Quelques clés pour comprendre le roman

Je sais que quelques-uns d’entre vous sont curieux , ainsi, je m’apprête à faire ce que j’ai fait il y a environ deux ans sur l’ancienne page Facebook du roman, à la demande de certains lecteurs: donner quelques clés pour comprendre le roman. Il ne s’agit pas des partis pris littéraires, mais de faits relatifs à l’Autriche où se déroule l’action. Il est vrai que j’ai tendance à oublier que tout le monde n’a pas, comme moi, étudié à fond le monde germanique pendant des années.

cropped-cropped-affichesw55.jpg

  • L’organisation de l’Autriche 

Premier point, l’organisation de l’Autriche. Il s’agit, comme pour l’Allemagne, d’un état fédéral ou d’un Bund (alliance, union, fédération, Etat fédéral) divisé en « régions ». Chacune est appelée Land (Etat – au pluriel, Länder). Tout comme Berlin en Allemagne, Vienne est un Land à elle seule. Chacun de ces Länder a des compétences particulières et régit certaines affaires en totale autonomie, d’où la coexistence de certaines institutions locales avec le préfixe Land- dans leur dénomination et nationales avec le préfixe Bund-.

C’est le cas de l’organisation des forces de l’ordre dont font partie l’honorable détective Georg Terwull et sa non-moins honorable supérieure hiérarchique, la très nerveuse commissaire Ulrike Huber avec qui vous avez fait connaissance dès le Chapitre I. Au niveau de chaque Land, les forces de police sont chapeautées par une direction régionale appelée Landespolizeidirektion. Vienne, administrée comme un Land, en compte une. Pour simplifier dans le texte écrit en français, Ulrike y fait souvent référence en parlant de la Direction. Vienne abrite également le siège de la direction fédérale de la police, la Bundespolizeidirektion. Qui se mêlera de l’affaire du « Tueur aux Loups » quand celle-ci prendra plus d’ampleur…

  • Le poids de l’Histoire

Second point et non des moindres: l’HistoireLe Sang des Wolf n’est pas un roman historique, loin de là. Mais le poids de l’histoire joue un rôle majeur – dans le journal du vieux Terwull, dans le passé des familles Wolf et Finsterwald dont deux des héros font partie. Petite mise au point…

En 1938, suite à l’Anschluss, l’Allemagne nazie a annexé l’Autriche pour en faire une province du Reich, et a complètement réorganisé sont territoire. Il faut savoir que l’Autriche comptait de nombreux sympathisants nazis qui ont accueilli avec enthousiasme ce rattachement à l’Allemagne. De même, on trouvait de nombreux Autrichiens parmi les officiers gradés de la SS. Le territoire autrichien, une fois sous la botte nazie, a suivi la politique de Berlin – persécution et extermination des Juifs, mise au pas de la population, répression des poches de résistance… Plusieurs camps de concentration, dont le tristement célèbre Mauthausen où a été quelques temps croupir le grand-père de Terwull dans l’histoire (pour motifs politiques), ont ainsi été construits.

cropped-affichesw5.jpg

Pendant la Seconde Guerre Mondiale, l’Autriche s’est donc battue aux côtés de l’Allemagne – il serait plus exact de dire qu’elle était aussi l’Allemagne – et a été le théâtre d’affrontements violents. En effet, plusieurs villes autrichiennes, tout comme les villes allemandes ont été bombardées par les Alliés. Cela a été le cas de Vienne, où ont été construits d’imposants dispositifs de défense anti-aérienne toujours debout de nos jours, dont deux tours dans le parc d’Augarten (c’est au pied de ce dispositif que Zoé fait une étrange rencontre au Chapitre X). Pour anecdote, il a été un moment question de les détruire, mais les fondations en sont si profondes que l’on risque un glissement de terrain en cas de déconstruction du dispositif!

Durant la période de l’Après-Guerre, le territoire autrichien s’est trouvé, comme l’Allemagne, divisée et administré par les forces victorieuses – Etats-Unis, Angleterre, France et Union Soviétique. Tout comme Berlin, Vienne comptait un secteur français, américain, britannique et soviétique. Des troupes alliées y ont été stationnées pendant plusieurs années, d’où la présence d’officiers américains dans le secteur de Währing dans le prologue du roman – donc à l’époque où Terwull l’Ancien a enquêté sur la mort du Docteur Wolf. Vienne, avec sa situation géographique particulière en Europe centrale, a été, au même titre que Berlin, marquée par la Guerre Froide et les tensions entre les pays du bloc de l’Est et les alliés des Etats-Unis à l’Ouest. Si l’on continue dans le pittoresque et que l’on veut un peu mieux comprendre les réflexions du grand-père Terwull, Vienne est même devenue, pendant un temps, un véritable nid d’espions!

L’Autriche n’a retrouvé son indépendance qu’en 1955, date de son Traité d’Etat, et occupe depuis le statut de pays neutre.

J’espère que ce petit « cours magistral » ne vous aura pas trop barbés, et qu’il vous aura donné quelques clés pour ne pas vous emmêler les pinceaux à la lecture du roman! Si le coeur vous en dit, je vous invite à re-découvrir le résumé de l’histoire et à vous reporter à la table des matières… voire à commencer d’emblée la lecture du prélude! N’hésitez pas à commenter ou même à m’encourager! 🙂 Car un lecteur enthousiaste de plus, c’est une chance de plus de me faire publier un jour!

Sur ce, je vous souhaite une bonne lecture!

Blanche Mt.-Cl.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités