#StarWars9 J-1 mois – Les 5 trucs durs à assumer quand tu es la seule de ta famille à bien aimer la dernière Trilogie

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

Bien le bonjour! Je repasse en coup de vent sur ce blog pour vous un nouveau petit coup de fangirling car d’ici un mois, le prochain Star Wars va sortir au cinéma! Enfin sortir, ou malheureusement sortir, je n’en sais rien, car j’ignore absolument à quoi m’attendre, et j’attends cette suite avec autant d’impatience que d’appréhension. Mais pour celles et ceux d’entre vous qui suivez ce blog depuis au moins deux ans, vous SAVEZ que j’adore Star Wars et que parfois, un shopping de fan a quelques fois lieu. Et ce même si je trouve pas mal de défauts à la façon dont est traitée cette suite, entre Le Réveil de la Force clairement dans le trip nostalgique et la cata scénaristique des Derniers Jedi, une héroïne certes compétente mais un  peu trop droite dans ses bottines avec une personnalité un peu fade pour moi (faudrait qu’on explique aux partisans de « l’héroïne forte » qu’il faut un peu plus que du surnaturel et une arme pour rendre une nana intéressante!), alors que certains personnages ne sont pas assez mis en valeur ou mal exploités comme Hux, et un manque de cohérence qui m’a pas mal déçue.

Et pourtant, je reste très attachée à cet univers, et à un ou deux nouveaux personnages de la Postlogie. Rien de bien grave jusque là… si dans mon entourage, je n’étais pas la seule dans ce cas. Eh ouais! Car figurez-vous que j’ai une mère qui ne jure que par la Trilogie originale, un père et un frère fans de la Prélogie. Et depuis la déception de la séance de cinéma de l’Épisode VIII (même moi j’avais envie de pleurer dans la bagnole en revenant du cinéma), eh bien « c’est de la merde » et le prochain opus « sera forcément de la merde ». Ainsi j’en suis venue, moi qui aimais bien papoter geekisme , à ne plus en parler du tout car ne récoltant que « ah nan, c’est tout nase » à chacune de mes tentatives pour défendre mon opinion sur la question. Pas que je manque de caractère, mais je suis clairement saoulée par une argumentation « par principe ». Et quand j’entends ou vois sur Twitter ou les R.S. le nombre de réflexions clairement méchantes de soi-disant fans de la première heure ou de simples haters qui s’ils étaient si malins n’auraient qu’à écrire le scénar’, ou qui sont bien désespérés pour passer leur temps libre à basher un truc je me dis qu’il y a franchement de quoi se taper la tête contre les murs.

Ceci est donc le S.O.S. d’une fangirl en détresse que j’envoie dans une bouteille… Car vous allez voir, il y a quelques trucs que dans ces conditions, il est difficile d’assumer!

Continuer la lecture de #StarWars9 J-1 mois – Les 5 trucs durs à assumer quand tu es la seule de ta famille à bien aimer la dernière Trilogie

# Quel est ton imaginaire? – Bilan Mois de l’Imaginaire (III)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

Aujourd’hui, pour Halloween, se conclut le bilan de #QuelEstTonImaginaire, petit défi qui permet de découvrir les livres, films et séries qui ont alimenté mon imaginaire. Et après un second jour très S.F., nous commençons avec un saut dans le temps…

Continuer la lecture de # Quel est ton imaginaire? – Bilan Mois de l’Imaginaire (III)

# Quel est ton imaginaire? – Bilan Mois de l’Imaginaire (II)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

Me revoici pour la seconde partie du bilan de #QuelEstTonImaginaire, à la découverte d’autre livres et films! Après les dix premiers jours hier, nous allons commencer en faisant honneur aux dames.

Continuer la lecture de # Quel est ton imaginaire? – Bilan Mois de l’Imaginaire (II)

# Quel est ton imaginaire? – Bilan Mois de l’Imaginaire (I)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

Octobre touche bientôt à sa fin, et vous me voyez navrée de ne pas avoir été plus présente, malgré ma volonté de chouchouter  quelque peu le blog. Il faut dire que les lectures de l’Autumn of Antique m’ont pas mal occupée, en vue de futurs articles. Néanmoins, qui dit « octobre » dit Mois de l’Imaginaire

Mois que j’ai souhaité conclure en beauté, avec le bilan du défi lancé par les Auteurs Indépendants du Grand-Ouest #QuelEstTonImaginaire. Chaque jour un thème, chaque jour une réponse pour faire partager ses lectures, films, séries ou jeux issus de l’Imaginaire. Un beau retour aux sources pour Les Mondes de Blanche qui, à leurs débuts il y a presque cinq ans, proposaient des chroniques exclusivement dédiées à la SFFF!

