Le Sang des Wolf – FINAL

SWFinal001Elisabeth se tenait à son poste habituel, appuyée au bureau de chêne massif orné du vieux planétaire en laiton. Elle observait Skadi et Oskar, assis dans les fauteuils tendus de toile verte. Dans la cheminée, le feu finissait de mourir en un dernier rougeoiement. Quant à Markus, debout à la fenêtre, il contemplait le parc enneigé dont seuls les gens comme lui et sa mère, ou ceux comme Elisabeth et Oskar pouvaient apprécier la beauté par cette nuit sans lune. Ils ne percevaient de l’astre nocturne qu’un faible halo à travers de lourds nuages de neige, comme un anneau pâle qui faisait scintiller les quelques flocons virevoltant dans l’air. Markus quitta sa place. Il commença à arpenter le tapis de long en large, les bras croisés devant lui en un geste de protection.

Elisabeth connaissait Markus depuis toujours. Derrière cette façade d’homme d’affaires qui gérait l’hôtel le plus prestigieux de Vienne, derrière ce statut de notable dont on parlait dans les journaux et les magazines business, se cachait un être torturé. Il ne s’était jamais remis de la mort de son épouse vingt-six ans auparavant, peu après la naissance de Lukas. Il avait reporté tout son amour sur son fils, avant de faire office de père à son neveu Jan. Il s’était occupé de deux garçons, et prenait encore soin de deux jeunes hommes. Sans doute pour compenser ce qu’il ne pouvait donner ailleurs. Il n’avait jamais retrouvé personne, malgré sa belle allure, ses traits agréables, en particulier ce nez magnifique hérité par son fils, et ses immenses qualités. À sa décharge, les choix commençaient à se limiter dans leur petite communauté. Elisabeth avait entretenu une brève liaison avec Markus, peu après qu’elle-même eût perdu son époux. Mais ça n’était jamais allé plus loin. Elle ne donnait pas dans les cœurs brisés. Et hormis avec Jan et Lukas, qui étaient tout à ses yeux, Markus ne souhaitait plus s’investir avec qui que ce fût. De toutes les manières, ce type d’idylle était prohibé par le Wolfsrat. Les descendants des victimes ne frayaient pas avec ceux de leurs bourreaux.

Continuer la lecture de Le Sang des Wolf – FINAL

Le Sang des Wolf – Acte III – Chapitre XXXV

SW35001« Allô, Jan ? Tu es où, bon sang ! Ça doit faire au moins cinquante fois que je t’appelle ! Si tu as écouté mes précédents messages, tu dois savoir que Zoé est à l’hôpital, qu’on l’a agressée… Mais là, je t’en prie, dès que tu peux, décroche, c’est urgent ! Je t’en supplie, décroche ! Oublie ce qui s’est passé au bal, j’étais en colère !… Je suis désolé ! Tellement désolé !… Rappelle-toi ce que tu m’as dit !… Que tu serais là!… J’ai vraiment besoin de toi maintenant !… Tu avais raison sur toute la ligne !… S’il te plait, décroche !… Au moins pour me dire que tu vas bien, Jan. Je t’en prie. »

Dans ce ton suppliant, dans cette voix éraillée par le chagrin, et dans cette façon fébrile qu’il eut de raccrocher, Terwull eut bien du mal à reconnaître Lukas lorsqu’il tomba sur lui à l’entrée de l’hôpital. Le jeune Finsterwald se tenait dos au mur de brique, le visage blême, comme exsangue, la lèvre inférieure tuméfiée, les traits amaigris et tirés derrière ses Ray Ban.

Continuer la lecture de Le Sang des Wolf – Acte III – Chapitre XXXV

Le Sang des Wolf – Acte III – Journal de l’inspecteur Rolf Terwull – Février 1952

  • Jeudi (L’esprit de Wolf)

L'objet de l'énigme...« L’esprit de Siegfried ».

Ces paroles m’ont tant hanté que j’ai décidé de refaire un tour dans le quartier où habitait Wolf père, hier, à la nuit tombée. Le déménagement était terminé. À mon humble avis, personne ne s’y installera avant un moment… Qui pourrait avoir envie de vivre au milieu de ces murs et de ces parquets sombres, là où un jeune homme, détruit par des traitements que je n’osais imaginer, s’était donné la mort ? Pas moi, en tout cas.

Continuer la lecture de Le Sang des Wolf – Acte III – Journal de l’inspecteur Rolf Terwull – Février 1952

Le Sang des Wolf – Acte III – Chapitre XXXIV – 2ème Partie

CroquisSW006« Qu’est-ce qui se passe encore ? » s’exaspéra Markus alors que la porte claquait pour laisser entrer Thomas furibond.

