Maturité magique – The Magician’s Land (Lev Grossman)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

Après ces quelques articles et la longue pause sans chronique livresque, je vous en propose enfin une toute nouvelle… un peu exceptionnelle, puisqu’il s’agit de clore une trilogie livresque que j’ai récemment achevée, à savoir The Magicians, de Lev Grossman. Après avoir lu le premier tome il y a un peu plus de deux ans, j’ai refermé les pages du troisième opus, The Magician’s Land, en début de mois.

Je vais donc vous présenter l’ouvrage, avec un minimum de spoilers (voire pas du tout si on a de la chance), et l’article sera beaucoup plus court que les précédent concernant autres tomes, avant de conclure sur la trilogie dans son ensemble. Je m’excuse d’avance pour les approximations de traduction de ma part, puisque comme le reste de la saga, j’ai lu ce dernier volume en V.O.! Continuer la lecture de Maturité magique – The Magician’s Land (Lev Grossman)

Publicités

Sauver Fillory – The Magician King (Lev Grossmann)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

Couverture de l’édition en langue anglaise

Here I aaaaam… Born to be queeeeeen… Non je déconne, les p’tits loups! 😉 Mais bon, c’était juste histoire de faire une blagounette, rapport au titre du roman!

L’une de mes bonnes résolutions de lectrice de cette année consistant à terminer les séries que j’ai entamées, je me suis enfin décidée, pratiquement deux ans après avoir lu le premier tome de la trilogie de Lev Grossmann The Magicians, à m’attaquer au second tome, The Magician King (Le roi magicien en V.F.). Nous voici, lecteurs, de retour dans le monde magique de Fillory au côté de Quentin et de ses amis Julia, Eliot, Janet, Josh, et de la nouvelle arrivante dans la bande, Poppy…

Et je vous le fais sans spoiler! Et pour ceux qui l’auraient lu en français, je m’excuse de mes traductions ou approximations, sachant que comme le premier, je l’ai lu en V.O.! Continuer la lecture de Sauver Fillory – The Magician King (Lev Grossmann)

Contes sombres et glauques – Deux recueils à (re)découvrir

« Et, pour la première fois de mon existence innocente et confinée, je perçus en moi-même des possibilités de dépravation qui me coupèrent le souffle. »

Angela Carter, « Le Cabinet Sanglant » in: La Compagnie des Loups

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

Attention, attention, voici une petite chronique surprise, avec laquelle on retrouve la vocation première du blog: la littérature SFFF! Enfin une re-chronique, puisque j’avais déjà parlé de ces deux ouvrages, aux tout débuts du blog, lorsque celui-ci n’avait que quelques abonnés. Voici qu’après en avoir parlé en #MardiConseil j’ai décidé de consacrer à nouveau un petit article à ces deux livres qui gagnent à être connus.

En effet, ces dernières années, les réécritures de contes ont eu le vent en poupe, les vieilles histoires ont été revues, ré-explorées, recyclées de manière plus ou moins heureuse, à tel point que, il y a trois ans, j’y ai consacré une semaine thématique sur Les Mondes de Blanche! Ceci dit, les deux recueils de contes que je vais vous présenter ne sont pas pour les enfants! 🙂 Ils sont emprunts de noirceur et même parfois d’une certaine sensualité. Ils abordent parfois des sujets dérangeants, extrêmement dérangeants, et il arrive également qu’ils prêtent à sourire…  Venez découvrir non pas un, mais deux livres dont je vous offre une petite lecture comparée! Continuer la lecture de Contes sombres et glauques – Deux recueils à (re)découvrir

OVNI cinématographique surréaliste – Toys (Barry Levinson, 1992)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

Ayant accusé un peu de retard sur une autre chronique film que je souhaite au poil, je tiens d’abord à m’excuser. Car je vais vous représenter un film dont j’ai parlé au tout début du blog, alors que celui-ci n’avait que peu d’abonnés… Mais cette œuvre, je pense, gagne à être un peu plus connue, d’où mon envie d’en reparler maintenant que le blog a plus d’abonnés. Et je gage que ce film des plus bizarres intéressera beaucoup certains d’entre vous!

