Cruauté enfantine – Max (Sarah Cohen-Scali)

« Alors… Alors… Ils font ça aussi!… Ils tuent les enfants juifs et ils les remplacent par des… des… (Il renonce à trouver le mot qu’il cherche)… comme toi. »
J’approuve d’un hochement de tête sans équivoque. Il a tout compris.

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

J’espère que vous allez bien et que vous passez un bel hiver. De mon côté, toujours au chômage et pleine de projets, mais cependant avec une grosse baisse de moral et de tonus qui traîne un peu et qui m’inquiète beaucoup – la non-réponse des recruteurs aidant. 😢 Bref. Ça ne m’empêche pas de lire, et l’ouvrage présenté ici a été avalé en un temps record, tant je voulais connaître le fin mot de cette histoire aussi prenante que glaçante.

Je vais donc vous parler d’un roman non-SFF: Max, un roman – désigné parfois comme une fable – historique qui nous entraîne dans les méandres du IIIe Reich et de sa politique eugénique… le tout émaillé de citations qui me paraissent d’une réelle importance pour comprendre la puissance et la portée d’un tel récit. Continuer la lecture de Cruauté enfantine – Max (Sarah Cohen-Scali)

Publicités

Un conte sucré comme un bonbon – Le Mirliton merveilleux (Rostaing, Telory)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

J’espère que votre année a bien commencé et que ce mois de janvier s’écoule agréablement pour vous. De mon côté, toujours en recherche d’emploi, mais bon, je ne m’affole pas encore. Et je profite du temps que j’ai pour moi pour m’adonner à un rythme un peu plus… slow life.

Et du coup, je dessine, je me débloque au niveau de l’écriture, et je lis. Oh oui, je lis, même si je traîne un peu sur Don Quichotte car je suis quand même préoccupée (on va pas se mentir), et j’ai enfin lu ce très bel album qui m’a été offert pour Noël: Le Mirliton merveilleuxContinuer la lecture de Un conte sucré comme un bonbon – Le Mirliton merveilleux (Rostaing, Telory)

Froufrous et poisons – Bleu Saphir et Vert Emeraude (Kerstin Gier)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

Encore une fois, je vous présente mes plus plates excuses pour mon manque d’entrain sur la blogosphère ces temps-ci, mais j’ai vraiment eu beaucoup, beaucoup de mal à me concentrer sur la lecture ces derniers temps – j’ai eu beaucoup, BEAUCOUP de mal à me remettre de mon book hangover post-Don Quichotte (ah mais quel livre! hâte de me mettre au tome II), à tel point que j’ai abandonné un livre dédié aux contes et légendes de la France médiévale parce que je le trouvais franchement mou du genou.

Alors j’ai entrepris une autre quête: le désengorgement de la PAL. Oui, oui, vous avez bien lu. J’ai souhaité faire un peu de ménage dans ma PAL, en optant pour une petite série en cours que je souhaitais finir en deux temps trois mouvements, à savoir, la Trilogie des Gemmes signée Kerstin Gier. Je vous invite donc à retrouver, le temps d’une chronique express, Gwendolyn et Gideon à Londres dans Bleu Saphir et Vert EmeraudeContinuer la lecture de Froufrous et poisons – Bleu Saphir et Vert Emeraude (Kerstin Gier)

Secrets de famille et voyages dans le temps – Rouge Rubis (Kerstin Gier)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

J’espère que vous allez bien, et non, vous ne rêvez pas… il s’agit bien de la quatrième chronique livre de février – c’est qu’on deviendrait presque un vrai blog livresque, ici! – et cinquième lecture du mois – dont deux splendides non-chroniquées que vous verrez dans le futur bilan du mois. Et oui, c’est de la boulimie depuis quelques temps! 🙂 Je profite donc de ce week-end pour la partager avec vous!