Une mèche blonde barrait le front de son assistant dont les yeux, brillants de colère, semblaient flamber comme deux feux follets.

Le Wolfsrat s’était discrètement réuni dans un luxueux salon aux sols ornés d’épais tapis sombres, attenant à la salle de bal. La lumière du lustre clinquant, réglé à son minimum d’intensité lumineuse, se reflétait sur la surface d’une longue table en marbre noir poli. Tout autour luisaient par paires des flammes jaunes ou blanches, dansant dans les orbites des présents. Seules les prunelles d’Oskar restaient dissimulées sous sa capuche.

Continuer la lecture de Le Sang des Wolf – Acte III – Chapitre XXXIV – 2ème Partie

Le Sang des Wolf – Acte III – Chapitre XXXIV – 1ère Partie

SW34001Jean avait terminé depuis longtemps les préparatifs de sa soirée de Nouvel An. Il avait installé, comme pour l’anniversaire de Clara et Zoé, boule à facettes et spots clignotants, et s’était écroulé dans un fauteuil devant la télé. Tandis que Clara avait disparu dans la salle de bain pour s’apprêter, Zoé s’était décidée à demander l’aide de son colocataire.

Elle déboula dans le salon et se planta devant lui.

« Jean, ce n’est pas de gaieté de cœur, mais je vais te demander un immense service. »

Maintenant son corset contre sa poitrine, elle lui présenta son dos nu.

« Je voudrais que tu laces ça, s’il te plait, et vas-y de bon cœur, je ne voudrais pas le perdre au cours de la soirée et me retrouver à poil au milieu du gratin viennois…

− Hein ? Faut lacer tout ça ? Mais ça va me prendre longtemps ?

− Jean, je vais finir par être en retard ! Alors ne perd pas une minute ! »

Continuer la lecture de Le Sang des Wolf – Acte III – Chapitre XXXIV – 1ère Partie

Le Sang des Wolf – Acte III – Chapitre XXXIII – 2ème Partie

SW33001Zoé voulait à tout prix oublier l’affaire du tueur aux loups et ses mésaventures d’Augarten et Resselpark. Elle ne se sentit revivre qu’après que Viktor fût parti pour l’Egypte. Il lui avait rendu visite la veille de son départ et était resté boire l’apéritif avec elle et son clan. Zoé l’avait raccompagné en bas, et très en jambe, monsieur Viktor Adler lui avait proposé une petite séance… dehors. La jeune fille l’avait tout d’abord envoyé paitre, arguant qu’elle avait trop froid pour lui offrir ce qu’il désirait. Mais il s’était montré si pressant. Il l’avait littéralement plaquée contre le mur du porche, promenant ses lèvres sur son cou, le souffle rauque. Zoé l’avait donc… soulagé par quelques attouchements rapides. Histoire d’avoir la paix. Une fois de retour à l’appartement, elle avait essuyé quelques commentaires moqueurs de la part de ses frères quant à l’égyptologue, avant de se ruer dans la salle de bain où elle avait passé un bon quart d’heure à se laver les mains.

Sa famille repartit deux jours plus tard. Bien décidée à profiter de l’appartement vide avant le retour de Jean et Clara, la jeune fille organisa une petite soirée. Elle convia Tristana, revenue de Mödling pour l’occasion, et les deux cousins Finsterwald.

Continuer la lecture de Le Sang des Wolf – Acte III – Chapitre XXXIII – 2ème Partie

Le Sang des Wolf – Acte III – Chapitre XXXIII – 1ère Partie

DSC_0004« J’ai vraiment bien fait de commander ce bustier ! s’exclama Zoé en tournant sur elle-même face au miroir, empêchant Kim-Chi de lacer convenablement le corset. Dire qu’à ce moment-là, je ne savais même pas qu’on m’inviterait à un bal, moi qui désespérais que ça m’arrive ! Je suis à Vienne, que diable !

− Arrête de bouger !

− Tu peux serrer un peu plus…

− J’ai peur de te faire mal avec toutes ces armatures ! Tu es déjà toute petite ! Tu vas ressembler à une toupie, avec dix centimètres de tour de taille en moins…

− Je m’en tape… C’est justement pour tourner, que je vais au bal…

− Fort bien… Je m’exécute, petite sœur… »

Continuer la lecture de Le Sang des Wolf – Acte III – Chapitre XXXIII – 1ère Partie