Presse – Jules Verne à l’honneur dans le magazine « Mythologie(s) »

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

Bien le bonsoir! Tout d’abord, je m’excuse encore une fois des cafouillages survenus sur le blog au niveau du rythme des publications.

Entre mes retards de lecture et mes retards de trains, je suis souvent rentrée lessivée ces derniers temps, et j’ai pris beaucoup de retard dans mes lectures. Ce rythme un peu haché devrait durer encore la semaine qui vient, mais j’espère, à partir de la dernière semaine de juillet, reprendre de bonnes habitudes sur le blog.

Je vous offre, en attendant mon prochain article, une courte chronique un peu particulière puisque, pour la première fois depuis le lancement de ce blog il y a deux ans et demi, il s’agit d’un magazine. En effet, alors que je projetais un article dédié à cinq romans de Jules Verne, une coïncidence amusante a voulu que sois par hasard tombée, chez un marchand de journaux à Saint-Lazare, sur le numéro hors-série de Mythologie(s) de juillet 2017 dédié à… Jules Verne! Petit tour d’horizon!

Continuer la lecture de Presse – Jules Verne à l’honneur dans le magazine « Mythologie(s) »

Attaque de calmar géant – Vingt mille lieues sous les mers (Richard Fleischer, 1954)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

Affiche du film – Source: Imdb.com

Tout ‘abord… Hello tout le monde, me revoilà enfin! J’avoue que mon travail est un peu prenant et que j’ai encore à m’adapter un peu au niveau du rythme, mais j’ai eu pas mal de souci au niveau des trains récemment. Pas de problème pour arriver tôt à Paris le matin, mais une autre paire de manches pour rentrer le soir, entre retards, problèmes, trajets dans des wagons bondés et surchauffées… Bref, je rentre trop claquée pour écrire une ligne! 🙂 Mais qu’à cela ne tienne: ce week-end, on parle cinéma!

Certains d’entre vous connaissent mon amour de la littérature et du cinéma « à l’ancienne », notamment en ce qui concerne la SFFF. Vous n’êtes donc pas passés à côté des quelques Jules Verne et de l’un des plus beaux romans que j’aie lus, à l’époque où l’océan me fascinait, et que j’ai chroniqué il y a un moment déjà: 20,000 lieues sous les mers, à l’ambiance si captivante, une sorte d’huis clos sous-marin que je vous recommande chaudement.

Le film a été porté à l’écran par les studios Disney dans les années 1950… Aussi, après vous avoir déjà parlé de Voyage au centre de la Terre avec James Mason et Arlene Dahl, qui date de la même décennie (et pressée par une blogueuse qui se reconnaitra sans doute…), ai-je eu envie de traiter 20,000 lieues sous les mers. Embarquez à bord du Nautilus pour un voyage extraordinaire…

Continuer la lecture de Attaque de calmar géant – Vingt mille lieues sous les mers (Richard Fleischer, 1954)

Dans les entrailles du volcan – Voyage au centre de la Terre (Henry Levin, 1959)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

Affiche du film – Source: Imdb.com

N’ayant pas lu assez vite pour vous gratifier d’une chronique livre ces temps-ci, j’ai décidé de rédiger une nouvelle chronique cinéma dédiée à – cela faisait bien longtemps – un « vieux coucou » des années 1950.

Après les films d’horreur des studios Universal sortis entre les années 1930 et 1950, j’avais envie de partager avec vous un récit d’aventures comme on n’en fait plus, à savoir une adaptation de l’œuvre de Jules Verne: Voyage au centre de la Terre, sorti en 1959 et dirigé par Henry Levin. J’ai choisi de traiter l’adaptation filmée du roman plutôt que celui-ci, car il intègre plus de ressorts dramatiques et de moments cocasses… Je traiterai plus loin dans l’article des différences entre le film et le livre. Mais pour le moment, je vous emmène pour un voyage extraordinaire qui a bercé mon enfance…

Continuer la lecture de Dans les entrailles du volcan – Voyage au centre de la Terre (Henry Levin, 1959)

L’Amour plus fort que la mort – The Crow (Alex Proyas, 1994)

« Maman est le deuxième nom de Dieu, dans la bouche de tous les enfants. »

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

Puisque j’évoquais vampires, loups-garous et morts-vivants, ainsi que corbeaux, j’ai décidé de revenir, pour la chronique cinéma, sur un film fantastique qui m’a beaucoup marquée il y a quelques années. Fans d’histoires sombres et d’esthétique néo-gothique, amateurs d’action et de rock, mais aussi grands romantiques, ce film s’adresse à vous: The Crow.

