile du Silence et La Planète des tempêtes… Je vais vous présenter succintement chacun d’entre eux, avant de vous offrir une petite critique comparée de ceux-ci! Attention, nous entrons dans l’histoire des idées!

Continuer la lecture de Explorer Vénus avec les Soviets – La SF du bloc de l’Est au cinéma

Publicités

Un O.V.N.I. du cinéma – Vampires en toute intimité (Waititi/Clement, 2014)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

Je dois avouer que je ne suis pas très assidue ces jours derniers, aussi bien sur mon blog que sur les vôtres, et je m’en excuse. J’espère que vous ne m’en tiendrez pas rigueur, et je vous remercie au passage pour vos nombreux passages sur le blog depuis le début du mois. De mon côté, je me remets doucement de ma dernière lecture de Stephen King – tout en hésitant sur ce que je vais lire prochainement – et continue mon livre sur Les Magiciens fous de Hitler, tandis que je peste au sujet de l’écriture et de mon prochain anniversaire (je ne veux pas avoir 31 ans, pas dans ces conditions!). J’essaie donc de ne pas me laisser abattre, aussi j’ai décidé de vous présenter une petite comédie vampirique…

Aujourd’hui, vous ferez donc connaissance avec Vampires en toute intimité (What we do in the shadows), sorti en 2014. Ce film fantastique néo-zélandais avait attiré mon attention il y a quelques temps, lors d’un passage sur le câble, de par son parti pris narratif quelque peu atypique. Je vous parle tout de suite, dans cette petite chronique, de cet O.V.N.I. à l’humour noir débordant…

Continuer la lecture de Un O.V.N.I. du cinéma – Vampires en toute intimité (Waititi/Clement, 2014)

Dracula chez les ploucs – Salem (Stephen King)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

Après vous avoir gratifié d’un petit article déco de Noël, je vais revenir dans l’univers de l’horreur et du macabre, le temps d’un roman. J’ai beau avoir une PAL de compétition, je n’avais pas envie de me plonger dans un truc trop sérieux, j’avais besoin de me changer les idées. C’était peu de temps avant Halloween, alors je me suis dit: « Pourquoi pas un petit Stephen King? » Ni une, ni deux, j’ai fait un petit tour dans la bibliothèque de mon frère pour dégoter dans sa collection de King le volume qu’il me fallait!

Résultat des courses: j’ai opté pour… Salem. Amateurs de fantastique, je vous emmène dans la petite ville de Jerusalem’s Lot, dans le Maine (territoire cher à l’auteur, comme on le sait…) pour une drôle de chasse au monstre…

Continuer la lecture de Dracula chez les ploucs – Salem (Stephen King)

Nouvelle semaine, nouvelle fête – Après Halloween, idées déco pour Noël!

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

Vous entendez déjà les grelots?…

Tout d’abord, je tiens à vous remercier pour le très bon démarrage de novembre, pour cette semaine spéciale Les Enfants d’Halloween: je suis ravie qu’elle vous ait plu! J’espère que vous passez que cette semaine dédiée à nos souvenirs d’enfants en matière de fantastique et de frisson, et que, si vous étiez en vacances, votre reprise s’est bien passée.

L’automne est déjà bien avancé, nous sommes déjà en novembre – le mois de mon anniversaire, mais chaque année me rapprochant de mon destin de vieille fille et d’auteur ratée 😱 je préfère me préoccuper d’une autre fête: Noël! Eh oui, Noël, c’est le mois prochain! Aussi, à la faveur de la nuit, voici quelques petites choses que j’ai dégotées récemment chez Hema, de petites choses mignonnes à prix tout aussi choux!

Continuer la lecture de Nouvelle semaine, nouvelle fête – Après Halloween, idées déco pour Noël!

Découvrez ma dernière nouvelle – Amitiés lunatiques

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

Tout d’abord je vous adresse un grand merci quant à vos réactions pour la dernière semaine thématique dédiée à Halloween et à nos souvenirs d’enfance liés. C’était vraiment un moment sympa pour moi, et j’espère qu’il l’était également pour vous!

De mon côté, suite à quelques contrariétés, je ne souhaitais pas vous reparler d’écriture, mais voici qu’avec le NaNoWriMo 2017 qui a débuté cette semaine, on peut difficilement passer à côté du sujet! Il semble que tout le monde sur la blogo, sur Instagram, aie des velléités littéraires! Aussi, j’ai décidé d’ajouter mon grain de sel, avec une petite nouvelle sur WattPad.

Continuer la lecture de Découvrez ma dernière nouvelle – Amitiés lunatiques

Le squelette qui croyait au Père Noël – L’Étrange Noël de Monsieur Jack (Tim Burton, 1994)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

La semaine thématique Les Enfants d’Halloween va se clore aujourd’hui, et je souhaitais la terminer en beauté avec une œuvre cultissime qui part d’Halloween pour nous emmener doucement vers Noël. Je suis très heureuse de vous l’offrir aujourd’hui.

Jack Skellington découvrant la pureté de la neige – Source: Imdb.com

Je conclus donc cette thématique d’abord imprévue avec un film que certains d’entre vous attendiez peut-être de voir enfin passer sur ce blog. J’ai nommé, un véritable chef d’œuvre, un monument de l’animation: L’Étrange Noël de Monsieur Jack. Je l’ai vu pour la première fois lors de sa sortie en vidéo en France, et il est devenu depuis l’un de mes films cultes, faisant partie de ceux que je regarde à peu près à chaque fin d’année. C’est avec un grand plaisir que je vais maintenant vous le présenter. 🙂 Je vais donc pousser la porte et vous emmener, comme le dit l’introduction du film, « dans un univers dont les enfants rêvaient »…

Continuer la lecture de Le squelette qui croyait au Père Noël – L’Étrange Noël de Monsieur Jack (Tim Burton, 1994)

Stephen King – Le roi du fantastique mille et une fois adapté

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

Après du cinéma et de la télévision (Haha! Quels souvenirs!), la semaine Les Enfants d’Halloween se poursuit en mélangeant ces deux médias pour, je l’espère, votre plus grand plaisir. Aujourd’hui, je vous parle d’un auteur connu pour être l’un des maîtres de l’horreur et du fantastique, qui ne peut être négligé pour la période d’Halloween: Stephen King. Personnellement, je ne suis pas une fan absolue, mais je dois avouer que les quelques histoires que j’ai lues de lui sont assez bien menées dans l’ensemble et que je ne boude pas mon plaisir…

Mais avant de devenir une lectrice assidue et de connaître Stephen King en tant qu’auteur, je connaissais déjà quelques adaptations de son œuvre, et ce sans même savoir qu’il s’agissait d’adaptations. Pour être honnête, je vais un peu tricher car pour trois des films, je ne les ai vus que plus grande (dont deux très récemment!), mais il paraît qu’ils repassent régulièrement à la télé, alors j’en déduis que certains d’entre vous ont pu les voir en rediffusion quand ils étaient petits! 🙂 Pardonnez mon « retard » sur certains films – je n’ai vu Christine qu’il y a quelques jours – mais c’est en toute bonne fois que je rédige cet article pour la thématique qui nous occupe. Alors « venez jouer avec moi », et n’hésitez pas à me dire, en fin d’article, quel a été votre premier « frisson King » au cinéma ou à la télévision! Et à me conseiller sur ce que je dois visionner ou non! 🙂

Continuer la lecture de Stephen King – Le roi du fantastique mille et une fois adapté