Je vais diviser ce bilan en trois parties, mises en ligne aujourd’hui, demain et après-demain, en m’excusant de ne pas avoir créé de petit visuel pour l’occasion, car j’ suis pas mal occupée et je me dois d’établir des priorités. J’espère que ces petites références éveilleront votre curiosité… 🚀 Continuer la lecture de # Quel est ton imaginaire? – Bilan Mois de l’Imaginaire (I)

Il était une fois sur Tatooine – Kenobi (John Jackson Miller)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

J’espère que ces derniers jours vous ont apporté des lectures distrayantes et merveilleuses en ce Mois de l’imaginaire… De mon côté, alors que j’aurais bien aimé faire comme tout le monde et me remettre à fond à la SFFF – qui était, de base, mon « fond de commerce » – mais l’idée de l’Autumn of Antique (qui se poursuit, m’est tombée dessus). Cependant, j’ai quand même cédé à la tentation d’une petite novellisation Star Wars alors que je piétine d’impatience à la veille de la sortie de l’Episode IX au cinoche – et du final de mon chouchou « Kylo Ben ».

Et en parlant d’un « Ben », c’est d’un tout autre « Ben », au style indéniablement différent, que je vais vous parler. Car si vous suivez la saga depuis le début, vous n’ignorez pas que « Ben » est le petit nom sous lequel nous faisons la connaissance d’Obi-Wan Kenobi dans Un Nouvel espoir. Nous allons donc assister dans Kenobi au retour de notre Jedi préféré sur Tatooine, qui, après avoir déposé Luke chez son tonton, va être rattrapé par l’aventure… Continuer la lecture de Il était une fois sur Tatooine – Kenobi (John Jackson Miller)

Êtres de contes ou de cauchemar? – Grimm (David Greenwalt, Jim Kouf – 2011-2017)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

J’espère que vous passez un bel été et que certains d’entre vous ont pu profiter d’un pont ce 15 août. Après une dernière chronique dédiée à un classique de la littérature dystopique, et traversant toujours une phase où j’ai le plus grand mal à lire, je vous propose un nouvel article sous le signe du divertissement avec une série fantastique que j’ai beaucoup aimé suivre ces dernières années.

Vous connaissez peut-être déjà celle dont je vais vous parler, et que j’ai mentionnée il y a longtemps déjà, lors d’une semaine dédiée aux adaptations de contes il y a trois ans, et dans mon dernier bilan: il s’agit de Grimm, dont j’ai enfin pu visionner l’intégralité des six saisons pendant mes sessions de vélo d’appartement ces trois derniers mois. Je tenais à vous en parler, d’autant plus qu’elle me permet de renouer avec l’esprit premier des Mondes de Blanche à l’époque où il y était exclusivement question de SFFF. Je vous invite donc à suivre cette série qui oscille entre le policier et le fantastique, et où le monde se révèle à la fois plus sombre et plus magique qu’on pourrait le penser…

N.B.: S’agissant de vous parler d’une série dans sa globalité, je ne partirai que du postulat de départ dans le pitch et resterai assez générale pour le reste, afin d’éviter les spoilers. Par ailleurs, j’ai peiné à vous trouver des photos biens avec des Wesen, mais je pense que vous vous rendrez mieux compte des choses dans le teaser en fin d’article! Continuer la lecture de Êtres de contes ou de cauchemar? – Grimm (David Greenwalt, Jim Kouf – 2011-2017)

Conan au pays du Smartphone – Son of Zorn (2016-2017)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

J’espère que vous allez bien et que l’été s’annonce radieux pour vous. De mon côté, je suis toujours occupée avec des choses et d’autres, et je pensais ne pas trop me consacrer au blog ces temps-ci mais finalement quelque chose s’est débloqué dans mon cerveau et me voici en train de deviser gaiment sur Les Mondes de Blanche, pour parler de sujets fun, à une heure où, je trouve, les RS manquent singulièrement de légèreté et d’humour.

Zorn et sa famille recomposée dans Son of Zorn – Source: BubbleBlabber.com

C’est donc sous le signe de la grosse poilade que je reviens aujourd’hui à l’heure du thé, pour une chronique dédiée à une série à l’humour potache qui m’a séduite de par son parti pris. Et qui ne manquera pas de détendre neurones et zygomatiques: Son of Zorn. Ressortez les cheveux longs avec frange façon Conan le Barbare et les slips en fourrure car Zorn arrive! Continuer la lecture de Conan au pays du Smartphone – Son of Zorn (2016-2017)