Meurtres en musique – Opéra (Dario Argento, 1987)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

J’espère que vous allez bien! Tout d’abord, je tiens à vous remercier pour vos réactions très positives aux premiers articles de l’Autumn of Antique, une thématique dédiée à l’histoire ancienne que j’ai lancée il y a quelques jours sur le blog. Je ne m’attendais pas à susciter autant d’intérêt, et j’espère que la suite de la saga « égypto-hittite » vous plaira tout autant! Car l’automne verra encore bien des présentations de livre sur l’une et l’autre de ces civilisations, ainsi qu’une ou deux vidéos de synthèse sur Instagram.

Affche – Source: DVDClassik

Mais en attendant, j’ai eu envie de parler à nouveau de cinéma… avec un petit opus visionné début juin, si je me souviens bien, et que j’avais totalement oublié – parce qu’il y a eu une période où j’ai bouffé tellement de cinéma que certaines œuvres me sont sorties de la tête. Mouais, si j’ai oublié, vous vous attendez sans doute à un film qui craint, mais pas tout à fait. Je dirais plutôt qu’il s’agit d’un film bien WTF, parce que ce n’est ni plus ni moins qu’une variation du Fantôme de l’Opéra signée Dario Argento… Opéra, sorti en 1987. Mais commençons par le début: de quoi ça cause? Continuer la lecture de Meurtres en musique – Opéra (Dario Argento, 1987)

Publicités

Fantaisie napolitaine – Le Conte des Contes (Giambattista Basile)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

J’espère que vous allez bien, que tout se passe à merveille pour vous sur la blogosphère et dans la vie! De mon côté, comme vous le voyez, le rythme de publication est quelque peu erratique en ce moment, car j’ai de nombreuses préoccupations qui m’empêchent de me concentrer comme je le souhaite sur mes chroniques!… Et également sur mes lectures, car je suis incapable de me concentrer sur un récit long depuis La Transition (je prépare une chronique en ce sens mais c’est un peu compliqué, je voudrais une bonne chronique pour un roman qui a du sens).

Je vais donc revenir sur ma dernière lecture, à savoir un recueil de contes italiens du XVIIe siècle, signé Giambattista Basile, Le Contes des Contes. Je vous emmène dans un univers où les fruits et les plantes se changent en belles jeunes filles dont rois et paysans tombent amoureux, et que les autres femmes souhaitent tuer… Continuer la lecture de Fantaisie napolitaine – Le Conte des Contes (Giambattista Basile)

Une passionnante redécouverte – Contes choisis (les frères Grimm)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

J’espère que vous allez tous bien depuis la dernière chronique livre, et que, si vous avez participé à la « FAQ » Sang des Wolf, les réponses à vos questions vous ont satisfaits.

Je reviens aujourd’hui avec une nouvelle chronique livre. Si vous suivez ce blog depuis le début, mon intérêt pour l’univers des contes ne vous a sans doute pas échappé, puisque tout au long de l’année 2016, j’ai dédié une semaine thématique aux adaptations de contes, ainsi que divers articles aux contes « classiques » – ceux de Perrault (amusants avec leurs doubles morales), d’Andersen (parfois d’une tristesse absurde) – et un petit topo d’histoire littéraire dédiée aux contes de Grimm. Plus que des contes en eux-mêmes, il s’agissait de les remettre en contexte.

Et récemment, j’ai voulu en redécouvrir quelques uns, avec des Contes choisis par les frères Grimm. Le livre en comprend de très connus, mais aussi de moins connus, sur lesquels j’ai un peu envie de m’attarder, quitte à faire un article un peu plus court que les précédents dédié à l’univers des contes. Sortez le thé et les petits gâteaux car c’est parti… Continuer la lecture de Une passionnante redécouverte – Contes choisis (les frères Grimm)

Contes sombres et glauques – Deux recueils à (re)découvrir

« Et, pour la première fois de mon existence innocente et confinée, je perçus en moi-même des possibilités de dépravation qui me coupèrent le souffle. »

Angela Carter, « Le Cabinet Sanglant » in: La Compagnie des Loups

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

Attention, attention, voici une petite chronique surprise, avec laquelle on retrouve la vocation première du blog: la littérature SFFF! Enfin une re-chronique, puisque j’avais déjà parlé de ces deux ouvrages, aux tout débuts du blog, lorsque celui-ci n’avait que quelques abonnés. Voici qu’après en avoir parlé en #MardiConseil j’ai décidé de consacrer à nouveau un petit article à ces deux livres qui gagnent à être connus.