Je l’ai découvert il y a quelques années, alors que j’étais étudiante, à la grande époque où avec mes parents et mon frère, nous passions des soirées entières devant les chaînes cinéma à la découverte de classiques ou de nouveautés. Nous connaissions déjà l’éphémère série The Crow (1998-99) dont le costume du héros m’avait inspirée pour une soirée d’Halloween au lycée, mais un ami nous avait parlé du film d’Alex Proyas de façon… Comment dire?… Dithyrambique. Aussi lorsque The Crow est repassé à la télévision, nous nous sommes fait un devoir de le visionner.

Continuer la lecture de L’Amour plus fort que la mort – The Crow (Alex Proyas, 1994)

Semaine « Parade des Monstres » – Le Fantôme de l’Opéra (Arthur Lubin, 1943)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

mv5bndkynjaxmjc1mv5bml5banbnxkftztgwotu2nzcymje-_v1_
L’une des affiches du film – Source: Imdb.com

Je vais clore cette semaine « Parade des Monstres » avec l’une de mes histoires favorites. J’ai nommé: Le Fantôme de l’Opéra. J’ai aimé le roman lorsque je l’ai lu il y a à peu près quinze ans et c’est l’un des très rares livres à m’avoir faite pleurer.

J’en ai vu plusieurs adaptations, dont celle de Terrence Fisher produite par la Hammer dans les années 1960, celle de Joel Schumacher adaptée de la comédie musicale d’Andrew Lloyd Weber dont je connais la plupart des chansons par cœur, et même Phantom of the Paradise de de Palma. Aussi ai-je décidé de dédier une chronique au film d’Arthur Lubin, un classique des années 1940… filmé en couleurs cette fois-ci!

Continuer la lecture de Semaine « Parade des Monstres » – Le Fantôme de l’Opéra (Arthur Lubin, 1943)

Semaine « Parade des Monstres » – La fiancée de Frankenstein (James Whales, 1935)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,
mv5botuzmzazmzeznv5bml5banbnxkftztgwotg1ntawmje-_v1_sy1000_cr006711000_al_-2
Affiche du film – Source: Imdb.com

Je poursuis sur la lancée de cette semaine « Parade des Monstres », avec un autre classique des studios Universal: La Fiancée de Frankenstein, sorti en 1935 et dirigé par James Whales.

C’est à ce même réalisateur que l’on doit le succès du premier opus de la série, Frankenstein, en 1931, adapté du roman culte de Mary Shelley. Forts de ce bon accueil, dû à la fois à la réalisation expressive de Whales, au maquillage de Jack Pierce et à la prestation de Boris Karloff en créature, les studios Universal décident de produire une suite…

Continuer la lecture de Semaine « Parade des Monstres » – La fiancée de Frankenstein (James Whales, 1935)

Semaine « Parade des Monstres » – Trois films monstrueux à redécouvrir!

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

mv5bmtk3mzq2mjqzmf5bml5banbnxkftztgwmzi3njq3mte-_v1_sy1000_cr007981000_al_
Lon Chaney Jr en loup-garou dans le film de George Waggner en 1941 – Source: Imdb.com

Cette thématique dédiée au cinéma fantastique « à l’ancienne » s’ouvre sur un triptyque de classiques qui, bien que considérés comme cultes, nous viennent moins vite à l’esprit que des Dracula ou Frankenstein. Comme je l’expliquais récemment lorsque j’ai commencé à parler des films que j’ai reçus dans le coffret des Universal Monsters à Noël, les studios Universal ont déjà dans les années 1920 une solide réputation de « fabrique de l’horreur ».

Mais c’est véritablement dans les années 1930, avec le changement de direction d’Universal que s’inaugure la parade des monstres. En effet, les grands succès de Dracula, Frankenstein et La Momie donnent lieu à pléthore de films fantastiques, avec son cortège de créatures effrayantes et de jolies femmes qui hurlent à pleins poumons à la vue du monstre. Ceux que je vais vous présenter ici sont un peu moins connus, bien que considérés comme très influents, et sont clairement à retenir pour vos soirées film! Je vous les présenterai dans l’ordre chronologique de leur sortie.

Et maintenant, c’est l’heure du goûter, et je vous invite à me suivre pour un petit voyage au pays des monstres…

Continuer la lecture de Semaine « Parade des Monstres » – Trois films monstrueux à redécouvrir!