Mythologie – Contes et légendes des chevaliers de la Table ronde (Laurence Camiglieri)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

Chronique du soir… espoir! 😉

J’espère que vous allez bien avec ces températures caniculaires… Ceux qui prennent les transports doivent rentrer chez eux liquéfiés! Je reviens ce soir, à la fraiche pour une réaction à chaud!

En effet, j’ai profité de mes trajets pour achever Contes et légendes des chevaliers de la Table ronde, édité chez Pocket Jeunesse dans la collection « Mythologies », afin d’étoffer ma bibliothèque liée aux contes. Je vous emmène donc pour un voyage au pays des chevaliers et du roi Arthur…

Continuer la lecture de Mythologie – Contes et légendes des chevaliers de la Table ronde (Laurence Camiglieri)

Entre légendes et fantastique – Mini Book-Haul à la mi-juin…

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

J’espère que votre semaine s’est bien déroulée et que vous glissez sereinement vers le week-end…

Je reviens en ce vendredi pour votre pause déjeuner, avant que certains d’entre vous ne se précipitent pour terminer le travail en cours avant de rentrer à la maison, afin de vous faire part d’un mini (tout petit) bookhaul à un moment où il faut être raisonnable. Laissez-moi vous emmener dans un univers fantastique qui promet de futures chroniques intéressantes…

Continuer la lecture de Entre légendes et fantastique – Mini Book-Haul à la mi-juin…

Porte ouverte sur vos cauchemars – The Hole (Joe Dante, 2009)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

Affiche du film – Source: AlloCiné

Nous sommes en plein milieu de semaine, mercredi jour des enfants et des jeunots…

Aussi j’ai décidé de revenir avec une nouvelle chronique film dédié à un plus ou moins revenant: Joe Dante, qui nous a pourtant gratifiés de chefs d’œuvre comme Les Gremlins, Les Banlieusards ou autres comédies SFFF comme L’Aventure intérieure (un film qui me fait beaucoup rire, au passage…).

Mais je vais parler de l’un de ses films un peu plus récents, The Hole, sorti en 2009, que j’ai eu l’occasion de voir par hasard lors d’une diffusion récente sur le câble.Je vous emmène dans la nouvelle maison des jeunes Dane et Lucas, où les deux garçons vont faire une surprenante découverte…

Continuer la lecture de Porte ouverte sur vos cauchemars – The Hole (Joe Dante, 2009)

Steampunk à la prussienne – Smog of Germania (Marianne Stern)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

J’espère que vous avez passé un excellent week-end votre semaine débute! De mon côté, je reviens aujourd’hui avec une nouvelle chronique livresque. Comme d’habitude, je vous gratifie d’un ouvrage issu des littératures de l’imaginaire, avec Smog of Germania.

Ce petit bouquin, paru en poche il y a peu dans la Collection Hélios chez Mnémos, m’a fait de l’œil un moment avant que je ne me décide à me l’offrir, malgré ma PAL déjà très épaisse: il faut dire que situer une intrigue Steampunk dans l’Empire allemand du début du XXe siècle ne pouvait que me séduire… Je n’ai donc  pas résisté bien longtemps avant d’entamer cette lecture, très intriguée par ce qui m’attendait…

Continuer la lecture de Steampunk à la prussienne – Smog of Germania (Marianne Stern)

Comité d’accueil pour l’Antéchrist – Le Jour de la Bête (Alex de la Iglesia, 1995)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

Je reviens en ce jour avec une nouvelle chronique cinéma. Avec la dernière, qui revenait sur un bijou d’humour noir, j’ai réfléchis à quelque chose de sombre et drôle. Je pensais attendre l’été et la période des vacances pour parler de la Famille Adams, aussi j’ai choisi un film… un peu particulier, avec un humour des plus sombres, qui me fait toujours beaucoup, beaucoup rire.

Il s’agit de l’inimitable Le Jour de la Bête d’Alex de la Iglesia, sorti en 1995. Évidemment, comme j’étais un peu jeune lors de sa sortie, je ne m’en suis pas vraiment préoccupée à l’époque, pas plus que mes parents, plus portés S.F. et action à ce moment-là. Je vous invite donc à suivre les péripéties d’un prêtre qui décide de faire barrage à l’arrivée de l’Antéchrist…

Continuer la lecture de Comité d’accueil pour l’Antéchrist – Le Jour de la Bête (Alex de la Iglesia, 1995)

Lettres martiennes – En Terre étrangère (Robert Heinlein)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

Je reviens aujourd’hui avec une nouvelle chronique livresque, de la vraie science fiction cette fois-ci, dédiée à un ouvrage que j’ai mis plus de temps que prévu à lire – tout d’abord à cause de mes préoccupations, et aussi parce que cet ouvrage me laisse une fort étrange impression.

En effet, je vais aujourd’hui vous parler d’un classique de Robert Heinlein, sorti dans les années 1960 et ré-édité récemment en livre de poche: En Terre étrangère. En effet, il m’avait attirée de par sa couverture un peu flashy, et de par son résumé qui sentait bon le flower power, étant donné qu’il est devenu un ouvrage culte sur les campus des années 1960.

Je vous invite donc à découvrir un monde futur, au côté d’un humain né sur Mars et revenu sur Terre, un lieu des plus étranges pour ce jeune homme innocent…

Continuer la lecture de Lettres martiennes – En Terre étrangère (Robert Heinlein)

Humour noir et jeunesse éternelle – La Mort vous va si bien (Robert Zemeckis, 1992)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

Affiche du film, avec un casting 3 étoiles – Source: Écran large

Bien le bonjour à vous! En ce long week-end – du moins pour certains, je souhaitais vous donner une petite idée de film insolite à visionner.

Je reviens aujourd’hui avec une nouvelle chronique cinéma, dédiée à un film dont, à part avec quelques fans, je n’ai pratiquement jamais parlé… Là encore, il s’agit d’un opus des divines années 1990 (décidément, je fais dans le moderne, ces temps-ci!), que j’ai eu la chance de voir avec mes parents quand j’étais très jeune: La Mort vous va si bien, de Robert Zemeckis, sorti en 1992.

Je vous invite à découvrir cette fable à l’humour acerbe sur la jeunesse éternelle, en compagnie des inimitables Bruce Willis, Meryl Streep et Goldie Hawn…

Continuer la lecture de Humour noir et jeunesse éternelle – La Mort vous va si bien (Robert Zemeckis, 1992)