Féérie parisienne – Les Enchantements d’Ambremer (Pierre Pevel)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

Après le moment émotion 💗 d’hier, je reviens avec une toute nouvelle chronique livre que je n’avais pas prévue si tôt. 🙂

J’ai poursuivi sur ma lancée magique initiée avec les Magicians, pour me jeter sur Les Enchantements d’Ambremer, premier tome du Paris des Merveilles de Pierre Pevel, sorti en poche le mois dernier. En effet, la trilogie parue chez Bragelonne me faisait de l’œil avec ses couvertures magnifiques, mais n’ayant pas les fonds nécessaires à l’achat d’un Bragelonne ces temps-ci… je devais attendre. 🙂 C’est finalement ma mère qui lors d’une sortie à la Fnac, m’a pris l’édition poche pour me remonter le moral. Merci Maman!

Continuer la lecture de Féérie parisienne – Les Enchantements d’Ambremer (Pierre Pevel)

Vivre la magie – The Magicians (Lev Grossman)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

Couverture de l’édition en langue anglaise

Je reviens en ce jour après une petite pause qui m’a paru une éternité! C’est donc avec une chronique livre digne de ce nom (bon, j’exagère un peu, celle sur Conan était pas mal! 😉 ) que j’entame cette nouvelle semaine. Je la consacre à un ouvrage fraichement (oui, pas si fraichement, en fait) achevé: The Magicians de Lev Grossman. Si vous ne connaissez pas l’ouvrage mais que le titre vous dit quelque chose, ma foi, vous avez peut-être suivi ou du moins entendu parler de son adaptation en série. En effet, à l’automne dernier, on ne pouvait manquer, dans les stations de métro, les très belles affiches publicitaires qui annonçaient la diffusion de The Magicians sur SyFy.

J’ai suivi la première saison de la série (dont la saison 2 débute cette semaine sur SyFy) avec un grand intérêt, renforcé lorsque j’ai su qu’il s’agissait d’une adaptation littéraire. Qu’à cela ne tienne, je me suis fait un devoir de trouver les livres en novembre dernier. Ils sont traduits en français (je donnerai les références en fin d’article), mais les prix et couvertures étant plus attractifs pour les éditions en V.O., j’ai décidé de commander la trilogie en anglais. Après avoir mis un certain temps à l’achever, non pas parce qu’il ne m’intéressait pas, mais plutôt parce que j’ai le cerveau en miettes ces temps-ci, je vous présente enfin ce qui nous est vendu comme un « Harry Potter pour les grands »…

Continuer la lecture de Vivre la magie – The Magicians (Lev Grossman)

Une fantasy brute et sans fard – Conan le Cimmérien (Robert E. Howard)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

Je reviens en ce début de semaine avec, à ma grande surprise, une chronique livre. Pas que j’aie achevé le tome I des Magicians (ceci dit, j’ai bien avancé, et je trouve cela assez fascinant, j’ai hâte de vous en parler!), mais je me suis souvenu d’un ouvrage lu il y a un petit moment déjà (j’étais encore en Angleterre) et que j’ai A-DO-RÉ…

Pour vous re-situer, alors que mes parents venaient d’aménager en Normandie et que j’étais en Christmas break chez eux, mon frère m’a fait un très beau présent livresque pour Noël: les aventures de Conan le Cimmérien, signées par Robert E. Howard, considéré avec Lovecraft comme l’un des pères de la littérature de l’imaginaire américaine. Je vous invite donc à me suivre dans un monde aussi cruel que fascinant, avec un héros brutal et sans scrupule…

Continuer la lecture de Une fantasy brute et sans fard – Conan le Cimmérien (Robert E. Howard)

Cinéma – Mon top 10 des scènes SFFF les plus fascinantes

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

Tout d’abord, je tiens à vous remercier pour vos si gentils commentaires concernant mon dernier post, dédié à mon voyage à Vienne sur les traces du roman. C’était quelque chose qui me tenait à cœur et votre accueil m’a fait très plaisir.

critique-excalibur-boorman27
Scène extraite d’Excalibur

Comme vous l’avez constaté, je n’ai pas été très régulière au niveau de mes chroniques ces derniers temps – la raison: la fatigue de mes neurones due à une activité graphique et à une angoisse terrible quant à l’avenir – et j’espère bientôt rattraper ça, d’autant plus que ma lecture du moment est SUPER. Mais en attendant de prochaines présentations de films, j’ai choisi de reparler cinoche, avec un petit top des scènes SFFF que je trouve les plus fascinantes. Et oui, il existe des tas de scènes, que l’on trouve magnifique, ou qui, à défaut, nous hypnotisent, qui nous marquent. Ce sont peut-être pas les mêmes scènes pour vous que pour moi, mais voilà, cela faisait un certain temps que j’y pensais… alors je vous embarque dans un voyage cinématographique à travers quelques opus étranges!