En effet, ces dernières années, les réécritures de contes ont eu le vent en poupe, les vieilles histoires ont été revues, ré-explorées, recyclées de manière plus ou moins heureuse, à tel point que, il y a trois ans, j’y ai consacré une semaine thématique sur Les Mondes de Blanche! Ceci dit, les deux recueils de contes que je vais vous présenter ne sont pas pour les enfants! 🙂 Ils sont emprunts de noirceur et même parfois d’une certaine sensualité. Ils abordent parfois des sujets dérangeants, extrêmement dérangeants, et il arrive également qu’ils prêtent à sourire…  Venez découvrir non pas un, mais deux livres dont je vous offre une petite lecture comparée! Continuer la lecture de Contes sombres et glauques – Deux recueils à (re)découvrir

Conte des neiges – L’Ours et le Rossignol (Katherine Arden)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

J’espère que vous allez bien! Moi ça roule! Et comme il a fait froid mais beau (pas assez longtemps à mon goût!), j’ai une superbe lumière chez moi… bref, ce qu’il faut pour lire et je ne m’en prive pas. J’ai réalisé, moi qui ne fais pas trop le décompte, que j’ai lu 11 bouquins depuis mon retour de vacances de Noël, un RECORD que je n’avais pas battu depuis un bail! En même temps, avec le chômage, je triche un peu. 😉

Je suis donc un peu sur tous les fronts niveau lectures. Entre un recueil de nouvelles de Jean Ray et une anthologie dédiée à Wonder Woman qui ne m’emballent pas plus que ça (après les chocs Don Quichotte et Max, c’est dur!), je me suis laissée tenter par une sortie récente, avec L’Ours et le Rossignol de Katherine Arden. Cela faisait bien longtemps que je n’avais pas posté un article lecture un dimanche! Tout ça pour vous présenter un roman inspiré du folklore russe… Continuer la lecture de Conte des neiges – L’Ours et le Rossignol (Katherine Arden)

Diablerie japonaise – Néo Faust (Osamu Tezuki)

Très chers lecteur des Mondes de Blanche,

J’espère que vous allez bien et coulez des jours heureux pleins de pages tournées et de merveilleuses histoires. De mon côté, je suis bien contente d’avoir la lecture pour combler le vide de cette période délicate, et j’ai eu la chance de lire de très belles, et de très bonnes choses.

C’est le cas d’une très jolie bande dessinée qui dormait dans ma PAL depuis un moment, puisque mon frère me l’avait offert pour mes 30 ans: Néo Faust d’Osamu Tezuka, qui transpose le mythe de Faust dans le Japon des années 60-70… et où l’on fait la rencontre d’une espiègle diablesse. Continuer la lecture de Diablerie japonaise – Néo Faust (Osamu Tezuki)

Han et Lando, The Great Return – Baroud d’honneur (Daniel José Older)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

J’espère que vous allez bien cet automne, que ceux qui traversent des moments difficiles en ce moment vont bientôt en sortir et reprendre du poil de la bête. Que la Force soit avec vous! Et puisqu’on parle de Force… Héhé… Comme vendredi c’était mon anniversaire, j’ai décidé de me faire plaisir (novembre n’a pas que des défauts, vous voyez, j’y suis née!). Congé l’après-midi pour enfin mater Kyl… Euh, les derniers Star Wars 😉 parce que malgré leurs défauts, je suis une grande sentimentale et je voulais passer un bon moment geek en solo, et mieux apprécier l’histoire après lecture des novellisations.

Encore une fois, donc, mes chroniques de geek vous nous ramener dans une galaxie lointaine, très lointaine… pour démarrer la semaine avec légèreté et énergie. Et pour retrouver l’un des personnages emblématiques de la saga: Han Solo (je vous renvoie à l’article dédiée il y a quelques temps à la trilogie consacré eaudit larron). En janvier dernier, j’avais commencé en vous parlant de Liens du Sang, une novellisation dédiée au personnage de Leia, se passant quelques années avant Le Réveil de la Force. Après l’épouse, je reviens sur l’époux, qui malgré sa vie rangée, a encore soif d’aventures. Et son ami Lando va lui en apporter, ainsi qu’une bonne dose d’ennuis! C’est parti pour Baroud d’honneur! Continuer la lecture de Han et Lando, The Great Return – Baroud d’honneur (Daniel José Older)