Retrouvailles avec l’Ange de la Musique – Le Fantôme de l’Opéra (Gaston Leroux)

Le fantôme de l’Opéra a existé. Ce ne fut point, comme on l’a cru longtemps, une inspiration d’artistes, une superstition de directeurs, la création falote des cervelles excitées de ces demoiselles du corps de ballet, de leurs mères, des ouvreuses, des employés du vestiaire et de la concierge.
Oui, il a existé, en chair et en os, bien qu’il se donnât toutes les apparences d’un vrai fantôme, c’est-à-dire d’une ombre.

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

Vous avez vu la petite couv’, violette comme le blog?… C’est le destin, je vous dis, le destin…

J’espère que votre mois de juin a bien commencé! 🙂 C’est qu’il file et j’ai encore repoussé d’autres articles – dont le fameux article illustré sur Star Wars – et j’ai même, horreur suprême, lâché mon MOOC alors que ça m’intéresse, mais pour le coup, il est tombé au mauvais moment. Bref, ma vie est une course contre la montre et une lutte permanente pour ne pas m’endormir n’importe où, ou pour que je ne pleure pas à n’importe quelle broutille. Au bureau notamment, mais rassurez-vous j’ai enfin fait ma demande de congés, et j’espère enfin avancer dans mes projets perso malgré une fatigue persistante. Mais nous y voilà, vous avez enfin une chronique ayant trait à l’une de mes autres grandes lectures d’avril. Ou plutôt relecture.

Car, fait exceptionnel, j’ai relu un ouvrage, à savoir l’une de ces lectures absolument mythiques qui ont bercé mon adolescence : Le Fantôme de l’Opéra, auquel j’avais dédié un article quand ce blog n’en était qu’à ses balbutiements. Suite à quelques petites anecdotes que je vous conterai plus loin dans l’article, j’ai décidé de relire ce roman qui a suscité moult adaptations. Je vous emmène dont dans cette véritable ville dans la ville qu’est le Palais Garnier… Continuer la lecture de Retrouvailles avec l’Ange de la Musique – Le Fantôme de l’Opéra (Gaston Leroux)

Publicités

Épopée d’un loser magnifique – Don Quichotte, tome I (Miguel de Cervantès)

Estimados lectores de Los Mundos de Blanca,

J’espère que vous allez bien et que certains d’entre vous profitent comme moi ‘un long week-end (moi qui n’ai eu aucun pont, ça me repose!) reviens aujourd’hui avec une chronique imprévue, une chronique surprise qui m’inspire, celle d’un ouvrage que j’ai décidé de chroniquer avant même les ouvrages lus le mois dernier que je planifiais de traiter ce mois-ci…

Car ce week-end, mes p’tits loups, j’ai achevé un chef d’œuvre, un monument (un cap, une péninsule, comme dirait l’autre) de la littérature espagnole, et même mondiale… Don Quichotte de Miguel de Cervantès, de son titre complet L’Ingénieux Hidalgo Don Quichotte de la Manche. Fraichement fini, le jour-même de la clôture du Festival de Cannes (je n’ai toujours pas été voir ce qui se dit du film de Terry Gilliam, j’appréhende toujours tellement les réalisations du larron qui ne me parlent qu’une fois sur trois!), j’ai décidé que je ne pouvais AB-SO-LU-MENT pas passer à côté sur ce blog… Je vous emmène donc au temps de Cervantès, dans l’Espagne du XVIIe siècle, où un excentrique décide de ressusciter la chevalerie! Continuer la lecture de Épopée d’un loser magnifique – Don Quichotte, tome I (Miguel de Cervantès)

Réinterprétation du mythe de Faust – La Beauté du Diable (René Clair, 1950)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

J’espère que vous allez tous bien sur la blogosphère… Encore une fois, je m’excuse de mon rythme assez haché sur le blog, ainsi que de mon absence sur vos blogs à tous, mais je vis à un rythme assez effréné en ce moment. Pour finir, j’ai laissé tomber un livre qui me barbait, et je bosse dur pour de futurs articles qui, je l’espère, vous plairont… (dont un qui va couronner ma première lecture commune officieuse – héhé, mais ça, vous verrez plus tard 😉 ).