Continuer la lecture de Cinéma – Mon top 10 des scènes SFFF les plus fascinantes

Sauver le monde – Autre-Monde, t. 7: Genèse (Maxime Chattam)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

51cahtponplÇa y est, nous y arrivons! Enfin une nouvelle chronique livre sur ce blog! Et une fois n’est pas coutume, avec une sortie relativement récente puisqu’elle date de novembre, et plus précisément le jour de mes trente ans.

Alors, alors, c’est quoi-t-est-ce, cette fois-ci?… Je reviens avec le tout dernier tome de la saga de Maxime Chattam Autre-Monde, dont j’avais dévoré les six premiers avant même les débuts de ce blogs. C’est que cet ultime tome a mis pas mal de temps à sortir!… Je me suis donc précipitée dessus dès sa sortie et espérais vous en parler avant le voyage, mais les choses ne se sont pas passées comme prévues. Aussi, je vous dévoile aujourd’hui ce que j’en ai pensé…

Continuer la lecture de Sauver le monde – Autre-Monde, t. 7: Genèse (Maxime Chattam)

Bienvenue dans « mes Mondes » littéraires avec ma « PAL hivernale »…

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

img_20161212_130204
Une partie de mon « auguste PAL »

Je reviens avec un post un peu particulier. Je souhaitais programmer ça en fin d’après-midi, mais certains d’entre vous seront peut-être en plein boom pour préparer leurs vacances, ou aller chercher à l’école votre progéniture excitée par la perspective des vacances et de Noël.

Pour ma part, c’est très spécial car, comme le dirait la chanson, c’est « la toute, toute première fois » que je vais vous présenter… l’imposante, la TERRIFIANTE… Pile À Lire. Héhé! 🙂 Je vous rassure, elle n’est pas, par manque de temps pour lire et l’obligation d’être raisonnable quant à mes achats, aussi impressionnante que certaines des vôtres. Mais en attendant, elle me suffit amplement!

Alors, alors… Installez-vous bien confortablement avec une boisson chaude et des petits biscuits en « mode Hobbit » pour votre « collation de onze heures », et embarquez pour un petit voyage dans mes univers littéraires… 🙂

Continuer la lecture de Bienvenue dans « mes Mondes » littéraires avec ma « PAL hivernale »…

Mon plus beau souvenir « filmesque » d’enfance – L’Histoire sans fin (Wolfgang Petersen, 1984)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

18465541-jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxx

C’est l’heure du goûter, alors reprenons un bol de member berries et évoquons comme de petits pépés et mémés nos souvenirs de jeunesse! Et c’est vous qui m’avez inspirée pour ce post 🙂

Je fais partie de ces enfants que la mort de Mufasa dans Le Roi Lion n’a pas fait pleurer… Ne croyez pas pour autant que je sois sans cœur. La raison principale en est qu’une autre scène m’avait attristée bien avant, quand j’étais toute petite: la mort d’Artax, le cheval d’Atréju, englouti par les Marécages de la Mélancolie dans L’Histoire sans fin. Une scène véritablement déchirante, beaucoup plus que dans le livre, qui figure dans le top 11 des « scènes les plus tristes de notre enfance » par l’émission The Nostalgia Critic. En effet, dans mon entourage, je ne connais aucun enfant resté indifférent devant la détresse du petit Atréju face à la perte de son cheval et compagnon de route.

Ainsi, vous l’avez deviné, la chronique cinéma d’aujourd’hui reviendra sur un opus qui a marqué mon enfance, à savoir L’Histoire sans fin, sorti en 1984 et réalisé par Wolfgang Petersen, à qui nous devons Troie (ah, Brad Pitt en petite tenue l’année de mon bac, je m’en souviendrai! 😉 ) et l’excellent film de guerre Das Boot (si Troie n’est pas obligatoire, je vous conseille vivement Das Boot, qui vous piège littéralement!). Quand j’étais toute petite, mes grand-parents avaient, contrairement à mes parents, un magnétoscope, et l’une des premières vidéos que j’aie vues chez eux a été ce fantastique film. Je me suis donc passionnée très vite pour les aventures d’Atréju, le premier fictional crush de ma vie.

C’est dans l’univers de ce film merveilleux que j’ai choisi de vous entrainer cette semaine, après que la chronique livre de la semaine dernière vous ait rappelé des souvenirs liés à ce film…

Continuer la lecture de Mon plus beau souvenir « filmesque » d’enfance – L’Histoire sans fin (Wolfgang Petersen, 1984)