Me voici donc de retour pour une chronique cinéma assez… barrée. En effet, j’ai l’honneur de vous présenter Toys, pour moi un véritable OVNI au pays du cinéma, pour les curieux avides de découverte. À la base, je l’ai vu dans mon enfance, quand mes parents commençaient à expérimenter les joies des chaînes cinéma sur le câble… Puis je l’ai revu beaucoup plus vieille avec la maturité d’une grande, et j’ai encore accroché… Enfin, comme vous connaissez à connaître certains de mes goûts, je crois que ça ne vous étonnera pas trop.

Attachez donc vos ceintures, je vous embarque pour un voyage dans l’absurde et le loufoque, dans le monde merveilleux du jouet…

Continuer la lecture de OVNI cinématographique surréaliste – Toys (Barry Levinson, 1992)

Conte des neiges – L’Ours et le Rossignol (Katherine Arden)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

J’espère que vous allez bien! Moi ça roule! Et comme il a fait froid mais beau (pas assez longtemps à mon goût!), j’ai une superbe lumière chez moi… bref, ce qu’il faut pour lire et je ne m’en prive pas. J’ai réalisé, moi qui ne fais pas trop le décompte, que j’ai lu 11 bouquins depuis mon retour de vacances de Noël, un RECORD que je n’avais pas battu depuis un bail! En même temps, avec le chômage, je triche un peu. 😉

Je suis donc un peu sur tous les fronts niveau lectures. Entre un recueil de nouvelles de Jean Ray et une anthologie dédiée à Wonder Woman qui ne m’emballent pas plus que ça (après les chocs Don Quichotte et Max, c’est dur!), je me suis laissée tenter par une sortie récente, avec L’Ours et le Rossignol de Katherine Arden. Cela faisait bien longtemps que je n’avais pas posté un article lecture un dimanche! Tout ça pour vous présenter un roman inspiré du folklore russe… Continuer la lecture de Conte des neiges – L’Ours et le Rossignol (Katherine Arden)

Diablerie japonaise – Néo Faust (Osamu Tezuki)

Très chers lecteur des Mondes de Blanche,

J’espère que vous allez bien et coulez des jours heureux pleins de pages tournées et de merveilleuses histoires. De mon côté, je suis bien contente d’avoir la lecture pour combler le vide de cette période délicate, et j’ai eu la chance de lire de très belles, et de très bonnes choses.

C’est le cas d’une très jolie bande dessinée qui dormait dans ma PAL depuis un moment, puisque mon frère me l’avait offert pour mes 30 ans: Néo Faust d’Osamu Tezuka, qui transpose le mythe de Faust dans le Japon des années 60-70… et où l’on fait la rencontre d’une espiègle diablesse. Continuer la lecture de Diablerie japonaise – Néo Faust (Osamu Tezuki)

Héros en détresse – Supernormal (Robert Mayer)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

Tout d’abord, à celles et ceux qui auraient manqué mes précédents articles, je renouvelle mes meilleurs vœux pour cette année 2019, et je vous remercie encore pour votre soutien à ce blog et à mes projets.

Pour cette première chronique livresque de l’année, j’ai eu un « petit coup de folie » en laissant encore une fois de côté Don Quichotte pour me pencher sur un autre ouvrage. Je souhaitais lire quelque chose dédié à New York ou avec cette ville en toile de fond, tout en restant dans un registre léger et peu prise de tête. Je suis retombée sur l’un des ouvrages de ma PAL, qui pour le coup m’a fait bien envie: Supernormal. Je l’ai lu en très peu de temps, et je vous livre une petite réaction à chaud… Continuer la lecture de Héros en détresse – Supernormal (Robert Mayer)