Aussi, après Fight Club et Le Malleus, j’avais envie de quelque chose d’un peu léger. J’avais entendu parler de la Trilogie des Gemmes de Kerstin Gier par l’une de mes jeunes cousines (qui a seize ans maintenant) qui était fan. Aussi, par curiosité et malgré  mon grand âge, comme j’avais envie de légèreté et que la trilogie était sortie en livre de poche, j’ai décidé de m’offrir une petite escapade fantastique à Londres avec Rouge RubisContinuer la lecture de Secrets de famille et voyages dans le temps – Rouge Rubis (Kerstin Gier)

Œil de poupée et chat noir – Coraline (Henry Selick, 2009)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

J’espère que vous allez bien et que vous avez aimé le dernier Top Ten Tuesday dédié aux répliques de cinéma que  suis ravie de vous retrouver pour la toute première chronique cinéma de 2018 (il était temps, vous me direz!).

Elle est en corrélation avec la chronique de ma première lecture de l’année, le roman de Neil Gaiman Coraline, puisqu’il s’agit de son adaptation réalisée par Henry Selick. Si son nom vous dit quelque chose, c’est parce que vous avez certainement visionné le magnifique L’Étrange Noël de Monsieur Jack, réalisé par ses soins et produit par son ami Tim Burton également au scénario. Voilà qui est plein de promesses… 😼

Aussi, je vous emmène dans une résidence un peu particulière ou une petite fille intrépide et débrouillarde va vivre des aventures aussi intéressantes que dangereuses…

Continuer la lecture de Œil de poupée et chat noir – Coraline (Henry Selick, 2009)

Chat noir et univers parallèle – Coraline (Neil Gaiman)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

J’espère que vous allez bien! 🙂

Après ma première chronique de l’année dédiée à ma dernière lecture de 2017, je reviens en ce vendredi avec une chronique surprise et assez brève, celle de ma première lecture de l’année 2018: Coraline de Neil Gaiman!

À dire vrai, je connaissais déjà Coraline, le film d’animation réalisé par Henry Selick, l’ami de Tim Burton à qui l’on doit déjà L’Étrange de Monsieur Jack, mais j’ignorais jusqu’à récemment qu’il s’agissait d’une adaptation. Aussi dès que je l’ai appris, j’ai souhaité faire l’acquisition du livre. Petites impressions…

Continuer la lecture de Chat noir et univers parallèle – Coraline (Neil Gaiman)

Enfants d’Halloween – Les séries qui nous faisaient frissonner quand on était gosses

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

J’espère que vous avez passé un bon moment avec la première chronique de la semaine thématique Les Enfants d’Halloween. Celle-ci se poursuit aujourd’hui, non pas avec du cinéma, mais des séries. Des séries un peu particulière, parce qu’à Halloween, il fait bon se coller une bonne trouille.

Nous sommes mercredi, et accessoirement le jour de la Toussaint. Il faut bien admettre qu’enfants et pré-ados, nous avions tendance à aimer nous faire peur… Vous vous reconnaissez là-dedans?… Normal! Pour ceux d’entre nous qui ont grandi dans les années 1990 (et aussi au début des années 2000), le mercredi, c’était plutôt cool: pas école en primaire, et pas école l’après-midi au collège. Pour peu que nous ayons fait nos devoirs, il se peut que certains d’entre nous aient eu l’occasion de se poser devant la télé pour regarder quelques séries. Il y avait l’embarras du choix en termes de programmes pour les enfants et pré-ados, dont quelques séries pas trop mal pensées… mais aussi les séries pour les plus grands. Et oui, ces séries que certains d’entre nous n’avaient pas le droit de regarder, sous prétexte qu’elles donnaient des cauchemars, mais que j’ai pu voir parce que nos parents nous laissaient les regarder avec eux. Je vous ramène donc, le temps d’une courte chroniques, en ces lointains souvenirs télévisuels… Et c’est parti!

Continuer la lecture de Enfants d’Halloween – Les séries qui nous faisaient frissonner quand on était gosses