Bref! Après une chronique film barrée, un classique de la littérature française avec Le Passe-Muraille, j’ai eu envie de revenir sur le fantastique à la française… mais au cinéma. Avec un vieux coucou dont Les Mondes de Blanche ont parfois le secret: La Beauté du Diable, sorti en 1950 avec Michel Simon et Gérard Philipe. Je vous emmène revisiter le mythe de Faust avec ces deux acteurs mythiques… Continuer la lecture de Réinterprétation du mythe de Faust – La Beauté du Diable (René Clair, 1950)

Magie du quotidien – Le Passe-Muraille (Marcel Aymé)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

J’espère que vous allez tous bien et que votre mois de mars a bien commencé, même si ce fut sous la neige et avec la reprise du boulot! Et surtout j’espère que vous avez passé de bons moments avec mes deux derniers articles, dont mon fantastique (désolée, je rabâche ce bilan, je plane encore de mes lectures de ce mois-ci!) bilan de Février 2018, au moins pour y découvrir ces deux merveilles que sont La Funambule et Silence! (Ah ouais, je suis relou avec ça, mais je vous assure que je suis encore en kiffe!).

Bref, je reviens aujourd’hui avec un petit ouvrage un peu particulier, puisqu’il s’agit d’un classique de la littérature française qui suit la ligne éditoriale SFFF du blog, à savoir… Le Passe-Muraille et autres de nouvelles de Marcel Aymé. Je vais revenir sur les trois récits teintés de fantastique de cette édition… Continuer la lecture de Magie du quotidien – Le Passe-Muraille (Marcel Aymé)

Règle N°1: On ne parle jamais du… – Fight Club (Chuck Palahniuk)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

Je vous salue bien bas aujourd’hui!

J’espère que vous allez bien et que vous avez passé une excellente semaine. Je m’excuse de m’être un peu plantée sur les chroniques cette semaine, et d’avoir pris du retard en général sur le programme du blog, mais là je suis un peu crevée! En effet, j’ai eu quelques ennuis de trains ces jours derniers et j’ai eu un programme chargé au boulot… donc, grosse, grosse fatigue! 😣

Je reviens avec vous avec un roman cultissime, moi qui avais besoin de légèreté après Silence qui m’avait un peu remuée, à savoir le légendaire livre de Chuck Palahniuk Fight Club. Je vous emmène donc, le temps d’une très brève chronique, à la rencontre de Tyler Durden… Continuer la lecture de Règle N°1: On ne parle jamais du… – Fight Club (Chuck Palahniuk)

Bureaucratie dystopique – Brazil (Terry Gilliam, 1985)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

J’espère que vous avez démarré cette semaine tout en beauté et sous d’heureux auspices. Je n’ai pas de chronique livre à vous offrir cette semaine (je vous expliquerai tout dans le prochain bilan mensuel!), mais j’ai décidé de me rattraper avec une chronique cinématographique digne de ce nom.

J’y ai fait allusion il y a un certain temps, et j’ai décidé que ça y était, que je devais vous parler de ce monument de la SF, de cette institution de l’absurde, de ce bijou de dystopie qu’est Brazil, le film culte de Terry Gilliam. Je vous entraine dans un monde où tout est normé à l’extrême, et où la vie d’un homme va basculer… Continuer la lecture de Bureaucratie dystopique – Brazil (Terry Gilliam, 1985)

#TopTenTuesday – Les 10 répliques de film qui me font rire

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

J’espère que vous allez bien depuis le dernier et très court article, et que votre semaine commence au beau fixe. De mon côté je me débats avec quelques questionnements personnels et des soucis de famille, mais je ne boude pas le plaisir de mes rendez-vous sur la blogosphère en votre compagnie. Allons-y donc gaiement!

Aujourd’hui, pour ce petit Top Ten Tuesday, j’ai décidé de m’amuser un peu avec une thématique drôle liée au cinéma d’aventures et SFFF: les répliques qui me font rire. Parce que parfois, une bonne réplique qui tombe à pic, ça change tout. Petit tour avec dix répliques que j’ai trouvé particulièrement amusantes… De Retour vers le Futur à Star Wars, en passant par Men in Black, ous allez probablement en reconnaître certaines! :).

N.B. : Ce sont des répliques issues des V.F. et en tout honnêteté, pour certaines j’ignore ce qu’elles donnent en V.O.!

Continuer la lecture de #TopTenTuesday – Les 10 répliques de film qui me font rire